Lundi, 04 Août 2014 07:25

10.000 km

 

Ensemble depuis plusieurs années, Alexandra et Sergio ont le projet de devenir parents. Lorsqu’ils apprennent qu’ils doivent être séparés pendant un an pour des raisons professionnelles, Alex et Sergí relèvent le défi de poursuivre leur histoire d’amour malgré la distance. Appels sur Skype, messages sur Facebook, ils inventent, se réinventent et font vivre leur couple à travers leurs webcams. Les procédés cinématographiques du réalisateur offrent au spectateur une plongée dans le quotidien et l’intimité de ce couple, criante de réalisme.

 

[Déconseillé aux moins de 12 ans]

 

 

Carlos Marques-Marcet (1984, Barcelone)

Biographie

Carlos Marques-Marcet entre dans le monde de la réalisation très jeune. Son second court-métrage A munt i a vall a été récompensé par l’INJUVE (Institut de la Jeunesse) qui lui a décerné le Prix Jeune Créateur. Sa 3ème œuvre lui permet de participer à l’âge de 19 ans au Talent Campus du Festival de Berlin. En 2008 son film, Udols, est nommé par Les Cahiers du Cinéma comme un des Meilleurs Courts-Métrages de l’année. Carlos Marques-Marcet réalise son premier documentaire long-métrage De Pizarros y Atahualpas en 2009, il a 26 ans. Par la suite, il obtient une bourse d’études et part vivre à Los Angeles pour suivre un Master en audiovisuel. Là-bas il réalise de nombreux courts-métrages comme Yellow Ribbon, récompensé, entre autres, par le DGA Student Award. En 2014, il réalise son premier long-métrage de fiction : 10 000 km, d’ores et déjà récompensé par 5 Prix au Festival de Malaga dont celui du Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleure Actrice ainsi que les Prix du Meilleur Acteur et Meilleure Actrice au Festival SXSW d’Austin.

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014: 10 000 km
  • 2009: De Pizarros y Atahualpas

 

Courts-métrages

  • 2012: Mateix lloc, mateixa hora
  • 2012: El día que la conocimos
  • 2012: The Yellow Ribbon
  • 2011: Say Goodnight
  • 2010: 5456 Miles Away
  • 2010: I'll Be Alone

 

 

  • > LUN.06 - 19h - ABC [Séance en présence des producteurs Sergi Moreno et Tono Folguera]
  • > JEU.09 - 21h15 - ABC
Mercredi, 31 Août 2011 15:47

14 days with Victor

 

En 1995 Victor un adolescent énigmatique survit à Londres. Il rencontre Martin et Anna, un couple d’artistes. Les obsessions des uns et la jeunesse de l’autre vont se mêler dans un cocktail explosif aux conséquences imprévisibles et douloureuses.

 

 

14 days with Victor - Réalisateur

Román Parrado

Biographie

Il obtient une licence de cinéma à l’Université Pompeu Fabra, où il réalise ses premiers courts métrages : El rey de la Habana et El gran Huevón. Avant de se lancer dans le long métrage il travaillait à la télévision à la réalisation et direction de programmes.

 

 

 

 

  • MARDI 4 octobre – 22h30 - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 11 Septembre 2013 21:41

15 años y un día

 

Jon a 15 ans. En pleine adolescence, il aime flirter avec le danger, passer du temps avec ses amis et les relations avec sa mère sont conflictuelles. Quand il se fait exclure de son collège, celle-ci décide de l’envoyer chez son grand-père Max, ancien militaire et homme de principe. Entre les deux générations, les visions et habitudes de vie divergent. Les deux hommes vont devoir apprendre à vivre ensemble. Une cohabitation riche d’enseignements pour le jeune homme…comme pour son grand-père.

 

 

Gracia Querejeta

Biographie

A l’âge de sept ans, Gracia Querejeta débute à l’écran, dans Las secretas intenciones de A. Eceiz. Elle apparaît dans différents courts métrages et travaille en 1981 comme assistante de réalisation de Carlos Saura sur le tournage de Dulces horas. Elle tourne son premier court-métrage,Tres en la marca, en 1988. En 1992, elle réalise son premier long métrage avec une oeuvre engagée, Una estación de paso, pour laquelle elle gagne le prix du meilleur réalisateur au Festival de Valladolid. En 1996 est distribué son second film : El último viaje de Robert Rylands. Depuis, elle n’a cessé de s’investir dans l’univers cinématographique, ce qui lui a valu de nombreuses récompenses en Espagne et dans le monde.

 

 

Filmographie
    Longs métrages
  • 1992 : Una estación de paso
  • 1994 : El trabajo de rodar
  • 1996 : El último viaje de Robert Rylands
  • 1999 : Cuando vuelvas a mi lado
  • 2004 : Héctor
  • 2007 : Siete mesas de billar francés
    Courts métrages
  • 1988 : Tres en la marca
  • 1990 : El viaje del agua

 

 

 

 

 

 

 

 

  • > LUN. 30 - 18h30 - INSTITUTO CERVANTES
  • > SAM. 05 - 19h - ABC
Mercredi, 31 Août 2011 16:14

18 comidas

 

18 comidas raconte six histoires en une seule journée. Un film au format peu conventionnel, avec un scénario mais aux dialogues ouverts à l’improvisation, qui survole dix-huit repas - petit- déjeuners, déjeuners et dîners- qui nous font participer à quelques moments qui peuvent changer une vie...

 

 

18 comidas - Réalisateur

Jorge Coira

biographie

Jorge Coira débute dans le monde du cinéma dans les années 90 en réalisant des courts-métrages. Après une brève mais intense incursion dans le documentaire, genre dans lequel il obtient de nombreux prix internationaux, il vient ensuite à la fiction avec sa première œuvre El año de la garrapata, qui reçoit de bonnes critiques et la reconnaissance du public.

 

 

 

 

  • SAMEDI 30 septembre – 21h15 - ABC *en présence de Jorge coira et Camila Bossa
  • MERCREDI 5 octobre – 16h - CINÉMATHÈQUE
  • SAMEDI 8 octobre – 19h - ABC
Filmographie

    Longs métrages

  • 2004 : El año de la garrapata
  • 2010 : 18 comidas

    Courts métrages

  • 1995 : Mofa e Befa en Gran Liquidación
  • 1996 : O Matachín
  • 1998 : ¿ A ti como se che di adeus ?
Lundi, 17 Septembre 2012 21:39

30 años de oscuridad

 

A la fin de la guerre civile, Manuel Cortés, l’ancien maire républicain d’une petite commune malaguène, parvient à rentrer chez lui sans être découvert. Il décide alors, avec sa femme Juliana, de creuser un trou dans une cloison, où il pourra se cacher pour un temps. Ce documentaire d’animation raconte l’histoire de ceux que l’on a appelé les « taupes » de l’après-guerre civile.

 

 

Manuel H. Martín

Manuel H. Martín

Biographie

Diplômé en Communication Audiovisuelle de l’Université de Séville. Il y rencontre Olmo Figueredo González-Quevedo avec qui il fonde la maison de production La Claqueta. Manuel H. Martín a longuement travaillé comme producteur et réalisateur de publicités et de films institutionnels. En 2007, il co-réalise avec Olmo Figueredo González-Quevedo le court-métrage El árbol seco puis réalise une série de courts documentaires : Igualdad entre mujeres, Pepe Luis Vázquez El sabio de San Bernardo et Sin miedo, vidéoclip du groupe Dardem. Il participe comme producteur au documentaire Ignacio Sánchez Mejías. Más allá del toreo (2008). En 2010, il réalise le documentaire Bécquer Desconocido et le court-métrage El defensor. Il a également travaillé comme directeur créatif pour la série d’animation Art-poética.

 

 

Filmographie
  • 2012 : 30 años de oscuridad
  • 2011 : El defensor
  • 2010 : Bécquer desconocido
  • 2008 : El árbol seco

 

  • > VEN. 28 - 21h15 - ABC
  • > LUN. 1 - 18h30 - CASA DE ESPAÑA [VOSTA]
  • > LUN. 1 - 17h30 - LA FABRIQUE
  • > VEN. 5 - 16h30 - INSTITUTO CERVANTES [VOSTA]
Samedi, 10 Septembre 2011 15:12

70 ans de silence

 

 

En 1975 à la mort de Franco, le dictateur a déjà organisé sa succession. A travers les témoignages d’enfants de combattants de la guerre d’Espagne, je cherche l’histoire de ma propre famille.

 

*tous les séances en présence du réalisateur Emile Navarro

  • DIMANCHE 2 octobre - 18h15 - CINÉMATHÈQUE
  • LUNDI 3 octobre - 18h - IEP de Toulouse
  • MARDI 4 octobre - 20h30 - ESAV
  • VENDREDI 7 octobre - 17h - Université des Sciences Sociales
Publié dans MÉMOIRE
Mercredi, 31 Août 2011 11:39

80 egunean

 

 

Axun, une femme de 70 ans se rend à l’hôpital pour s’occuper de l’ex-mari de sa fille. Elle découvre que la femme qui s’occupe du malade d’à coté est Maïte, sa meilleure amie d’adolescence. Elles profitent de leurs retrouvailles jusqu’à ce que Axun s’aperçoit que Maïte est lesbienne. Chacune devra affronter des sentiments divergents.

 

 

80 egunean - Réalisaturs

José Mari Goenaga et Jon Garaño

Biographie

José Mari Goenaga et Jon Garaño collectionnent les prix internationaux avec leurs courts-métrages et leurs documentaires, l’un était producteur l’autre réalisateur. 80 egunean marque leur passage du court au long métrage.

 

 

 

 

  • MARDI 4 octobre – 20h - CINÉMATHÈQUE * en présence des actrices principales
  • VENDREDI 7 octobre – 16h - CINÉMATHÈQUE

En présence de José Mari Goenaga et Jon Garaño

Jeudi, 11 Septembre 2014 13:47

80 egunean (80 jours)

 

Axun, une femme de 70 ans se rend à l'hôpital pour s'occuper de son ancien gendre. Elle découvre alors que la femme qui s'occupe du malade du lit voisin est Maïté, sa meilleure amie lorsqu’elles étaient toutes deux adolescentes. Elles profitent de leurs retrouvailles jusqu'à ce qu’Axun s'aperçoive que Maïté est plutôt attirée par les femmes...

 

José Mari Goenaga (1976, Ordizia)

Biographie

Après des études de commerces, José Mari Gonenaga suit une formation de Cinéma. En 2011 il fonde en collaboration avec d’autres cinéastes la société de production Moriarti Produkzioak. Il réalise plusieurs courts-métrages parmi lesquels Tercero B et Sintonía, qui à eux deux comptabilisent plus d’une centaine de prix. Par la suite il écrit et coréalise un long-métrage d’animation, Supertramps, nominé au Goya 2005, ainsi que le documentaire Lucio, présenté en avant-première au Festival de Saint Sébastien et nominé au Goya 2007. En 2010 il réalise 80 egunean en  collaboration avec Jon Garaño.

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014 : Loreak
  • 2010: 80 egunean
  • 2007 : Lucio
  • 2004: Supertramps

 

Courts-métrages

  • 2011 : Amigo íntimo
  • 2005 : Sintonía
  • 2002 : Tercero B

 

Jon Garaño (1974, Saint Sébastien)

Biographie

Jon Garaño fait des études en journalisme et publicité à l’Université de Valence puis redirige sa formation dans le domaine cinéma. En 2001, il fonde avec quatre autres amis la société de production Moriarti Produkzioak dans laquelle il travaille en tannt que réalisateur et scénariste sur plusieurs projets audiovisuels. Ses courts-métrages ont remportés des prix dans plus de 90 festivals et ses documentaires sont retransmis à la télévision dans une quinzaine de pays. En 2010 il réalise 80 egunean en  collaboration avec José Mari Gonenaga.

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014: Loreak
  • 2010: 80 egunean

 

Courts-métrages

  • 2011: Urrezko Eraztuna
  • 2010: El método Julio
  • 2010: La casa del nazareno

 

 

  • > DIM.05 - 18h - CINÉMATHÈQUE
  • > JEU.09 - 21h45 - CINÉMATHÈQUE
Mardi, 18 Septembre 2012 07:37

A puerta fría

 

S’il ne gagne pas ce contrat de deux-cents unités, Salva passera de vendeur confirmé au licenciement. Durant le salon le plus important du secteur, Salva a une dernière chance de sauver son emploi et de montrer qu’il est toujours celui qu’il était. Mais malheureusement, son entreprise a embauché un vendeur beaucoup plus jeune et plus diplômé que lui, contre lequel il devra se battre. La relation inespérée avec une hôtesse d’accueil l’aidera à atteindre le gros client. Ce que Salva ne sait pas c’est que cette fille va changer sa vie pour toujours.

 

 

Xavi Puebla

Xavi Puebla

Biographie

Né à Barcelone en 1969, Xavi Puebla est licencié en Sciences de l’Information par l’Université Autonome de Barcelone et diplômé en Réalisation Cinématographique par le Centre d’Etude Cinématographique de Catalogne. A puerta fría est son troisième long-métrage.

 

 

Filmographie
  • 2012 : A Puerta Fría
  • 2012 : Cartas Desde La Locura
  • 2009 : Cap A Quimelca/Hacia Quimelca
  • 2008 : Bienvenido a Farewell-Gutmann
  • 2004 : Viernes (cm)
  • 1999 : Noche De Fiesta

 

  • > LUN. 1 - 20h - CINÉMATHÈQUE
  • > JEU. 4 - 20h - UGC
Samedi, 10 Septembre 2011 15:36

Al final de la escapada

 

 

Saupoudré de l’humour narquois de Miguel et les vignettes d’une bande dessinée sur sa vie, témoigne le poète Marcos Ana, Agustin Ibarrola, le communiste Sebastiá Piera, Evo Morales et Pasqual Maragall.

 

  • MARDI 4 octobre - 16h - CINÉMATHÈQUE
  • VENDREDI 7 octobre - 20h - CINÉMATHÈQUE
Publié dans MÉMOIRE
Mercredi, 31 Août 2011 12:09

Amador

 

 

Marcela est une jeune femme en difficulté qui trouve un emploi pour l’été en s’occupant d’Amador, un viel homme alité et délaissé par sa famille. Elle pense avoir résolu ses problèmes mais Amador meurt, laissant Marcela sans emploi, ce qu’elle ne peut se permettre… Car elle est enceinte.

 

 

Amador - Réalisateur

Fernando León de Aranoa

Biographie

Fernando León de Aranoa connu à ses débuts dans le cinéma comme scénariste, mais c’est dans la réalisation qu’il rencontre le succès. Après une intéressant première œuvre Familia, il obtient avec Barrio la reconnaissance du public et de la profession en remportant trois Goyas.

 

 

 

 

  • DIMANCHE 2 octobre – 20h - CINÉMATHÈQUE
  • MERCREDI 5 octobre – 19h - Instituto Cervantes // VO
  • JEUDI 6 octobre – 19h45 - Utopia Toulouse // AVANT PREMIERE
  • DIMANCHE 9 octobre – 11h30 - Utopia Toulouse

En présence de Fernando León de Aranoa (sous réserve) et de Celso Bugallo

Mercredi, 31 Août 2011 16:51

Amanecidos

 

Cinq filles et cinq garçons vivent à Madrid leurs vingts ans, un âge marqué par l’incertitude, les possibilités infinies, les rêves, les déceptions… à vingts la vie est bouillonnante. Ce chaos n’a peut-être aucun sens mais il est divertissant.

Une seule certitude : ça ne va pas durer, alors j’en profite !

 

 

Amanecidos - Réalisateurs

Pol Aregall Pérez et Yonay Boix Suárez

Biographie

Pol Aregall Pérez y Yonay Boix Suárez ont étudié tous deux la réalisation cinématographique au Centre d´Estudis Cinematogràfics de Catalunya. Ils travaillent dans l’audiovisuel et réalisent des programmes pour des producteurs de télévision, des vidéoclips et des spots publicitaires.

 

 

 

  • MARDI 4 octobre – 14h - CINÉMATHÈQUE
  • JEUDI 6 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE

 

*en présence de Yonay Boix Suárez ,Pol Aregall Pérez et Luis Miñarro

Jeudi, 11 Septembre 2014 13:49

Amic/Amat (Ami/Amant)

 

Jaume Clará est professeur de littérature médiévale. Gravement malade, l’approche de la mort le met face à un dilemme : à qui laisser en héritage son essai sur El libro del amigo y del amado de Ramón Lllull? Il parvient à la conclusion que la personne idéale serait son meilleur élève, un jeune de qui il est amoureux et qui se prostitue.

 

Ventura Pons (1945, Barcelone)

Biographie

Après une dizaine d’années dans la direction théâtrale, Ventura Pons tourne son premier film en 1977 : Ocaña, retrat intermitent, présenté à la Sélection Officielle du Festival de Cannes. Après 25 longs-métrages, dont 23 produits par sa société de production Els Films de la Rambla fondée en 1985, il est devenu un des réalisateurs les plus reconnus de Catalogne. Ses œuvres sont régulièrement programmées dans les meilleurs festivals internationaux, en particulier à la Berlinale où il a été invité 5 années consécutives. Il a été Vice-Président de l’Académie des Arts et des Sciences Cinématographiques d’Espagne et a reçu de nombreux prix qui rendent hommage à l’ensemble de sa carrière.

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2013 : Ignasi M
  • 2012: Un berenar a Ginebra
  • 2011: Any de Gràcia
  • 2010: Mil Cretins
  • 2009: A la deriva
  • 2006: La Vida Abismal
  • 2004: Amor Idiota
  • 1999: Morir (o no)
  • 1996: Actrius
  • 1978: Ocaña, retrat intermitent

 

 

 

  • > LUN.06 - 21h50 - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence du réalisateur Ventura Pons]
  • > JEU.09 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Vendredi, 09 Septembre 2011 15:56

Anclados

 

 

Après la disparition de l’Union Soviétique, cinq marins décident de rester et refaire leur vie sur un quai oublié de Las Palmas de Gran Canaria.

 

  • VENDREDI 7 OCTOBRE - 16h - CINÉMATHÈQUE  *en présence de la réalisatrice Carlota Nelson
Samedi, 10 Septembre 2011 20:03

Arrebato

 

 

José Sirgado, réalisateur de films de Série B est en crise créative et personelle. Il n’est pas capable d’assumer sa ruptura avec Ana. Son mal-être est accentué après avoir visionné un film Super 8 réalisé par un ami obsédé à découvrir l’essence du cinéma.

 

  • MERCREDI 5 octobre - 19h - ABC
Lundi, 04 Août 2014 07:55

Ärtico

 

Ils s’appellent Simon, Jota et Débi. A 16 ans à peine, ils ne vont plus au lycée ;  ils magouillent, volent ou vendent de la drogue mais surtout sont mal dans leur peau. Adolescents et déjà parents, ou sur le point de le devenir, ils cherchent à donner un sens à leur vie. Un face à face intime avec une jeunesse désœuvrée… un sujet traité de façon originale dans ce long-métrage esthétique à la photographie particulièrement soignée.

[Déconseillé aux moins de 16 ans]

 

 

Gabriel Velázquez (1968, Salamanca)

Biographie

Gabriel Velázquez est un cinéaste autodidacte. En 1996 il obtient le Prix Luis Buñuel pour son premier court-métrage En Madison siempre es lunes. Son premier film en tant que producteur De Salamanca a ninguna parte fait partie de la Sélection Officielle des Documentaires du Festival de Valladolid en 2002. Son premier long-métrage en tant que réalisateur, Sud Express, est en compétition dans la Sélection Officielle du Festival de San Sebastián et gagne le Prix Signis. Il réalise par la suite Amateurs, qui reçoit les Prix du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur au Festival International de la Palma et Iceberg, détenteur de la Mention Spéciale du Jury au Festival International de Gijón. Ärtico est le film qui ferme sa trilogie sur la thématique « famille et solitude ». Son avant-première mondiale a eu lieu à la Berlinale 2014 dans la Section Compétition Génération.

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014: Ärtico
  • 2011: Iceberg
  • 2011: La raya episodio camino a casa
  • 2008: Amateurs
  • 2005: Sud Express

 

Courts-métrages

  • 2002: Charosis
  • 2011: Soldaditos de latón
  • 2000: London Calling
  • 1998: Parabellum
  • 1996: En Madison siempre es lunes

 

 

  • > SAM.04 - 20h10 - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence du réalisateur et co-scénariste Gabriel Velázquez et du scénariste Manuel García]
  • > VEN.10 - 18h - CINÉMATHÈQUE
Dimanche, 11 Septembre 2011 13:31

Bajo las estrellas

 

Benito Lacunza retourne à Estella après la mort de son père. Il y retrouve son frère Lalo, surnommé "Le ferrailleur", un être simple et rêveur qui n’existe qu’à travers ses sculptures métalliques et sa nouvelle fiancée, Nines. Benito a connu Nines autrefois et ne voit pas d’un bon oeil cette union. En voulant intervenir dans leur relation il va faire la connaissance d’Ainara, la jeune fille de Nines. L’étrange amitié qui va naître entre eux et une soirée trop arrosée vont tout remettre en question...

 

  • DIMANCHE 2 octobre - 21h - Ciné Club - Quillan
Publié dans HORS LES MURS
Jeudi, 01 Septembre 2011 07:22

Barcelona abans que el temps ho esborri

 

La chronique de la haute-bourgeoisie qui fit la révolution industrielle en Catalogne. Une ballade ironique dans la Barcelone du XXème siècle à travers les souvenirs recueillis par l’un de leurs descendants, Javier Baladia.

 

 

Barcelona abans que el temps ho esborri  - Réalisatrice

Mireia Ros

Biographie

Après une longue carrière d’actrice, elle crée en 1992, la Société de production Bailando con Todos avec Marta Figueras qui collaborera à tous ses projets. En 1996 elle dirige son premier long métrage, La Moños.

 

 

 

  • VENDREDI 30 SEPTEMBRE – 19h40 - Utopia Toulouse *avec l'équipe du film
  • DIMANCHE 2 OCTOBRE– 12h - Utopia Toulouse *avec l'équipe du film
  • LUNDI 3 OCTOBRE – 17h30 - La fabrique - Université du Mirail
  • MARDI 4 OCTOBRE – 18h - CINÉMATHÈQUE
Filmographie

    Longs métrages

  • 1997 : La Moños
  • 2006 : El triunfo

    Court métrage

  • 1981 : Un adiós a Steeve McQueen

    Documentaire

  • 2010 : Barcelona abans que el temps ho esborri
Mardi, 06 Septembre 2011 07:59

Beltenebros

 

Dans l'après-guerre d’Espagne, un Anglais, Darman se rend à Madrid avec pour mission de tuer une taupe infiltrée dans le Parti Communiste clandestin. Là, il croise Rebecca, la plus belle prostituée de Madrid, maîtresse de l’homme qu’il recherche...

 

  • SAMEDI 8 octobre – 21h - ABC
Publié dans HOMMAGE À PILAR MIRÓ
Dimanche, 26 Août 2012 06:44

Bi anai

 

Adaptation du roman homonyme de Bernardo Atxaga. Face à la mort de son père, Paulo, le fils cadet devra s’occuper de Daniel, son frère handicapé. Proche du documentaire, le film aborde, d’une manière naturelle et sans artifices, les problèmes de la société comme l’isolement dans un environnement rural et la tragédie de la déficience mentale.

 

 

Imanol Rayo

Imanol Rayo

Biographie

Imanol Rayo obtient un diplôme en Réalisation Cinématographique à l’Ecole de Cinéma de Andoain, dans le pays basque espagnol, puis étudie la Rédaction Cinématographique avec Michel Gaztambide à Urnieta.
Bi anai est son premier long-métrage.

 

 

 

  • > SAM. 29 - 19h - ABC
  • > JEU. 4 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Dimanche, 11 Septembre 2011 13:47

Bienvenido a Farewell-Gutmann

 

Le département des ressources humaines de la société pharmaceutique Farewell-Gutmann a perdu son dévoué directeur, Ruiz. Son cadavre encore chaud, ses zélés subordonnés Lázaro, Adela et Fernando commencent la course à la succession. Mais l’arrivée de l’excentrique Luger va changer à jamais leurs relations : le manager envoyé par la direction générale doit choisir le nouveau chef de service et mettre de l’ordre. A huis clos et sans témoin, l’ambition, la faute, la peur et le mensonge déclencheront une lutte fratricide dans laquelle le plus fort vaincra. Mais parfois perdre c’est gagner.

 

  • SAMEDI 1 octobre - 21h30 - Ciné Club - Quillan
Publié dans HORS LES MURS
Vendredi, 02 Septembre 2011 14:32

Blog

 

Un groupe d’adolescentes intelligentes et sensibles ont un plan secret et un objectif commun : la nécessité de vivre des émotions fortes qui les distinguent des autres.

 

 

Blog - Réalisatrice

Elena Trapé

Biographie

Elena Trapé est diplômée en réalisation, a enseigné comme professeur de cinéma, et participe à plusieurs courts métrages, spots publicitaires, compagnies théâtrales, festivals.

 

 

 

 

  • DIMANCHE 2 octobre – 21h - ABC
  • MERCREDI 5 octobre – 14h - CINÉMATHÈQUE
Vendredi, 02 Septembre 2011 15:21

Brutal Box

A plus de quarante ans Carlos Martín se retrouve sans emploi. Désespéré, il s’ampute d’un doigt devant sa webcam. Cet acte brutal entraîne l’intérêt de nombreux internautes.

 

Brutal Box - Réalisateur

Óscar Rojo

Biographie

Óscar Rojo se forme en tant que scénariste et réalisateur de cinéma au TAI et étudie l’interprétation au Cinemaroom. Il travaille depuis 20 ans comme créateur publicitaire, il a recueilli plus de 100 prix nationaux et internationaux.

 

 

 

 

 

 

  • SAMEDI 1ER OCTOBRE – 16h - CINÉMATHÈQUE

En présence de l'équipe du film

Dimanche, 26 Août 2012 07:28

Buscando a Eimish

 

Lucas prend le premier train jusqu’au passé de sa copine, pour la récupérer. Durant ce voyage, qui le mènera jusq’en Italie et Allemagne, il découvrira qui est réellement Eimish et ce qu’elle cherche. Buscando a Eimish traite de trouver son pays, sa famille. Il s’agit d’intuitions, de destin et des énergies invisibles qui créent des liens entre les personnes.

 

 

Ana Rodríguez Rosell

Ana Rodríguez Rosell

Biographie

Diplomée de journalisme, elle travaille pour le Cabinet de Communication de la mairie de Boadilla del Monte, à l’Université San Pablo-CEU et rédactrice pour DEC (du groupe BBDO). En 2007, elle crée la maison de production Jana Films S.L. pour laquelle elle s’implique dans des travaux de réalisation et de production. Pendant l’été 2011, elle tourne son premier long-métrage, Buscando a Eimish, entre Madrid, Berlin et Vérone. Auparavant, elle réalisa des publicités, des courts-métrages et des documentaires :

  • 2004 : La Musa
  • 2005 : Nueve
  • 2005: Una mujer para Ibu
  • 2006: Esta es la noche
  • 2006: Yo y mi terraza
  • 2007: ¡Espera Fati!
  • 2009: Quiero ser una gacela

 

 

 

  • > MAR. 2 - 19h - ABC
  • > JEU. 4 - 20h - CINÉMATHÈQUE
Dimanche, 26 Août 2012 20:01

Caleidoscopio Montalbán

 

Montalbano est un personnage de fiction arrivant à Barcelone pour découvrir qui fut Manuel Vázquez Montalbán. A partir de cette quête, le film parcourt divers aspects de la vie de l’écrivain : de son enfance dans le quartier du Raval à son engagement politique en passant par ses romans, ses essais ou sa passion pour la gastronomie et le Barça.

 

 

Jordi Segú

Jordi Segú

Biographie

Réalisateur, Jordi Segú, a travaillé sur différents projets audiovisuels :

  • 2006-2007 : Leonart
  • 2005-2006 : Ciudades de Francia
  • 2005 : Yo miro y veo
  • 2004 : Catalunya, país de trobada
  • 2004 : Libros al desnudo

 

 

 

 

  • > SAM. 29 - 14h - CINÉMATHÈQUE
  • > VEN. 5 - 18h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 07 Septembre 2011 21:01

Calle Mayor

 

Dans une ville de province, une vielle fille, Isabel, est l’objet des moqueries d’un groupe d’hommes qui souhaitent lui jouer un mauvais tour. Dans ce but, ils ont convaincu Juan de faire semblant d’être amoureux… Le couple se promène sur la Calle Mayor, où tout le monde se connait, tout en faisant des projets pour leur mariage.

 

  • SAMEDI 1 octobre – 21h - ABC
Lundi, 01 Septembre 2014 06:52

Caníbal (Amours cannibales)

 

Carlos mène une double vie : le jour il est tailleur, artisan très minutieux et renommé, la nuit il tue des jeunes femmes avant de les découper et les manger. Sa personnalité se partage entre sa passion pour son métier et ses pulsions meurtrières. Rien d’autre ne semble le toucher. Bientôt il rencontre Nina, une jeune femme qui va venir interroger son quotidien.

 

 

 

Manuel Martín Cuenca

Biographie

Manuel Martín Cuenca fait des études de Lettres et de Sciences de l’Information à l’Université Complutense de Madrid. En 1988 il commence à travailler comme assistant de direction et scénariste. Il collabore avec des réalisateurs comme Felipe Vega, Alain Tanner et Mariano Barroso, pour n’en citer que quelques-uns. Dans les années 90 il écrit et dirige les courts-métrages El Día Blanco, Hombres Sin Mujeres et Nadie (Un Cuento de Invierno) pour lesquels il remporte de nombreux prix nationaux. En 2001 il réalise un long-métrage documentaire El Juego de Cuba qui gagne de nombreux prix sur la scène nationale et internationale dont le Premier Prix du Festival de Malaga. En 2003 il participe au Festival International de Cinéma de Saint Sebastien dans la section Zabaltegui avec son premier film de fiction La flaqueza del bolchevique. Deux ans plus tard il réalise Malas Temporadas suivi en 2009 d’un nouveau long-métrage documentaire Últimos Testigos: Carrillo Comunista, récompensé par le Prix Cartelera Turia du Meilleur Documentaire de l’Année. En 2004 il fonde la société de production La Loma Blanca avec laquelle il réalise La Mitad de Óscar et Caníbal.

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2013 : Caníbal
  • 2010 : La mitad de Óscar
  • 2009 : Últimos testigos: Carrillo Comunista
  • 2005 : Malas temporadas
  • 2004 : Madrid 11-M: Todos ibamos en este tren
  • 2003 : La flaqueza del bolchevique
  • 2002 : Cuatro puntos cardinales
  • 2001 : El juego de Cuba

 

Courts-métrages

  • 1991 : El Día Blanco
  • 1998 : Hombres Sin Mujeres
  • 1999 : Nadie (Un Cuento de Invierno)

 

 

  • > DIM.05 - 17h - ABC
  • > MAR.07 - 20h30 - ABC [Séance en présence de l'acteur Antonio de la Torre]
Dimanche, 26 Août 2012 08:09

Carmina o revienta

 

Carmina est une femme de 58 ans qui gère une maison d’hôte qui vend des produits espagnols à Séville. Après avoir subit plusieurs vols sans aide de sa compagnie d’assurance, elle invente une manière de récupérer l’argent pour faire vivre sa famille. Pendant qu’elle attend l’issue de son plan, elle réfléchit dans sa cuisine sur sa vie, œuvre et miracles.

 

 

Paco León

Paco León

Biographie

Paco León débute dans la réalisation cinématographique avec Carmina o Revienta, un projet sur lequel il travaille plusieurs années. Ce n’est pas la première fois que l’acteur s’assoit dans la chaise du réalisateur ; l’an passé, déjà, il était passé de l'autre côté dans le théâtre dans lequel il exerça comme directeur artistique, scénariste et producteur associé avec The Hole, cabaret qui continue à avoir du succès dans le théâtre madrilène Häagen-Dazs. Ses premiers pas dans la réalisation audiovisuelle se retrouvent dans Ácaros, série conçue pour la chaine 4 qu’il a dirigée et produite, ou dans Con lengua, court-métrage qu’il a produite et interprété.

 

 

 

  • > MAR. 2 - 16h - CINÉMATHÈQUE
  • > SAM. 6 - 21h15 - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 20 Août 2014 08:32

Carmina y Amén

 

Suite à la mort soudaine de son mari, Carmina convainc sa fille María de laisser passer 48h avant de déclarer le décès. Elles pourront ainsi toucher le montant de la retraite du défunt qui devait lui être versé à peine deux jours plus tard. Tout au long du week-end, elles vont devoir dissimuler le corps mais aussi leur deuil dans cet immeuble des quartiers populaires de Séville.

 

 

Paco León (1974, Séville)

Biographie

Paco León se fait d’abord connaître du public en tant que comédien notamment dans la série TV Aída avec laquelle il reçoit de nombreux prix d’interprétation. Il débute dans la réalisation cinématographique avec Carmina o Revienta (2012) un projet sur lequel il travaille plusieurs années. Ce premier long-métrage de fiction inspiré et interprété par sa mère Carmina Barrios et sa sœur a été nominé aux Goyas pour le prix du Meilleur Nouveau Réalisateur. Ce n’est pas la première fois que l’acteur s’assoit dans la chaise du réalisateur ; en 2011, déjà, il était passé de l'autre côté de la scène, en créant le spectacle de cabaret The Hole. En 2014, il réalise le second opus Carmina y Amen.

 

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014: Carmina y amén
  • 2012: Carmina o revienta

 

 

  • > DIM.05 - 19h - ABC [Séance en présence d'un invité] (sous réserve)
  • > MER.08 - 18h30 - CASA DE ESPAÑA
  • > SAM.11 - 19h20 - ABC [Séance en présence d'un invité] (sous réserve)
Mercredi, 01 Octobre 2014 07:58

Carmina y Amén

 

Suite à la mort soudaine de son mari, Carmina convainc sa fille María de laisser passer 48h avant de déclarer le décès. Elles pourront ainsi toucher le montant de la retraite du défunt qui devait lui être versé à peine deux jours plus tard. Tout au long du week-end, elles vont devoir dissimuler le corps mais aussi leur deuil dans cet immeuble des quartiers populaires de Séville.

 

 

Paco León (1974, Séville)

Biographie

Paco León se fait d’abord connaître du public en tant que comédien notamment dans la série TV Aída avec laquelle il reçoit de nombreux prix d’interprétation. Il débute dans la réalisation cinématographique avec Carmina o Revienta (2012) un projet sur lequel il travaille plusieurs années. Ce premier long-métrage de fiction inspiré et interprété par sa mère Carmina Barrios et sa sœur a été nominé aux Goyas pour le prix du Meilleur Nouveau Réalisateur. Ce n’est pas la première fois que l’acteur s’assoit dans la chaise du réalisateur ; en 2011, déjà, il était passé de l'autre côté de la scène, en créant le spectacle de cabaret The Hole. En 2014, il réalise le second opus Carmina y Amen.

 

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014: Carmina y amén
  • 2012: Carmina o revienta

 

 

  • > DIM.05 - 19h - ABC [Séance en présence d'un invité] (sous réserve)
  • > MER.08 - 18h30 - CASA DE ESPAÑA
  • > SAM.11 - 19h20 - ABC [Séance en présence d'un invité] (sous réserve)
Publié dans Casa de España
Mercredi, 31 Août 2011 13:12

Carne de neón

 

 

Ricky a survécu dans la rue depuis qu’il a été abandonné à l’âge de 12 ans. Il a côtoyé des prostituées, des souteneurs et des drogués. A 23 ans, la sortie de prison de sa mère étant imminente, Ricky décide d’ouvrir une maison close où elle pourra travailler, être la patronne...

 

 

Amador - Réalisateur

Paco Cabezas

Biographie

Paco Cabezas Morillo est un scénariste et réalisateur espagnol. Après quelques projets underground, il débute sa carrière de réalisateur débute à 24 ans, avec le court métrage Carne de neón.

 

 

 

 

  • SAMEDI 1 octobre – 21h - ABC
  • LUNDI 3 octobre – 20h - CINÉMATHÈQUE

*en présence de Paco Cabezas et Mario Casas

Dimanche, 11 Septembre 2011 08:10

Cenizas del cielo

 

Ferguson, un écossais aventurier auteur de guides touristiques, visite le nord de l’Espagne afin de compléter sa dernière publication. Sa caravane tombe en panne sous les cheminées d’une centrale thermique. Il échoue là, obligé d’attendre. Il découvre un nouveau monde, un "lieu improbable". Il y noue une amitié particulière avec Federico, un paysan qui lutte depuis toujours contre la pollution de la centrale et croit dur comme fer que les accords de Kyoto la supprimeront. Qu’en sera-t-il de cette pugnacité...

 

  • JEUDI 6 octobre - 18h - L'Estive - Foix
  • VENDREDI 7 octobre - 21h - L'Estive - Foix
  • DIMANCHE 9 octobre - 17h - L'Oustal - Auterive
Publié dans HORS LES MURS
Dimanche, 11 Septembre 2011 12:14

Chico y Rita

 

Dans le Cuba de la fin des années quarante, Chico et Rita vivent une histoire d’amour passionnée. Chico est un jeune pianiste amoureux du jazz et Rita rêve d’être une grande chanteuse. Depuis la nuit de leur rencontre dans un club de la Havane, la vie va les réunir et les séparer, comme des danseurs de boléro.

 

  • MERCREDI 28 septembre - 14h30 - Le Casino - Lavelanet
  • DIMANCHE 2 octobre - 20h30 - Le Casino - Lavelanet
  • DIMANCHE 9 octobre - 20h30 - Le Casino - Lavelanet
  • LUNDI 10 octobre - 21h - Le Max Linder - Saint Girons
Publié dans HORS LES MURS
Jeudi, 13 Septembre 2012 16:14

Chico y Rita

 

Goya 2011 du Meilleur Film d’Animation.
Meilleur long-métrage d’animation aux European Film Awards.

 

Cuba, 1948. Chico, jeune pianiste talentueux, écoute les derniers airs de jazz venus d’Amérique, en rêvant de s’y faire un nom. De son côté, la belle et sauvage Rita essaie de gagner sa vie en chantant dans les clubs et les bals populaires, où sa voix captive toute l’assistance. Des bordels de la Havane à New York, en passant par Hollywood, Paris et Las Vegas, la musique et ses rythmes latinos vont les entraîner dans une histoire d’amour passionnée, à la poursuite de leurs rêves et de leur destinée.

 

 

Fernando Trueba

Fernando Trueba

Biographie

Dans les années 70, Fernando Trueba travaille comme critique de cinéma (El País, La Guia del ocio) puis crée le magazine de cinéma Casablanca, en 1980. Après six courts-métrages, il tourne son premier long, Opera Prima (1980). En 1982, il fonde la maison de production Opera Films. Il mène dès lors une triple carrière de réalisateur, scénariste (notamment pour F. Colomo, O. Ladoire, J.S. Valdés et J.L. García Sánchez) et producteur pour le cinéma et la télévision. En 1996, la République française le fait Chevalier des Arts et des Lettres. En 2010, El Baile de la Victoria a été projeté, en sa présence, en ouverture du 20e Festival du Cinéma Espagnol de Nantes.

 

 

Filmographie
  • 2010 : Chico & Rita
  • 2009 : El Baile de la Victoria
  • 2004 : El milagro de Candeal
  • 2002 : El embrujo de Shanghai
  • 2000 : Calle 54
  • 1998 : La niña de tus ojos
  • 1996 : Belle époque
  • 1995 : Two much
  • 1990 : El sueño del mono loco
  • 1986 : El año de las luces
  • 1985 : Sé infiel y no mires con quién
  • 1982: Sal gorda
  • 1982: Mientras el cuerpo aguante
  • 1980: Opera Prima

 

 

Javier Mariscal

Javier Mariscal

Biographie

Javier Mariscal est un artiste et designer dont la trajectoire professionnelle inclut des travaux en illustration, design graphique, bandes-dessinées, animation, design d’objet, décoration d’intérieur et web design. Il doit notamment sa popularité à la création de Cobi, mascotte officielle des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992. En 1999, il reçoit le Prix National espagnol de Design. Le London Museum lui a consacré une rétrospective en 2009. Chico & Rita est son premier long-métrage.

 

 

Filmographie
  • 2010 : Chico & Rita

 

 

 

Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2012
Jeudi, 01 Septembre 2011 10:34

Ciudadano Negrín

 

Juan Negrín, chef du gouvernement de la seconde république entre 1937 et 1945, vécut les dernières années d’exil dans l’anonymat. Il a fallu du temps pour reconnaître l’importance intellectuelle, politique et historique de Juan Negrín, une figure clef de l’histoire d’Espagne.

 

 

Carlos Álvarez, Imanol Uribe, Sigrid Monleón

Biographie

Carlos Álvarez, Imanol Uribe, Sigrid Monleón, les 3 monstres du cinéma espagnol signent ensemble ici un travail remarquable, nominé aux Goyas et aux Oscars comme meilleur documentaire.

 

 

  • SAMEDI 1 octobre – 22h - CINÉMATHÈQUE
  • LUNDI 3 octobre – 20h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 13 Septembre 2012 17:00

Cobardes

 

Âgé de quatorze ans, Gaby a peur d’aller au collège. Cette peur, il la doit peut-être à Guillé, un camarade de classe qui, lui, a peur de décevoir son père. Les parents de Gaby et Guillé, eux aussi, ont peur. Joaquín, le père de Gaby, a peur de perdre son travail et Merche, sa mère, que sa famille éclate. Guillermo, le père de Guillé, a peur du pouvoir qui l’entoure et Magda, la mère, de ne pas connaître son fils. Et il y a Silverio, le propriétaire d’une pizzeria, qui, lui, n’a peur de rien. Sauf, peut-être de... Dieu. Et vous, de quoi avez-vous peur ?

 

 

José Corbacho-Juan Cruz

José Corbacho

Biographie

Diplômé en Sciences de l’information, il forme la compagnie de théâtre La Companvia Es Grata. En 1988, il entre dans le groupe La Cubana. Pendant plus de dix ans, il participe à des mises en scène tels que Cubana Delikatessen, Cubanas a la carta ou Cubana Maraton dancing. En 1996, il apparaît dans El amor perjudica seriamente la salud et plus tard, en 2001, dans Mi dulce de Jesús Mora. En 2002, il participe, en collaboration avec Rosa Vergés, au film Maresme, et en 2003, à L’escala de diamants. En 2004, il fait le grand saut avec Homo Zapping sur Antena 3. Avec Juan Cruz, il écrit le scénario de la série télévisée Pelotas (2009). Son premier travail comme réalisateur cinématographique est Tapas (2005), en collaboration avec Juan Cruz. Ce film lui a permis de recevoir de nombreuses récompenses, comme le Prix Goya du meilleur réalisateur en 2005, la Biznaga de Oro au festival de Malaga etc. En 2008, il réalise le film Cobardes, en collaboration avec Juan Cruz. En 2009, pour la première édition de La Wikipeli de Mahou, il réalise le film Universos, un pari pour le cinéma collaboratif, dirigé par lui-même, Juan Cruz ainsi que 3 257 internautes coréalisateurs.

 

 

Filmographie
  • 2009 : Universos (La Wikipeli de Mahou)
  • 2008 : Cobardes
  • 2006 : La Máquina de bailar
  • 2005 : Tapas

 

 

Juan Cruz

Biographie

En 1995, il réalise son premier court-métrage, La Bula, et, quatre ans plus tard, El Olor de las Manzanas, interprété par Amparo Rivelles. Cette même année, il incorpore la maison de production El Terrat, où il commence comme coordinateur de scénarios pour le programme TV La última noche, réalisé par José Corbacho. Il collabore ensuite à d’autres programmes pour El Terrat, tels Set de Nit (pour TV3), A pèl (TV3) avant de réaliser lui-même La gran evasión (pour ETB). En 2005, en collaboration avec son ami José Corbacho sur l’écriture et la réalisation de Tapas qui obtient de nombreux prix en festivals, puis de Cobardes en 2008, son dernier long-métrage.

 

 

Filmographie
  • 2008 : Cobardes
  • 2005 : Tapas, Prix Goya du meilleur réalisateur

 

 

 

Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2012
Lundi, 24 Septembre 2012 17:36

Colegas

 

Colegas traite de la situation chaotique dans laquelle vivaient de nombreuses familles des quartiers pauvres de Madrid au début des années 80. Antonio et José, deux amis, connaissent une descente en enfer pour gagner l’argent nécessaire à l’avortement de la sœur d’Antonio.

 

 

Eloy de la Iglesia

Biographie

Réalisateur et scénariste ou co-auteur de la plupart de ses films. Il tente d’entrer à la Escuela Oficial de Cinematografia (EOC), mais son jeune âge le fait rejeter. À 19 ans il adapte une pièce de Shakespeare pour la télévision. Il travaille alors au Teatro Popular Infantil. En 1966, il tourne son premier film : Fantasia 66, un film de 3 sketches pour les enfants d’après des contes de Hans Christian Andersen. Dès 1968, il a des problèmes avec la censure pour Algo amargo en la boca. Il obtient son premier succès international en 1972 avec La semana del asesino. Il est alors considéré par les connaisseurs comme un mélange de Jess Franco et de Pasolini. Una gota de sangre para morir amando démontre qu’il est peut-être cela mais aussi un réalisateur original au ton très personnel du cinéma fantastique espagnol. Le général Franco mort en 1975, Eloy de la Iglesia bénéficie d’une plus grande liberté d’expression au cours de la période nommée « transición » par les Espagnols (1975-1982). Il livre ainsi des films traitant de plus en plus ouvertement du désir homosexuel comme Los placeres occultos ou El diputado. Son plus grand succès commercial, El Pico traite de la drogue. À 57 ans, il adapte Caligula d’Albert Camus pour la télévision tandis qu’il achève Los novios bulgarios pour le cinéma, adapté d’un roman de Eduardo Mendicutti, l’un des écrivains homosexuels les plus en vue de la littérature espagnole contemporaine. Le festival de San Sebastián lui a rendu enfin hommage en 1996, permettant enfin la reconnaissance officielle de celui qui se plaît à déclarer : "Dans les personnages marginaux, je me retrouve moi-même".

 

 

Filmographie
  • 2003 : Los novios bulgarios (Bulgarian Lovers]
  • 2001 : Caligula (TV)
  • 1986 : La estanquera de Vallecas
  • 1985 : Otra vuelta de tuerca (Turn of the Screw — d’après Henry James)
  • 1984 : El Pico 2 (The Shoot Up 2)
  • 1983 : El Pico (The Shoot / The Shoot Up)
  • 1982 : Colegas (Pals)
  • 1981 : La mujer del ministro
  • 1980 : Navajeros (Dulces navajas / Knives Fighters)
  • 1979 : Miedo a salir de noche
  • 1978 : El diputado (Confessions of a Congressman / The Deputee)
  • 1978 : El sacerdote
  • 1977 : La criatura (The creature)
  • 1976 : La otra alcoba
  • 1976 : Los placeres ocultos (Hidden Pleasures)
  • 1975 : Juego de amor prohibido (Forbidden Love Games)
  • 1973 : Nadie oyo gritar (No One Heard the Scream)
  • 1973 : Una gota de sangre para morir amando (Le bal du vaudou / To Love, Perhaps To Die / Clockwork Terror / A Drop of Blood To Die Loving)
  • 1972 : La semana del asesino (Cannibal Man / The Week of the Killer / The Week of the Murderer / The Appartment On The 13th Floor)
  • 1971 : El techo de cristal (Glass Ceiling)
  • 1970 : Cuadrilatero
  • 1969 : Algo amargo en la boca
  • 1966 : Fantasia…3

 

  • > SAM. 29 - 18h - CINÉMATHÈQUE
  • > MAR. 2 - 14h - CINÉMATHÈQUE
Lundi, 09 Septembre 2013 20:20

Con la pata quebrada

 

Con la pata quebrada dresse un portrait de la femme à travers le cinéma espagnol des années 30 à nos jours. Femme mère, femme épouse, femme distraction, femme émancipée mais aussi femme objet. Chroniques de l’évolution de la femme dans ce documentaire à la fois sociologique et historique qui nous plonge au cœur de l’Espagne depuis la République jusqu’à aujourd’hui.

 

 

Diego Galán

Biographie

Diego GALAN est un réalisateur et critique de cinéma de nationalité espagnole, né à Tanger au Maroc en 1946. Il a été directeur du Festival International de Cinéma de San Sébastian ainsi que jury aux festivals de Berlin, Mannheim, Huesca et Cannes. Ayant toujours montré un intérêt particulier pour l’histoire du cinéma espagnol, il a écrit de nombreux ouvrages sur ce sujet tels que Jack Lemmon nunca cenó aquí (2001), Venturas y desventuras de la prima Angélica (1974), Emiliano Piedra, un productor (1990), Diez palabras sobre Berlanga (1990), 15 mensajes a Fernando Rey (1992) En mai dernier, il a présenté son documentaire « Con la pata quebrada » au Festival de Cannes dans la section Cannes Classics.

 

 

  • > VEN. 27 - 20h30 - CINÉMATHÈQUE
    EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR DIEGO GALÁN
  • > MAR. 1er - 18h30 - CERVANTES
Mercredi, 31 Août 2011 13:41

Crebinsky

 

 

Feodor et Mijail sont deux frères emportés qui, lorsqu’ils sont enfants avec leur vache Muchka, par des pluies torrentielles vers un coin perdu de la côte. Isolés du monde et des événement guerriers qui les entourent, ils grandissent au pied d’un phare où ils survivent en récupérant les objets venus de la mer « las crebas ». Ils créent là leur propre univers imaginaire.

 

 

Crebinsky - Réalisateur

Enrique Otero

Biographie

En 1992, Enrique Otero fait ses premières incursions tant dans le monde de la musique que dans l’industrie cinématographique. Artiste complet, il travaille actuellement dans divers domaines : télévision, publicité, bandes sonores, théâtre...

 

 

 

 

 

  • JEUDI 6 octobre – 20h - CINÉMATHÈQUE
  • VENDREDI 7 octobre – 20h - Cinéma Rex, Luchon

*en présence de Enrique Otero et Miguel de Lira

Vendredi, 02 Septembre 2011 15:51

Cruzando el límite

 

Fran se conduit de plus en plus mal, son père le fait interner dans un centre de rééducation. Fran sera soumis à toutes sortes d’humiliations et de punitions, mais il résistera.

 

 

Cruzando el límite - Réalisateur

Xavi Giménez

Biographie

Xavier  Giménez est le directeur de la photographie attitré des films d’horreur, son style s’adapte parfaitement aux besoins du genre fantastique, toujours suggestif et indiscutablement singulier.

 

 

 

 

  • LUNDI 3 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE
  • VENDREDI 7 octobre – 14h - CINÉMATHÈQUE
Mardi, 18 Septembre 2012 08:18

De tu ventana a la mía

 

Violeta, Inés et Luisa sont trois femmes d’âges différents dont les jours s’écoulent dans une apparente sérénité comme à travers une vitre jusqu’à ce qu’elles subissent le choc inattendu de la perte, de l’absence et de la douleur. Les champs de blé, un refuge dans la montagne et les rues d’une vieille ville sont les lieux dans lesquels le film recrée leurs vies tamisées par la lumière des souvenirs comme une pelote de laine roulant par magie d’une vie à l’autre.

 

 

Paula Ortiz

Paula Ortiz

Biographie

Paula Ortiz est diplômée en Ecriture de Scénario (Université de Barcelone) et a obtenu un doctorat en Théorie du Scénario de Cinéma (Université de Saragosse). Elle complète son cursus en Scénario et Réalisation à la Tisch School of the Arts (New York University) et à l’UCLA (Los Angeles). Elle a également été élève de l’atelier du réalisateur Bigas Luna. Elle lie actuellement l’enseignement et la recherche avec son métier de cinéaste. De tu ventana a la mía est son premier long-métrage.

 

 

Filmographie

    Courts-métrages

  • 2008 : El Rostro de Ido
  • 2005 : Fotos de familia
  • 2003 : El hueco de Tristán Boj
  • 2001 : Saldría a pasear todas las noches. Declaración de Katerina
  • 2000 : Para contar una historia en cinco minutos

    Long-métrage

  • 2011 : De tu ventana a la mía

 

  • > SAM. 29 - 20h - CINÉMATHÈQUE
  • > LUN. 1 - 20h - UGC
Samedi, 10 Septembre 2011 20:10

Deprisa, deprisa

 

 

L'histoire d'une bande de jeunes délinquants pendant la période de la Transition démocratique espagnole. Quatre amis de la périphérie de Madrid, qui comblent le manque de perspectives d'avenir par l'argent facile et l'usage de drogues.

 

  • JEUDI 6 octobre - 19h - ABC *En présence de Diego Galán
Mercredi, 11 Septembre 2013 22:20

Diamantes negros

 

Amadou et Moussa sont deux jeunes Maliens de 15 ans. Sur le terrain en terre de leur village ils rêvent de devenir footballeurs professionnels pour des grands clubs européens. Lorsqu’un coach venu de Madrid leur propose un contrat en Espagne, le rêve se précise et les espoirs flirtent scandaleusement avec la réalité. Mais quel sera le prix à payer ? Quelle vérité derrière ces promesses de carrière ? Diamantes negros dénonce les dérives et abus de ce sport devenu business.

 

 

Miguel Alcantud

Miguel Alcantud est le fondateur du concept théâtral à succès en Espagne « Microteatro por dinero». Il s’agit d’œuvres de 15 minutes dans un espace de 15m2 pour un public de 15 personnes maximum. Metteur en scène de plusieurs pièces de théâtre, il est également réalisateur de cinéma.

Après avoir travaillé avec des cinéastes de renom tels que Álex de la Iglesia, Montxo Armendáriz ou Bigas Luna, Miguel Alcantud réalise lui-même plusieurs longs-métrages: Impulsos en 2002, Anastezsi, en 2007, une coproduction entre l’Espagne, l’Angleterre et l’Italie avec la participation de la célèbre actrice Ángela Molina, et Y Viceversa, plus récemment, en 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • > SAM. 28 - 14h15 - ABC
  • > MER. 02 - 14h - CINÉMATHÈQUE
Samedi, 10 Septembre 2011 20:23

Días contados

 

 

 

Charo se drogue, Antonio dédie sa vie à une cause politique à laquelle il ne croit plus. Tous deux naviguent entre mort et destruction. Autour d’eux, des personnages tout aussi déterminés repoussent le plus loin possible lles limites de leur vie...

 

  • VENDREDI 7 octobre  - 18h - Cinémathèque *en présence de Diego Galán
Lundi, 27 Août 2012 06:33

Dictado

 

Daniel accepte d’accueillir chez lui Julia, la fille d’un ami d’enfance qui vient de mettre fin à ses jours. Alors que Laura, sa femme, parvient à ce que Julia retrouve goût à la vie, Daniel commence à se sentir menacé par certains actes de la petite fille qui réveillent en lui des craintes et des émotions d’un passé qu’il avait décidé d’enterrer.

 

 

Antonio_Chavarrias

Antonio Chavarrías

Biographie

Réalisateur et scénariste né à l'Hospitalet de Llobregat (Barcelone). En 1990, il fonde la société Oberon Cinematogràfica qui produit ses propres films, mais aussi de nombreux longs-métrages d’autres cinéastes tels Claudia Llosa (La teta asustada, 2008 et Madeinusa, 2006), Marc Recha (Pau et son frère, 2001 et L'arbre aux cerises, 1998) ou Agustí Villaronga (Aro Tolbukhin. En la mente del asesino, 2002, coréalisation avec Lydia Zimmermann et Isaac P. Racine).

 

 

Filmographie

    Longs-métrages

  • 2011 : Dictado
  • 2006 : Las vidas de Celia
  • 2002 : Volverás
  • 1997 : Un caso para dos
  • 1996 : Susanna
  • 1991 : Manila

 

 

  • > DIM. 30 - 21h - ABC
  • > MER. 3 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 31 Août 2011 17:18

El artificio

 

L’esprit de Quique, un ancien réalisateur de cinéma est dérangé. Quique est désorienté, il confond la réalité et la fiction... Et trop souvent il réinvente la réalité. Pour ces raisons, sa sœur Marta et l’infirmier Amador s’installent auprès de lui. Ils vont assister à la désintégration d’un créateur,comme un engrenage, perd des pièces et cesse de fonctionner.

 

 

El artificio - Réalisateur

José Enrique March

Biographie

José Enrique March  consacre ses debuts professionnels de journaliste à couvrir en cinéphile érudit les plus importants festivals de cinéma espagnol. Il fera ses premiers pas de réalisateur en 2004 avec La Estancia et en 2007 avec Escuchando a Gabriel.

 


 

 

  • (Nouveau horaire!) LUNDI 3 octobre – 14h - CINÉMATHÈQUE
  • (Nouveau horaire!) SAMEDI8 octobre – 16h - CINÉMATHÈQUE *en présence de l'équipe du film

 

Filmographie

    Longs métrages

  • 2004 : La estancia
  • 2007 : Escuchando a Gabriel
  • 2010 : El artificio
Vendredi, 02 Septembre 2011 09:01

El Balancín de Ivan

 

Ana, à trente ans revient dans la maison où elle a passé une partie de son enfance pendant la dictature argentine. Là elle se souviendra des derniers moments vécus avec son frère Ivan et ses parents. Ces souvenirs vont nous plonger dans le vécu d’une famille qui vit cachée...

 

  • MARDI 4 octobre – 21h - ABC
Samedi, 10 Septembre 2011 09:42

El Baobab de Piedra

 

Alors que les marchandises et les capitaux passent librement les frontières, ceux qui fuient l’horreur, la famine et la guerre, parviennent à sauter la barrière. L'Europe les accueille avec des salaires de misère.

 

  • MERCREDI 5 OCTOBRE - 20h30 - ESAV *en présence du réalisateur
Samedi, 03 Septembre 2011 08:27

El Bola

COLLÈGE / LYCÉE

 

El Bola, un garçon de 12 ans qui vit dans une atmosphère familiale sordide et violente. Incapable d’avoir des relations et de communiquer avec les autres, il découvrira l’amitié grâce à l’arrivée d’un nouveau camarade de collège et connaîtra une réalité familiale totalement différente. Un premier film exceptionnel sur la maltraitance infantile.

 

Jeudi, 12 Septembre 2013 01:18

El bosc

 

1936, dans le Bas-Aragon. Alors qu’éclate la Guerre Civile, les milices anarchistes prennent le pouvoir dans cette région de l’Espagne où vivent Ramón et sa femme Dora. Le couple garde depuis des années un secret hérité de leurs ancêtres : les lumières étranges qui apparaissent près du bois où ils habitent seraient une porte vers un autre monde duquel personne ne revient. Ramón va pourtant être contraint d’emprunter cette porte pour échapper à « Lo Coixo », un anarchiste amoureux de Dora désireux d’en finir avec lui. Dora devra alors faire face à la guerre et à son prétendant…

 

 

Óscar Aibar

Biographie

Óscar Aibar est né à Barcelone en 1967. C’est l’un des cinéastes les plus originaux et intéressants de sa génération. Son dernier film, El bosc (2012) est tiré du roman de Alberto Sánchez Piñol. Il a par ailleurs réalisé les longs-métrages suivants : El Gran Vázquez (2010), Rumores (2008), La máquina de bailar (2006), Platillos Volantes (2004) et Atolladero (1995).

Parallèlement à sa carrière cinématographique, il a écrit les livres Making Of (2008) et Los comedores de tiza (2005) et le livre de contes Tu mente extiende cheques que tu cuerpo no puede pagar (2002). Il a également publié plus de 500 pages en tant que scénariste de bandes dessinées dans différents albums et revues.

 

Filmographie

2012 : El bosc

2010 : El Gran Vázquez

2008 : Rumores

2006 : La máquina de bailar

2004 : Platillos Volantes

1995 : Atolladero

 

 

 

 

 

 

 

  • > MAR. 1er - 19h - ABC
  • > VEN. 04 - 18h30 - INSTITUTO CERVANTES [VOSTE]
Mercredi, 07 Septembre 2011 23:35

El bosque del lobo

Colporteur épileptique, Benito Freire travaille en Galice de village en village. Suite à quelques meurtres inexpliqués, une rumeur circule : Benito serai un loup-garou.

Un film jouant autant sur la parabole sociale que le fantastique.

 

  • JEUDI 6 octobre – 22h30 - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 18 Septembre 2013 21:32

El corazón del bosque [Le coeur de la forêt]

> Manuel Gutiérrez Aragón

 

1952, un mythique guérillero connu sous le nom de « El Andarín » se rend à la fête du village. Une petite fille le regarde avec ses grands yeux. Quelques années plus tard, celle-ci est devenue une jeune femme séduisante.

 

 

 

  • > DIM.29 - 20h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité]
  • > DIM.06 - 18h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 12 Septembre 2013 18:34

El cuerpo

 

L’inspecteur Jaime Peña est appelé en pleine nuit : le cadavre de Mayka Villaverde, puissante femme d’affaires, a mystérieusement disparu de la chambre froide de la morgue quelques heures après son décès. Une carrière de chimiste, un flacon de TH16, une maîtresse jeune et jolie, Alex son mari est immédiatement soupçonné. Mais l’affaire se révèle bien plus complexe lorsque le passé ressurgit de l’enquête et entremêle les destins de chacun…

 

 

Oriol Paulo

Biographie

Oriol Paulo est né à Barcelone en 1975. Il a étudié la communication audiovisuelle à l’Université Pompeu Fabra et le cinéma à The Los Angeles Film School. Réalisateur mais aussi scénariste, il a signé de nombreux scénarios de téléfilms et de séries télévisées. Au cinéma, il est le coscénariste du thriller de Guillem Morales Los ojos de Julia. Après avoir écrit et réalisé plusieurs courts-métrages à Barcelone, Madrid et Los Angeles, il entreprend la réalisation de longs-métrages comme El cuerpo.

 

 

Filmographie
    Cinéma
  • 2012 : El cuerpo
  • 2010 : Los ojos de Julia
  • 2002 : Eve
  • 2002 : Tapes
  • 2001 : El foro
  • 1998 : McGuffin
    Télévision
  • 2001 : Codi 60
  • 2004-2009 : El cor de la ciutat
  • 2006 : Ecos
  • 2004 : Mayoría absoluta

 

  • > JEU.26 - 20h30- MAC-CITÉ UNIVERSITAIRE CHAPOU
  • > LUN.30 - 19h - ABC [Séance en présence d’un invité]
  • > MER.02 - 21h - ABC
Jeudi, 12 Septembre 2013 01:33

El efecto K. El montador de Stalin

 

Mélange d’éléments historiques, de narration et de films de famille pour raconter l’histoire insolite et passionnante de Maxime Stransky, acteur à Moscou dans les années 20, révolutionnaire, faussaire, producteur à Hollywood et proche collaborateur de Josef Staline. Odyssée de ceux qui ont pris le risque de rêver et ont été dévorés par leurs rêves, une aventure au coeur des origines du cinéma, un road movie historique.

 

 

 

Valentí Figueres

 

 

 

 

 

 

 

 

  • > LUN. 30 - 18h- CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité]
  • > JEU. 03 - 14h - CINÉMATHÈQUE
Lundi, 24 Septembre 2012 18:27

El extraño viaje

 

Dans un village, vivent trois frères et sœurs : la sévère Ignacia et les timides Paquita et Venancio. Une nuit de tempête, Paquita et Venancio se réfugient dans la chambre de leur sœur et y aperçoivent quelqu’un...

 

 

Fernando Fernán-Gómez

Biographie

Ecrivain, acteur, scénariste, metteur en scène de cinéma et de théâtre, Fernando Fernán-Gómez est un grand monsieur du cinéma espagnol. Polyfacétique, aimé et respecté par les professionnels et plusieurs générations de spectateurs, il débute comme comédien dès les années 40. Durant cette décennie, il enchaîne les titres à succès avec des réalisateurs comme Carlos Serrano de Osma, José Antonio Nieves Conde ou Luis Marquina. Dans les années 50, il consolide sa carrière comme acteur principal dans tous les genres : comédies, drames, cinéma folklorique ou religieux. Dans le même temps, il collabore à un des premiers signes de rénovation du cinéma espagnol en jouant dans Esa pareja feliz, premier film du tandem Bardem et Berlanga. C’est alors qu’il initie également sa carrière de cinéaste avec des œuvres de commande à la fortune diverse dont les excellentes comédies La vida por delante et La vida alrededor. Si sa carrière d’acteur et de réalisateur se remplit au fil des années 60 de comédies commerciales, il n’en demeure pas moins des exceptions. Sa sombre description du climat opprimant de la société espagnole sur le versant dramatique dans El mundo sigue (1963) et sur le versant comique dans El extraño viaje (1964) constituent à la fois des sommets du cinéma espagnol et des chocs frontaux avec la censure. Dans les années 70, Fernán Gómez devient un des acteurs les plus sollicités du cinéma de la transition démocratique avec des participations dans de nombreux films emblématiques de cet âge d’or du cinéma espagnol. Il intervient par exemple dans El espíritu de la colmena, Pim, pam, pum, fuego, Los restos del naufragio ou encore Mamá cumple cien años, acquérant ainsi un prestige mérité comme acteur et une juste reconnaissance pour sa longue trajectoire. Il réalise également des séries pour la télévision, pour certaines très populaires. Après la mort de Franco et la légalisation de la CNT-AIT, il milite activement dans le Syndicat du Spectacle de Barcelone en participant notamment au meeting anarcho-syndicaliste de Montjuïc, en 1977, aux côtés de sa compagne Emma Cohen. Dans les années 80, il enchaîne les réussites publiques et critiques comme comédien (Maravillas, La colmena, La corte del faraón, El viaje a ninguna parte…). C’est aussi durant cette décennie qu’il développe le plus son activité télévisuelle. Les années 90 et 2000 sont des années de moindre activité professionnelle, due à des problèmes de santé et à un manque de rôles à sa hauteur. Il meurt à Madrid le 21 novembre 2007, à 86 ans. Dans la chapelle ardente, son cercueil est recouvert du drapeau rouge et noir anarchiste.

 

 

Filmographie
  • Manicomio (codirigida con Luis María Delgado) (1954)
  • El mensaje (1955)
  • El malvado Carabel (1956)
  • La vida por delante (1958)
  • La vida alrededor (1959)
  • Sólo para hombres (1960)
  • La venganza de Don Mendo (1961)
  • El mundo sigue (1963)
  • Los Palomos (1964)
  • El extraño viaje (1964)
  • Ninette y un señor de Murcia (1965)
  • Mayores con reparos (1966)
  • La última cinta (1969, TV)
  • Crimen imperfecto (1970)
  • Cómo casarse en 7 días (1971)
  • Juan soldado (1973, TV)
  • Yo la vi primero (1974)
  • El pícaro (1974, TV)
  • La querida (1976)
  • Bruja, más que bruja (1976)
  • Mi hija Hildegart (1977)
  • Cinco tenedores (1979)
  • Tertulia con… (1981, TV)
  • Mambrú se fue a la guerra (1986)
  • El viaje a ninguna parte (1986)
  • El mar y el tiempo (1989)
  • Fuera de juego (1991)
  • Los ladrones van a la oficina (1993-1996, TV)
  • Siete mil días juntos (1994)Pesadilla para un rico (1997)
  • A Porta do Sol (1998)
  • Lázaro de Tormes (codirigida con José Luis García Sánchez)

 

  • > SAM. 29 - 19h30 - ABC
  • > DIM. 7 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 20 Août 2014 08:51

El futuro

 

Film expérimental, El futuro raconte une soirée en 1982, à Madrid, peu de temps après l’élection de Felipe González au gouvernement. Des jeunes gens chantent, boivent et discutent dans une ambiance festive et joyeuse. Expérience à la fois cinématographique et d’immersion au cœur des années 80, nous nous promenons toute la soirée dans cette fête où nous captons des bribes de conversations avec, en fond, les musiques qui ont marqué une génération.

 

[Déconseillé aux moins de 12 ans]

 

 

Luis López Carrasco (1981, Murcie)

Biographie

Luis López Carrasco est cinéaste, écrivain et artiste visuel. Il est co-fondateur du collectif audiovisuel Los Hijos, dédié au cinéma documentaire et expérimental. Le travail de Los Hijos a été projeté  dans de nombreux festivals et centres d’arts internationaux. Les Festivals de Mar del Plata, Distrital de Mexico, Lima, CGAI et Arteleku lui ont dédié des cycles monographiques. Le premier long-métrage du collectif, Los materiales, a gagné le Prix Jean Vigo du Meilleur Réalisateur au Festival International de Vista de Navarre en 2010 et la Mention Spéciale du Jury du FID de Marseille 2010.

 

 

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2010 : Circo
  • 2009 : Los materiales
  • 2013 : El Futuro
  • 2013 : Árboles

 

Courts-métrages

  • 2012 : Enero 2012 o la apoteosis de Isabel La Católica
  • 2011 : Tarde de
  • 2011 : Evacuación
  • 2010 : Ya viene, aguanta, riégueme, mátame
  • 2008 : El sol en el sol del membrillo
  • 2006 : Para ser cajera del súper siempre hay tiempo

 

 

 

  • > DIM.05 - 21h30 - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence du scénariste Luis E. Parés]
  • > MER.08 - 20h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 31 Août 2011 19:23

El gran Vázquez

Barcelone, années soixante. Vázquez, le dessinateur de BD le plus doué d’Espagne, profite de la vie, il évite habilement ses créanciers, escroque ses chefs et se marie… Jusqu'au jour où le comptable de la maison d’éditions décide qu’il doit se soumettre comme les autres. La tâche sera ardue car pour le génial dessinateur, la vie est une fête.

 

 

El gran Vázquez - Réalisateur

Óscar Aibar

Biographie

Óscar Aibar débute comme scénariste et réalisateur de séries et de programmes sur diverses chaines comme Canal+ ou TV3, et réalise aussi des vidéoclips et publicités.

 

 

 

 

 

  • (Nouveau horaire!!) MARDI 4 octobre - 14h - CINÉMATHÈQUE
  • (Nouveau horaire!!) MERCREDI 5 octobre - 18h - CINÉMATHÈQUE
Samedi, 10 Septembre 2011 20:32

El Maestro de Esgrima

 

A Madrid en 1868, sous le règne chaotique de la reine Isabelle II, Jaime Astarloa, le meilleur maitre d'armes de la ville, est contacté par une femme inconnue, Adela De Otero, belle et mystérieuse qui sollicite ses services.

 

  • JEUDI 6 octobre - 21h - ABC *en présence de Diego Galán
Mardi, 18 Septembre 2012 08:53

El Muerto y ser Feliz

 

Un tueur à gage est sur le point de s’éteindre dans un hôpital de Buenos Aires. Prenant conscience du peu de temps qu’il lui reste, il décide de s’échapper et entreprend une fuite vers le nord à travers l’Argentine. Habitué au voisinage constant de la mort, il avance tranquillement vers elle, voyageant sur les routes secondaires, « dans une longue errance qui tient beaucoup des romans de chevalerie », selon le réalisateur du film.

 

 

Javier Rebollo

Javier Rebollo

Biographie

Licencié en Sciences de l’Information, il débute sa carrière en 1996 en tant que réalisateur d’une série de courts-métrages avec comme protagoniste Lola Dueñas, qui le mena à son premier grand succès : Lo que sé de Lola. Il est le fondateur de Lolita Films, une des plus importantes  sociétés de production et distribution de courts-métrages espagnols. En 2009, son second film La mujer sin piano est primé par le Festival du Film de Los Angeles et il remporte la Coquille d’Or du Meilleur Réalisateur au Festival International du Film de San Sebastián. El Muerto y ser Feliz est son troisième film.

 

 

 

 

  • > DIM. 30 - 16h - CINÉMATHÈQUE
  • > MAR. 2 - 20h - CINÉMATHÈQUE
Lundi, 27 Août 2012 07:25

El mundo es nuestro

 

El Culebra et el Cabesa, deux gangsters de quartiers vont tenter un gros coup : braquer la succursale d’une banque et s’enfuir au Brésil avec le butin pour commencer une nouvelle vie. Mais ce qui promettait d’être un travail facile se complique du à l’arrivée soudaine de Fermín, un patron quinquagénaire chargé d’explosifs qui menace de se faire exploser et exige la présence de la télévision pour attirer l’attention sur sa situation économique précaire.

 

 

Alfonso Sánchez

Alfonso Sánchez

Biographie

A Malaga, Alfonso Sánchez étudie la Communication Audiovisuelle en même temps que l’Art Dramatique. En 1998, il commence sa carrière professionnelle, en travaillant pour des productions nationales et internationales et devient un acteur habitué des séries espagnoles les plus connues. Parallèlement à l’interprétation, il développe des activités de scénariste et de réalisateur chez Mundoficción Producciones S.L qu’il a fondé en 2001. Son premier court-métrage comme réalisateur La Gota’ (2005) a reçu près de 15 prix. Entre 2008 et 2012, ses derniers courts-métrages formant partie de ce qu’il appelle « La Trilogía Sevillana », diffusés à travers son canal Youtube deviennent d’authentiques phénomènes sociaux avec plus de 10 millions de visites. En 2012, il interprète un personnage de Grupo 7 d’Alberto Rodríguez puis réalise, produit et joue dans El Mundo es Nuestro.

 

 

  • > LUN. 1 - 14h - CINÉMATHÈQUE
  • > MER. 3 - 19h - ABC
Samedi, 03 Septembre 2011 09:25

El viaje de Carol

COLLÈGE / LYCÉE/ UNIVERSITÉ

 

Il y a toujours un voyage où nous cessons d’être un enfant. Carol se rend pour la première fois en Espagne au printemps de 1938. Son arrivée au village maternel transforme l’environnement familial plein de secrets. Les autres personnages la prendront par la main et la conduiront vers l’univers des sentiments adultes qui feront de son voyage un parcours intérieur tendre, touchant, vital et inoubliable.

 

Jeudi, 13 Septembre 2012 19:21

El viaje de Carol

 

Carol, âgée de 12 ans, est une petite fille hispano-américaine de New-York. A l'été 1938, elle se rend en Espagne, déchirée par la guerre civile, avec sa mère. Loin de son père adoré, Carol arrive dans le village maternel et transforme le discret environnement familial. Son innocence et sa rébellion naturelle la conduise en premier lieu à rejeter ce monde nouveau et étranger. Mais bientôt, elle mettra un pied dans le monde des adultes à travers son amitié avec Maruja, l'institutrice, et Tomiche, un jeune du village.

 

 

Imanol Uribe

Imanol Uribe

Biographie

Il est diplômé de l’École Officielle de Journalisme et de l’École des Arts Cinématographiques de Madrid. Son œuvre cinématographique se caractérise par la prédominance du thème de la situation politico-sociale du Pays Basque, comme on peut le voir dans les films El proceso de Burgos (1979), La fuga de Segovia (1981), La muerte de Mikel (1984), ou encore Días contados (1994), film qui obtient huit Goyas. Mais Imanol Uribe a également abordé d’autres thèmes dans ses réalisations, comme le racisme qu’il traite dans le film Bwana (1996), ou l’histoire, dans le film El rey Pasmado (1991). Parallèlement à sa carrière de réalisateur, il produit également des films, comme Secretos del corazón de Montxo Armendaráriz.

 

 

Filmographie
  • 2012 : Miel de naranjas
  • 2007 : La Carta Esférica (La carte Marine)
  • 2004 : Manipulación (court-métrage documentaire)
  • 2002 : El Viaje de Carol (Le Voyage de Carole)
  • 1999 : Plenilunio (Pleine Lune)
  • 1999 : Extraños (Etrangers)
  • 1997 : Haika Mutil
  • 1996 : Bwana
  • 1994 : Dias Contados
  • 1992 : La Mujer de tu Vida 2: la Mujer Gafe (TV)
  • 1991 : La Huella del Crimen: el Crimen del expreso de Andalucia (TV)
  • 1991 : El Rey Pasmado (Le Roi Ebahi)
  • 1989 : La Luna Negra (La Lune Noire)
  • 1986 : Adios Pequeña (Adieu Petite)
  • 1984 : La Muerte de Mikel (Le Sexe du Diable)
  • 1983 : Ikuska 13. Euskal Kanta Berria. La Nueva Cancion Vasca
  • 1983 : Guipuzkoa Donostia: Costa Guipuzcoana
  • 1981 : La Fuga de Segovia
  • 1979 : El Proceso de Burgos (Le Procès de Burgos) (documentaire)
  • 1977 : Ez (court-métrage)
  • 1976 : Off (court métrage)
  • 1974 : De Oca a Oca y Tiro Porque me Toca
  • 1972 : Jack

 

 

 

Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2012
Mardi, 18 Septembre 2012 09:11

Els nens salvatges

 

La plupart des parents aiment leurs enfants et s’en occupent, mais ils ont tendance à oublier combien la transition de l’enfance à l’âge adulte peut être difficile. Alex, Gabi et Oki sont trois adolescents perdus dans la grande ville. Comme d’autres, leur occupation consiste à tromper l’ennui en buvant, en se battant ou en taguant... Rien ne pouvait leur laisser présager, cependant, des conséquences terribles que leurs actes finiraient par avoir sur leur entourage.

 

 

Patricia Ferreira

Patricia Ferreira

Biographie

Patricia Ferreira est diplômée en Sciences de l’Image et en Journaliste par l’Université Complutense de Madrid. Elle commence sa carrière en temps que journaliste de cinéma et critique pour TVE, pour Radio Nationale Espagnole et pour la revue Fotogramas. Elle réalise une large carrière dans la télévision comme réalisatrice et scénariste de séries et de programmes télévisés. Elle est actuellement professeur en réalisation à l’ECAM (Ecole de Cinéma et Télévision de Madrid) et a donné des cours dans beaucoup d’autres centres, comme à l’ESCAC, l’Ecole Supérieure de Cinéma et d’Audiovisuel de Catalogne, à l’Ecole de Cinéma de Montevideo, Uruguay, ou à La Union de Actores, entre autres.

 

 

Filmographie
  • 2012 : Los niños salvajes
  • 2010 : Señora de
  • 2005 : Para que no me olvides
  • 2004 : En el mundo a cada rato
  • 2002 : El alquimista impaciente
  • 2000 : Sé quién eres

 

  • > MAR. 2 - 18h - CINÉMATHÈQUE
  • > VEN. 5 - 21h - CINÉMA ABC
Dimanche, 11 Septembre 2011 20:43

En fuera de juego

 

 

 

Javi est un petit agent de footballeur avide de succès. Diego est un médecin argentin traumatisé depuis l’enfance par une mauvaise expérience dans le foot. Le hasard fait qu’ils doivent s’occuper d’un jeune crack, tout en évitant les embuches pour obtenir un contrat qui changera leurs vies.

 

 

En fuera de juego - Réalisateur

David Marqués

Biographie

David Marqués a obtenu la reconnaissance du public grâce à le court métrage Bocanadas réalisé avec des amis. A la suite de cette première expérience, il travaille comme scénariste de courts-métrages et de télévision, assistant de production, auteur de théâtre...

 

 

  • DIMANCHE 2 octobre – 14h - CINÉMATHÈQUE
  • SAMEDI 8 octobre – 18h30 - CASA DE ESPAÑA

Jeudi, 01 Septembre 2011 09:36

Espelho Meu

 

Quatre réalisatrices dans quatre mondes, quatre façons de regarder et de se regarder, de voir et de refléter, d’approfondir et de réfléchir. Quatre cinéastes qui partagent le désir de rompre les stéréotypes culturels, en expérimentant de nouveaux modes d’expression. Œuvre documentaire, collective et internationale, qui unifie émotions, regards, réalités et langages divers.

 

 

Espelho Meu  - Réalisatrices

Firouzeh Khosrovani, Isabel Noronha, Irene Cardona et Vivian Altman

Biographie

Les cinéastes Firouzeh Khosrovani, Isabel Noronha, Irene Cardona y Vivian Altman se sont connues lors de l’édition 2009 du Festival Internacional Cineposible de Extremadura d’où est née l’idée de Espelho Meu.

 

 

  • SAMEDI 1 OCTOBRE – 20h30 - CINÉMATHÈQUE
  • JEUDI 6 OCTOBRE – 14h -CINÉMATHÈQUE
Vendredi, 02 Septembre 2011 16:10

Estrellas que alcanzar

 

Victoria, veuve d’un républicain, est emprisonnée avec son fils dans la prison de Saturráran. Dans cette prison de femmes s’est écrit l’un des chapitres les plus sombres de la Guerre Civile d’Espagne. L’histoire d’une femme, qui comme beaucoup d’autres pendant cette période, ne fut pas seulement privée de liberté, mais perdit ce qu’une mère a de plus cher, son fils.

 

 

Estrellas que alcanzar - Réalisateur

Mikel Rueda Sasieta

Biographie

Mikel Rueda Sasieta fait des études d’audiovisuel à l’Université de Navarre et complète sa formation plus tard à la New York Film Academy. Ses courts ont été sélectionnés dans de nombreux festivals et projetés dans le monde entier, où il obtient la reconnaissance et les prix.

 

 

 

 

 

 

  • DIMANCHE 2 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 13 Septembre 2012 19:43

Eva

 

2041. Alex, un chercheur de renom, est rappelé par la Faculté de Robotique, après dix ans d’absence, pour créer le premier robot libre : un enfant androïde. Il retrouve alors Lana, son amour de jeunesse, et son frère David, qui ont refait leur vie ensemble. Et il va surtout faire la connaissance d’Eva, sa nièce, une petite fille étonnante et charismatique. Entre Eva et Alex se dessine une relation particulière, et ce dernier décide alors, contre l'avis de sa mère, Lana, de prendre Eva pour modèle de son futur androïde...

 

 

Kike Maíllo

Kike Maíllo

Biographie

Kike Maíllo est diplômé en Réalisation Cinématographique de l’Ecole Supérieur de Cinéma et d’Audiovisuel de Catalogne (ESCAC), où il enseigne actuellement. Il débute sa carrière en tant qu’assistant-réalisateur pour la société de production publicitaire Errecerre, puis comme créatif et réalisateur dans sa propre société, Kikeyluis. Il réalise des campagnes publicitaires pour des festivals de cinéma, des entreprises culturelles. Il réalise actuellement la série télévisée Arròs covat (Televisió de Catalunya). Eva est sont premier long-métrage.

 

 

Filmographie
  • 2011 : Eva
  • 2003 : Los perros de Pavlov (Court-métrage)
  • 1999 : Las cabras de Freud (Court-métrage)

 

 

 

Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2012
Lundi, 27 Août 2012 07:39

Evelyn

 

Evelyn voyage, pleine d’illusions, de son village natal d’Amérique Latine en Espagne. C’est la première fois de sa vie qu’elle sort de son village et prend l’avion. On lui a proposé un contrat de serveuse dans une cafeteria, mais elle découvrira qu’elle a été trompée à son arrivée en Espagne avant d’être séquestrée et contrainte d’exercer la prostitution dans un club de bord de route. Dans ce club, elle connaîtra le pire et le meilleur de l’être humain. C’est l’histoire d’un voyage en enfer et de la lutte d’une femme pour en réchapper.

 

 

Isabel de Ocampo

Isabel de Ocampo

Biographie

Diplômée en Communication Audiovisuelle à l'Université Complutense de Madrid, elle a également étudié la mise-en-scène à L'ECAM avant de produire et de réaliser quatre courts-métrages et de nombreux documentaires. Miente, son dernier film court, a obtenu de nombreux prix, en particulier le GOYA 2008 du meilleur court-métrage de fiction.

 

 

Filmographie

    Courts-métrages

  • Miente
  • Espermazotoides
  • Tus labios
  • Cría zapatillas y te saldrán cordones

 

 

  • > MER. 3 - 18h30 - INSTITUTO CERVANTES (PROJECTION EN VO)
  • > VEN. 5 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 12 Septembre 2013 01:51

Fènix 11.23

 

À 14 ans, Èric a déjà ses convictions et un caractère bien trempé. Déterminé à se battre pour sa langue et son identité catalanes, il crée un site internet où il échange avec d’autres blogueurs. Une nuit d’automne 2004, trente policiers de la brigade anti-terroriste de Madrid font irruption chez le jeune garçon : Èric est accusé de cyber terrorisme. Ce film est inspiré de faits réels.

 

 

 

Joel Joan, Sergi Lara

 

 

 

 

 

 

 

 

  • > DIM. 29 - 14h - CINÉMATHÈQUE
  • > VEN. 04 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 12 Septembre 2013 19:41

Fill de Caín

 

Nico est un adolescent difficile doté d’une grande intelligence et obsédé par le jeu d’échecs. Son comportement anormal envers ses proches pousse ses parents à le confier à un psychologue. La thérapie mêlée à leur passion commune pour ce jeu de stratégie va provoquer de nombreux changements dans la vie du psychologue, du jeune homme mais aussi de sa famille. Manipulateur, Nico le dit lui-même, il est incapable d’éprouver de l’amour. C’est ce que son entourage découvrira à ses dépens.

 

 

Jesús Monllaó Plana

Biographie

Jesús Monllaó Plana est né à Tarragona en 1967. Il est titulaire d'une Licence de lettres modernes et d'un Master en production audiovisuelle de la Christ Church University College de Canterbury en Angleterre. Il a écrit, produit et réalisé trois courts-métrages, tous récompensés aussi bien au niveau national qu’international : La mirada obliqua (nominé en 2002 pour le Goya du Meilleur Court-Métrage de fiction), Gloria (Prix du Jury à Lucania Film Fest en Italie en 2002) et El legado sélectionné par la FNAC pour le DVD « Los mejores cortos del cine español 2006 ». En 2007, il écrit et réalise le documentaire L’efecte Kuleshov pour la télévision catalane.

 

 

Filmographie
  • 2012 : Fill de Caín
  • 2004 : El legado
  • 2002 : Gloria
  • 2001 : La mirada obliqua

 

  • > DIM.29 - 16h - CINÉMATHÈQUE
  • > MAR.1er - 20h - CINÉMATHÈQUE
  • > VEN.04 - 20h - UGC [Séance en présence d’un invité]
Vendredi, 20 Septembre 2013 02:52

Flammes

 

Au Cinéma Le Cratère

En présence du réalisateur Arrietta et du critique de cinéma Philippe Azoury,
Projection du film Flammes > VEN. 04 – 20h30

 

 

Flammes

 

 

Barbara, une petite fille, vit avec son père et sa préceptrice. Une nuit, elle rêve qu’un pompier entre par la fenêtre de sa chambre… Jeune femme, Barbara échappe à son père en faisant le tour du monde…

 

 

  • > VEN.04 - 20h30 - CINEMA LE CRATÈRE
    [La projection sera précédée de la présentation du livre de Philippe Azoury sur Adolpho Arrietta, Un morceau de ton rêve (Ed. Capricci)]
Publié dans CINEMA LE CRATERE
Jeudi, 12 Septembre 2013 19:50

Frontera

 

Nous sommes dans la prison de Quatre Camins à Barcelone, il est environ 16h30. Le groupe de théâtre, composé de prisonniers et de personnes extérieures, est en pleine répétition lorsqu’une alarme retentit. Le signal sonore annonce la procédure de mise en isolement pour tout le monde. Motif : une épidémie d’origine inconnue. Le groupe se retrouve donc cloîtré dans un des modules de la prison. La peur de la contagion mêlée au manque d’informations va mettre tout le monde à l’épreuve et déclencher des rapports de force entre tous.

 

 

Manuel Pérez

Biographie

Manuel Pérez Cáceres est né à Barcelone en 1978. Il a étudié la réalisation cinématographique au Centro de Estudios Cinematográficos de Catalunya de 1999 à 2003. Il a développé sa carrière professionnelle en combinant son travail de réalisateur avec celui d’assistant de réalisateur dans divers longs métrages, séries télévisées et spots publicitaires. Parmi ses derniers travaux on remarque le court métrage Korscha projeté pour la première fois au festival de Sitges en 2009 en compétition officielle, ainsi que le long-métrage documentaire L’hora del patí. Miedo, son dernier court-métrage a été projeté pour la première fois dans le cadre du London Spanish Film Festival en octobre 2012.

 

 

Filmographie
  • 2013 : Frontera
  • 2012 : Miedo (court métrage)
  • 2010 : L’hora del pati
  • 2009 : Korscha (court métrage)

 

  • > SAM.28 - 20h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d’un invité]
  • > MAR.1er - 16h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 11 Septembre 2014 13:51

Fuera de carta (À la carte)

 

Maxi, cuisinier d’un restaurant renommé à Madrid, vit son homosexualité sans complexe. Jusqu’au jour où sa vie va être bouleversée par l’arrivée de ses enfants...

 

Ignacio García Velilla (Zaragose)

Biographie

Ignacio García Velilla suit une formation en Sciences de l’Information à l’Université du Pays Basque avant de se spécialiser en Film et TV à l’Université de Coventry. Il finit ses études par un doctorat à l’Université Complutense de Madrid. Il réalise plusieurs vidéo-clips avant d’intégrer l’équipe de Globomedia en 1997. Il travaille comme producteur et scénariste à la télévision pendant une douzaine d’années sur des séries comme Médico de familia ou encore 7 vidas. Il est le cocréateur et réalisateur de la première série spin-off de la télévision espagnole : Aída. Il fait ses premiers pas dans le milieu du cinéma en 2008 avec le long-métrage Fuera de carta qui reçoit le Prix du Publique au Festival de Malaga. Après ce succès il quitte tout à fait le milieu de la télévision pour se consacrer entièrement au grand écran. En 2010 il présente en avant-première au Festival de Malaga son deuxième long-métrage : Que se mueren los feos.

 

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2015 : Perdiendo el norte
  • 2010 : Que se mueran los feos
  • 2008 : Fuera de carta

 

TV

  • 2012 : Aída
  • 2012 : Fenómenos
  • 2011 : Los Quién
  • 2007 : Gominolas
  • 2005 : Aída
  • 1999 : 7 vidas

 

 

 

  • > SAM.04 - 16h - CINÉMATHÈQUE
  • > MAR.07 - 21h40 - CINÉMATHÈQUE
Mardi, 06 Septembre 2011 08:33

Gary Cooper que estás en los cielos

 

Andrea Soriano, une jeune réalisatrice de télévision, doit être opérée en urgence. Dans ses moments d’angoisse cette femme renommée se sent seule. Elle repense à sa vie et à sa relation aux hommes... sans oublier l’amour de sa vie : Gary Cooper.

 

  • VENDREDI 7 octobre – 19h - ABC
  •  

     

En présence de Diego Galán

Publié dans HOMMAGE À PILAR MIRÓ
Mardi, 17 Septembre 2013 12:44

Goya en Burdeos

 

A 82 ans, en exil à Bordeaux, le peintre Francisco de Goya retrace, pour sa fille Rosario, les évènements qui ont marqué sa vie, une vie dans laquelle se sont succédés les succès et les échecs, les passions empoisonnées et l’extase de la renommée. A la cour de Charles IV, il connaîtra les intrigues de palais, les jeux de la séduction et du mensonge, et son amour, la Duchesse d’Albe, une femme qui a marqué sa vie et l’histoire de son temps et dont l’existence sera tronquée par le poison des conspirations.

 

 

Carlos Saura

Biographie

Photographe professionnel, licencié en Réalisation à l’Institut de Recherches et d’Expériences Cinématographiques et professeur de mise en scène à l’Ecole Officielle de Cinéma, il suit également des études d’ingénieur industriel et de journalisme. Il co-écrit et réalise, Los golfos (1959) et Llanto por un bandido (1964). L’année suivante, sa rencontre avec le producteur Elias Querejeta dans La caza le conduit à des chemins intimistes. Par la suite il explore l’univers de la mémoire à travers des flash-back et des narrations, style qui culmine dans Cría Cuervos (1975) et Elisa, vida mía (1977). A cette époque Saura est déjà l’un des réalisatuers espagnols les plus connus à l’ étranger et ses films sont considérés comme le symbole de l’opposition à la dictature. Il adopte ensuite un style plus direct et tourne avec le danseur Antonio Gades sur une trilogie. Durant les années 80, Saura alterne les œuvres intimistes et personnelles. En 1990, il obtient pour ¡Ay, Camela ! trois prix Goya dont celui du Meilleur Film et de la Meilleure Mise en Scène. Honoré en 1991 et 1992 par les Médailles d’Or des Beaux Arts et de l’Académie, il est choisi pour réaliser le film des Jeux Olympiques, Marathon (1993), il réalise ensuite deux films policiers : ¡Dispara ! et Taxi. Il a ensuite réalisé trois films sélectionnés dans des festivals internationaux : Pajarico à Montréal, Tango à Cannes et Goya en Burdeos récompensé à Montréal.

 

 

 

  • > VEN.04 - 18h30 - ABC [Séance en présence d'un invité]
  • > DIM.06 - 19h30 - ABC
Lundi, 04 Août 2014 08:05

Hermosa juventud (La belle jeunesse)

 

Natalia et Carlos sont un couple amoureux. Jeunes, sans travail, une famille avec peu de revenus pour les aider, ils luttent pour survivre dans l’Espagne actuelle. Dans ce quotidien, il n’est pas facile de nourrir beaucoup d’espoir, ni par conséquent d’avoir beaucoup d’ambition. Mais Natalia tombe enceinte, une petite fille. Un événement qui chamboule leur vie bien sûr, comme tous les couples, mais Natalia et Carlos vont faire face…à leur manière.

 

 

 

 

Jaime Rosales (1970, Barcelone)

Biographie

Jaime Rosales fait des études en Sciences de l’Entreprise avant de partir étudier à l’école de cinéma de San Antonio de Los Baños de Cuba en 1996. Par la suite il complète sa formation à Sydney. A son retour en Espagne il travaille comme scénariste pour la TV et crée en 2000 sa propre société de production Fresdeval Films. Il se fait connaître grâce à ses courts-métrages parmi lesquels on retrouve Episodio, Yo tuve un cerdo llamado Rubiel et The Fish Bowl. En 2003, il produit et réalise son premier long-métrage, un étrange thriller, Las horas del día, primé à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes et par les Goyas du Meilleur Réalisateur Révélation et Meilleur Scénario, ainsi que La soledad, en 2007, présent à Cannes dans la section « Un certain regard », film qui remportera  les Goyas du Meilleur Film et Meilleur réalisateur.

Chacun des films de Jaime Rosales est une expérience pour le spectateur, d'abord confronté à la banalité de gens ordinaires durant de longs plans fixes, cadrés simplement, sans musique ni mouvement de caméra, instaurant une sensation de tension sourde, ou de torpeur, puis brutalement réveillé par des scènes violentes fonctionnant comme des électrochocs.

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014: Hermosa juventud
  • 2012: Sueño y silencio
  • 2008: Tiro en la cabeza
  • 2007: La Soledad
  • 2003: Las horas del día

 

Courts-métrages

  • 1999: The Fish Bowl
  • 1998: Yo tueve un cerdo llamado Rubiel
  • 1998: Episodio

 

 

  • > LUN.06 - 19h50 - CINÉMATHÈQUE
  • > MER.08 - 20h15 - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence des acteurs Ingrid García-Jonsson et Carlos Rodríguez]
Vendredi, 02 Septembre 2011 10:14

Historias del Kronen

 

Tous les soirs Carlos retrouve ses amis au Kronen, un bar où l’alcool se mêle aux drogues. Draguer la copine d’un ami, voler sa mère pour acheter de la drogue, sont leur unique occupation.

 

  • MARDI 4 OCTOBRE – 21h - ABC
Lundi, 27 Août 2012 07:48

Iceberg

 

La partie la plus importante d’un iceberg est celle qui ne se voit pas. C’est le monde de l’adolescence d’où ne dépasse qu’une petite partie de l’univers qui se cache derrière ; que quatre jeunes vont affronter pour la première fois, seuls. Le film s'intéresse à quatre adolescents qui ont chacun leur problème. Malgré le froid hivernal, ils cherchent tous une sorte d'absolution en se réfugiant dans les bois, près d'un ruisseau glacé.

 

 

Gabriel Velázquez

Gabriel Velázquez

Biographie

Gabriel Velázquez commence sa carrière cinématographique en 1996, avec le court-métrage En Madison siempre es lunes, Prix Luis Buñuel de Cinématographie. Suivent plusieurs courts-métrages reconnus nationalement et internationalement. En 2002, il produit le documentaire De Salamanca a ninguna parte de Chema de la Peña, avec qui il coréalisera Sud Express trois ans plus tard. Il réalise son premier long-métrage en solo en 2008, Amateurs, sélectionné en compétition Jeunes Réalisateurs au Festival de San Sebastián.

 

 

Filmographie

    Longs-métrages

  • 2012 : Folk (en préparation)
  • 2011 : Iceberg
  • 2008 : Amateurs
  • 2005 : Sud Express (coréalisation : Chema de la Peña)

    Courts-métrages

  • 2002 : Charrosis
  • 2001 : Soldaditos de latón
  • 2000 : London calling
  • 1998 : Parabellum
  • 1996 : En Madison siempre es Lunes

 

 

  • > LUN. 1 - 16h - CINÉMATHÈQUE
  • > JEU. 3 - 18h30 - INSTITUTO CERVANTES (PROJECTION EN VO)
Jeudi, 12 Septembre 2013 20:54

Ilusión

 

Daniel est scénariste mais le succès n’est pas au rendez-vous. Jusqu’à présent aucune société de production n’est intéressée par ses scénarios décalés. Ses parents et sa petite amie Sofía supportent ses lubies et subviennent à ses besoins mais attendent avec impatience qu’il trouve un travail sérieux pour qu’il soit enfin indépendant financièrement. Alors qu’il est gagné par le désespoir, Daniel reçoit un matin l’appel d’un producteur, une bonne nouvelle qu’il attendait depuis longtemps, una « ilusión »…

 

 

Daniel Castro

Biographie

Daniel Castro est réalisateur mais aussi scénariste. Son long métrage, Ilusión, a été récompensé au Festival de Málaga 2013. Il a reçu le Prix du Meilleur Film et du Meilleur Scénario par le jury de Las Escuelas de Cine section"Zonazine". Le film a aussi été finaliste au Prix Rizoma 2013. Daniel Castro a débuté en tant que réalisateur et scénariste de courts-métrages avec Sutura (2003) qui a reçu le Prix du Meilleur Court-Métrage Navarre au Festival Alternatif (octobre 2003), le Premier Prix au Festival des Courts-Métrages de Ciudad Real (novembre 2003) et le Premier Prix au Festival Albacete (Abycine 2004). De plus, il a été sélectionné pour participer à une trentaine de festivals au niveau national et international. Plus tard, avec After Shave (2008) il gagne le Prix du Meilleur Court-Métrage d'Humour au Festival de Cine Centrifugado y Canalla à la Corogne ainsi que le Premier Prix au Festival International des Courts-Métrages de Cagliari en Italie. Avec 75 metros, toujours en 2008, il est primé dans la catégorie Meilleur Scénario au Festival de Almunia de Doña Godina. Son travail de scénariste l’a amené à travailler sur plusieurs projets cinématographiques comme : El final de la noche (2003), Mi casa es tu casa (2001), Algunas chicas doblan las piernas cuando hablan (2000) ou encore à la télévision comme Gran Reserva, el Origen, Gran Hotel, Yo soy Bea, Pilotar, Obsesión, Arrayán, Fernández y familia

 

 

Filmographie
    Long métrage
  • 2013 : Ilusión
    Courts métrages
  • 2008 : After shave
  • 2008 : 75 metros
  • 2003 : Sutura

 

  • > LUN.30 - 20h15 - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d’un invité]
  • > JEU.03 - 16h30 - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 12 Septembre 2013 21:35

Impávido

 

Tu peux rester des heures dans une file d’attente pour finalement t’apercevoir que tu es dans la mauvaise, tu peux te tromper de prénom en plein orgasme, tu peux plonger tête la première dans le petit bassin… mais si tu te fous en l’air avec une voiture volée blindée du fric que tu devais apporter au pire mafieux de la planète pour rembourser ta dette de jeu, alors là oui on peut dire que tu t’es mis dans la mouise jusqu’au cou. Impávido, un film déjanté qui soulève la définition de la malchance sur fond de poker, mafia et strip-teaseuses.

 

 

Carlos Therón

Biographie

Carlos Therón Sánchez est né à Salamanque en 1978. Ce réalisateur espagnol a remporté le Goya du Meilleur Documentaire Court-Métrage en 2006 avec En la Cuna del Aire. Il est l’auteur et le réalisateur des films Comunica, La Ley de Murphy (2000) et Interruptus (2003) pour lesquels il a gagné de nombreux prix cinématographiques. Il a réalisé les longs métrages Fuga de Cerebros 2 (2011) et Impávido (2012). Il a aussi réalisé des clips pour des groupes comme Maldita Nerea ou Los Delinqüentes. A la télévision, il a réalisé les séries Los hombres de Paco et El barco.

 

 

Filmographie
    Long métrage
  • 2006 : En la cuna del aire
  • 2011: Fuga de cerebros 2
  • 2012: Impávido
    Courts métrages
  • 1998: Comunica
  • 2000: La Ley de Murphy
  • 2003: Interruptus

 

  • > SAM.28 - 21h - ABC
  • > LUN.30 - 18h30 - CASA DE ESPAÑA
  • > LUN.30 - 20h - UNIV.MIRAIL 2
  • > JEU.3 - 19h - ABC [Séance en présence d’un invité]
Lundi, 24 Septembre 2012 07:58

Innisfree

 

Le film raconte la vie du village imaginaire Innisfree en Irlande, où se déroule le film de John Ford, L’homme tranquille (1952). Le documentaire montre, presque 40 ans après, comment le tournage affecta la vie des habitants de cette commune irlandaise.

 

 

José Luis Guerin

Biographie

C’est avec le film En construcción (2001), premier documentaire primé aux Goyas, que José Luis Guerin se fit connaître du grand public. Ce film (quatrième long métrage du cinéaste) nous plonge dans le cœur du Barrio Chino de Barcelone en pleine réforme urbanistique. José Luis Guerin filme la transformation humaine qu’engendre cette transformation urbaine. Le film fut réalisé dans le cadre du Master de documentaire de création de l’université Pompeu Fabra, il fut conçu en étroite collaboration avec une équipe de six étudiants. La petite équipe consacra trois ans à l’élaboration du film. En construcción est le résultat d’une longue expérience humaine, de plusieurs rencontres, d’un investissement personnel très important. Le film s’inscrit directement dans la lignée du documentaire cinématographique tel que le concevait Robert Flaherty (Nanouk of the north, 1922, souvent appelé « documentaire narratif »). Dès sa sortie en salle, En construcción connut un grand succès auprès du public comme des professionnels. Suite au succès de ce film (inattendu pour un documentaire), une grande partie des cinéphiles et de la critique découvrit les films antérieurs du cinéaste : Los motivos de Berta, fantasía de pubertad (1983) ; Innisfree (1990) et Tren de sombras el espectro de le Thuit (1996).

 

 

Filmographie
  • 1983: Los motivos de Berta (35 mm)
  • 1990 : Innisfree (35 mm)
  • 1997 : Tren de sombras (El espectro de Le Thuit) (35 mm)
  • 2001 : En construcción (35 mm)
  • 2007 : En la ciudad de Sylvia (35 mm)
  • 2007: Unas fotos en la ciudad de Sylvia (vídeo)
  • 2010 : Guest (video)
  • 2011 : Correspondencias (co-réalisé avec Jonas Mekas, video)
  • 2011 : Recuerdos de una mañana (vídeo)
  • 2011 : Dos cartas a Ana

 

  • > DIM. 30 - 19h30 - ABC
  • > DIM. 7 - 19h - ABC
Mercredi, 19 Septembre 2012 21:08

Insensibles

 

A la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d’enfants insensibles à la douleur est interné dans un hôpital dans les Pyrénées. De nos jours, David Martel, un brillant neurochirurgien, doit retrouver ses parents biologiques pour procéder à une greffe indispensable à sa survie. Dans cette quête vitale, il sera confronté au funeste destin des enfants insensibles.

 

 

Juan Carlos Medina

Biographie

D’origine franco-espagnole, Juan Carlos Medina passe une partie de sa jeunesse en Espagne avant d’arriver à Nantes où il suit pendant deux ans une classe préparatoire afin de passer le concours de la Fémis puis se met à écrire des scénario tout en intégrant un cursus de cinéma à la Sorbonne. Mais lassé de suivre des cours théoriques, il se prend en main en achetant une caméra 16 mm et dix bobines, puis part dans le désert espagnol près de Saragosse avec deux copains pour tourner son premier court-métrage Trinitad (2000), sorte d’hommage expérimental aux films de Carl Dreyer et Luis Buñuel. Juan Carlos Medina signe ensuite deux autres courts-métrages plus narratifs et avec un plus de moyens : Rage (2001) et Mauvais jour (2003) tourné à la Défense et interprété par Aurélien Recoing. Il s’attelle dans la foulée au script d’Insensibles, qui, lors de son long parcours de réécritures, obtient le Prix Sopadin Junior en 2005, récompense remise chaque année par des professionnels du cinéma à un scénario en développement. Scénario qui a également été sélectionné aux ateliers Equinoxe sous le parrainage de Paul Haggis et Mary Sweeney. Juan Carlos Medina finit par réaliser Insensibles, son premier long-métrage, durant l’été 2011.

 

 

 

  • > MER. 3 - 21h - ABC
Publié dans AVANT PREMIERES 2012
Samedi, 10 Septembre 2011 09:57

José y Pilar

 

José y Pilar est le portrait surprenant du prix Nobel de littérature José Saramago, dans son processus créatif et de la relation d’un couple engagé dans un combat pour changer le monde, ou du moins pour l’améliorer...

 

  • JEUDI 6 octobre - 20h30 - CINÉMATHÈQUE
Mardi, 18 Septembre 2012 09:25

Kanimambo

 

Sur les chemins poussiéreux du Mozambique, pays africain marqué par la pauvreté et l’héritage de la guerre civile, se croisent les destins d’un musicien aveugle, d’un médecin européen, d’une petite fille sourde et d’un ancien soldat. Kanimambo est composé de trois épisodes, reliés entre eux par un subtil fil conducteur. Trois voyages, trois visions, trois histoires émouvantes d’hommes et de femmes, héros quotidiens dont l’objectif est la lutte constante pour une vie meilleure.

 

 

Adán Aliaga

Adán Aliaga

Biographie

Diplômé en Réalisation Cinématographique et en Histoire et Esthétique du Cinéma, Adán a réalisé de nombreux courts-métrages, documentaires et autres travaux audiovisuels. Après plus de dix années d’expérience dans le secteur, il devient connu grâce au documentaire La casa de mi abuela. En 2008, il tourne son premier film de fiction Estigmas, adaptation du roman graphique homonyme des auteurs Mattotti et Piersanti. Il reçoit le prix Pilar Miró du Meilleur Premier Film au Festival International de Cinéma de Valladolid (Seminci) en 2009. En 2011, il sort le documentaire Esquivar y Pegar, co-réalisé avec Juanjo Gimenez qui reçoit le Prix du Meilleur Documentaire du Festival Alcances.

 

 

 

 

Carla Subirana

Carla Subirana

Biographie

Scénariste et réalisatrice. Diplômée en Communication Audiovisuelle par l’Université Pompeu Fabra de Barcelone, elle travaille dans différents secteurs en lien avec l’Audiovisuel, conciliant toujours cinéma et télévision. Elle a écrit et réalisé des programmes pour la Télévision Espagnole, pour la Télévision de Catalogne et de Barcelone. Elle dirige sa propre maison de production pour laquelle elle a réalisé son premier film, Nadar. Elle est aussi professeur de cinéma à l’Université Ramón Llull et l’Université Pompeu Fabra de Barcelone.

 

 

 

 

 

Abdelatif Hwidar

Abdelatif Hwidar

Biographie

Abdelatif Hwidar est diplomé en Sciences de l’Information par l’Université Complutense de Madrid.

 

 

Filmographie

    Longs-métrages

  • 2012 : Muyahidines
  • 2011 : Kanimambo
  • 2009 : El mono

    Courts-métrages

  • 2009 : Adelanto
  • 2007: Salvador, historia de un milagro cotidiano
  • 1997 : La cafetera

 

  • > SAM. 29 - 16h20 - CINÉMATHÈQUE
  • > LUN. 1 - 21h - CINÉMA ABC
Mercredi, 07 Septembre 2011 22:01

La aldea maldita

 

 

Castilla La Vieja, 1900. La vie des paysans dans le petit village de Luján est très dure. Après deux années de sécheresse et de récoltes perdues, sous l’effet de la faim, les gens se mettent à penser que leur village est maudit. Toute la population décide d’émigrer à la ville, sauf un villageois qui vit avec sa femme, son fils et son père. Il sera emprisonné après avoir affronté le propriétaire terrien des lieux...

 

  • MERCREDI 5 octobre – 16h - INSTITUTO CERVANTES *présentation par Manuel Larranz

 


Samedi, 03 Septembre 2011 08:55

La buena nueva

COLLÈGE 3ème / LYCÉE / UNIVERSITÉ

 

Lors du soulèvement de 1936, Miguel est nommé curé d’un village. Il est témoin de la répression qui a lieu à l’arrière garde et réagit en prenant la défense des républicains persécutés.

La lutte pour rester fidèle à ses propres idéaux, la vie et la mort sont les protagonistes d’une histoire sur la guerre, la religion et l’amour.

 

Prix du Public 2009

 

Dimanche, 11 Septembre 2011 12:02

La caja

 

Dans les années soixante, dans un village de pêcheurs aux Canaries, Don Lucio, que personne n’apprécie, meurt subitement. Faute de place, Eloísa ne peut garder le corps de son mari dans la maison. Sa voisine Isabel se trouve alors en charge de la dépouille. Pendant que la veuve oublie ses peines, les voisins défilent à la veillée funèbre pour régler leurs comptes avec le défunt. Reposez en paix Don Lucio... si vous le pouvez.

 

  • SAMEDI 1 octobre - 21h - Le Casino - Lavelanet
  • JEUDI 6 octobre - 14h/21h - Le Max Linder - Saint Girons
Publié dans HORS LES MURS
Lundi, 17 Septembre 2012 22:11

La chispa de la vida

 

Ancien publicitaire à succès, Roberto (Jose Mota) ne supporte plus d'être au chômage, malgré le soutien de sa femme Luisa (Salma Hayek). Alors qu’il essuie un nouvel échec dans ses recherches, il ère désespéré dans l'hôtel qui fut le théâtre de sa lune de miel. Mais l'établissement a laissé place à un musée, sur le point d'être inauguré. Au cours de sa visite, il fait une grave chute et se retrouve immobilisé avec une barre de fer plantée dans la tête. Devenu l’attraction des médias de tout le pays, Roberto comprend que cet accident retransmis en direct dans toute l’Espagne pourrait finalement lui être très profitable. Roberto compte bien en profiter pour sauver sa famille de la situation financière dans laquelle elle se trouve.

 

 

Álex de la Iglesia

Álex de la Iglesia

Biographie

Álex de la Iglesia est diplômé en Philosophie de l’Université de Deusto. Il débute au cinéma en tant que décorateur et directeur artistique. Son premier court-métrage, Mirindas asesinas (1991) attire l’attention de la maison de production des frères Almodóvar, El Deseo, qui finance son premier long-métrage, Action mutante (1992), lauréat de trois Goya. Deux ans plus tard, Le jour de la Bête remporte six Goya et est un succès en salle. En 2008, Álex de la Iglesia présente, au Festival du Cinéma Espagnol de Nantes, Crimes à Oxford, et remporte le Prix du Public. Le Ministère de la Culture Espagnol lui remet, en 2010, le Prix National de la Cinématographie. Il a été Président de l’Académie espagnole du Cinéma de 2009 à 2011.

 

 

Filmographie
  • 2012 : Un Jour de Chance (La Chispa de la Vida)
  • 2010 : Balada triste (Balada triste de trompeta)
  • 2008 : Crimes à Oxford (The Oxford Murders)
  • 2006 : La Chambre du fils (La Habitación del niño) (TV)
  • 2004 : Le Crime farpait (Crimen ferpecto)
  • 2002 : 800 balles (800 balas)
  • 2000 : Mes chers voisins (La Comunidad)
  • 1999 : Mort de rire (Muertos de risa)
  • 1997 : Perdita Durango
  • 1996 : Le Jour de la bête (El Día de la bestia)
  • 1992 : Action mutante (Acción mutante)

 

  • > VEN. 28 - 21h - CINÉMATHÈQUE
  • > VEN. 5 - 20h - UGC
Mercredi, 07 Septembre 2011 23:42

La herencia Valdemar

 

 

Au cours de son voyage en train vers le manoir Valdemar, le détective Nicolas Tramel se fait raconter l’histoire des occupants de la noble bâtisse où ont disparu deux experts en biens immobiliers.

 

  • DIMANCHE 2 octobre – 22h30 - CINÉMATHÈQUE
Dimanche, 15 Septembre 2013 14:36

La herida

 

Ana est une jeune ambulancière de 28 ans épanouie dans sa profession. Cependant, dans sa vie privée, les choses ne sont pas aussi faciles. Ana est borderline, un trouble de la personnalité qui l’empêche de se sociabiliser correctement. En dehors de son travail, sa relation à l’autre devient difficile et Ana se montre maladroite voire agressive, spécialement avec ses proches.

 

 

Fernando Franco

Biographie

En 2001, Fernando Franco commence à travailler comme monteur de longs-métrages. Parallèlement, depuis 2007, il a développé ses propres projets en tant que réalisateur (courts-métrages, clips vidéo, …). Il fait partie des cinq nouveaux réalisateurs les plus prometteurs d’Espagne. Son premier long-métrage, La herida, participe au Festival Internacional de Cine de San Sebastián 2013 dans la Section Officielle.

 

 

Filmographie
  • 2007: Mensajes de voz
  • 2008: The End
  • 2009: Tu(a)mor
  • 2010 : Les variations Dielman
  • 2011: Room
  • 2012: La media vuelta

 

  • > DIM.29 - 20h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité]
  • > MER.2 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 11 Septembre 2014 13:56

La mala educación (La mauvaise éducation)

 

Au début des années 60, Ignacio et Enrique, découvrent l’amour, le cinéma et la peur au sein d’un collège religieux. Dix ans plus tard, ils se retrouvent… Ignacio est un travesti et aspire à devenir acteur. Enrique est devenu un célèbre réalisateur.

 

[Déconseillé aux moins de 12 ans]

 

 

Pedro Almodóvar

Biographie

Pedro Almodóvar est reconnu dans le monde entier comme un réalisateur de talent au travers des différents prix qu'il a reçu : oscars et césars du meilleur film étranger, golden globe ou encore le prix du Scénario au Festival de Cannes. Véritable réalisateur à femmes, il dirige les plus grandes (Penéloppe Cruz, Victoria Abril, Marisa Paredes, Lola Dueñas...) avec une sensibilité toute particulière qui font de ses films des œuvres intenses mais à fleur de peau.

 

A 16 ans il s'installe à Madrid. Seul sans argent mais avec un projet concret : étudier et faire du cinéma. Oui mais voilà il lui est impossible de s'inscrire dans l'Ecole de cinéma officielle : Franco vient de la fermer. Alors puisqu'il ne peut pas apprendre la forme du langage cinématographique, il en apprend le fond et se consacre essentiellement à dépeindre la vie. A la fin des années 60 et malgré la dictature, Madrid est, pour un adolescent et un provincial, la ville de la culture et de la liberté. Il travaille ça et là et s'offre sa première caméra super 8. C'est durant cette période qu'il acquiert sa véritable formation.

Le cinéma devient sa deuxième nature. Il écrit, réalise et vit suffisamment pour continuer à inventer des histoires vivantes et devient un des membres phare du mouvement culturel "La Movida". En 1980 après un an et demi de tournages hasardeux en 16 mm, sort en salle Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier. En 1984 son film Dark Habits, traitant de nones délinquantes, lui vaut une attention internationale et sa popularité croit encore grâce à Matador en 1986.

En 1987 il fonde, avec son frère Augustin, une maison de production El Deseo. Le phénomène Almodovar est né et il devient alors un des scénaristes-réalisateurs des plus originaux. La même année il réalise La loi du désir, film qui confirme son goût du mélodrame non conventionnel.

S'en suit une série de films qui ont connu un retentissement mondial pour une grande partie d'entre eux. On peut citer Femmes au bord d'une crise de nerfs (1988), Talons aiguilles (1991), Tout sur ma mère (1999), Parle avec elle (2002), La mauvaise éducation (2004), Volver (2006), Étreintes brisées (2009)

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2013 : Los amantes pasajeros (Les amants passagers)
  • 2011 : La piel que habito
  • 2009 : Los abrazos rotos (Étreintes brisées)
  • 2006 : Volver
  • 2004 : La mala educación (La mauvaise éducation)
  • 2002 : Hable con ella (Parle avec elle)
  • 1999 : Todo sobre mi madre (Tout sur ma mère)
  • 1997 : Carne trémula (En chair et en os)
  • 1995 : La flor de mi secreto (La fleur de mon secret)
  • 1993 : Kika
  • 1991 : Tacones lejanos (Talons aiguilles)
  • 1990: ¡Átame! (Attache-moi)
  • 1988 : Mujeres al borde de un ataque de nervios (Femmes au bord de la crise de nerf)
  • 1987 : La ley del deseo (La loi du désir)
  • 1986 : Matador
  • 1984: ¿Qué he hecho yo para merecer esto! (Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça?)
  • 1983 : Entre tinieblas (Dans les ténèbres)
  • 1982 : Laberinto de pasiones (Le labyrinthe des passions)
  • 1980 : Pepi, Luci, Bom y otras chicas del montón (Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier)
  • 1978 : Folle... folle... fólleme Tim!

 

Courts-métrages

  • 2009 : La concejala antropófaga (La conseillère anthropologue)
  • 1985 : Tráiler para amantes de lo prohibido
  • 1978 : Salomé

 

 

 

  • > SAM.04 - 22h - CINÉMATHÈQUE
  • > SAM.11 - 14h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 20 Août 2014 09:00

La maniobra de Heimlich

 

Álex Pareja est un écrivain à succès depuis la publication de son premier roman autobiographique, La maniobra de Heimlich, qui traite de sa petite-amie morte étouffée après avoir avalé de travers alors qu’il était en train de la demander en mariage. Les œuvres d’Álex qui ont suivi n’ont remporté l’adhésion ni de la critique, ni du public. Dix ans après, Álex décide d’adapter son roman au cinéma. Une œuvre originale à mi-chemin entre comédie aigre-douce et faux-documentaire.

 

 

 

Manolo Vázquez

Biographie

Fils de dessinateur de bandes dessinées, Manolo Vázquez est d’abord réalisateur de vidéoclips. Il travaille entre autres pour les groupes de musique espagnols Joe Crepúsculo, Evripides and his Tragedias et Abrevadero. Sa première œuvre de fiction, le court-métrage Colgados, lui ouvre les portes de nombreux festivals comme Sitges y Fantasporto, Dead by Dawn, Lund Fantastic ou Leeds iff. Il remporte le Prix du Meilleur Court-Métrage au Festival International FVF de New York. La maniobra de Heimlich est son premier long-métrage.

 

 

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2013 : La maniobra de Heimlich

 

Courts-métrages

  • 2007 : Colgados

 

 

 

  • > MAR.07 - 18h - CINÉMATHÈQUE
  • > VEN.10 - 16h30 - CINÉMATHÈQUE
Samedi, 10 Septembre 2011 16:19

La memoria rebelde

 

 

 

Une réflexion orale et chorale qui parcourt l’histoire d’Espagne de la Seconde République jusqu’à la Transition.

La série est divisée en quatre chapitres : 1. La République et la Guerre Civile, 2. La post-guerre (1939-1956), 3. L’après guerre continue (1956-1975); et 4. la Transition.

 

Julio Diamante

Biographie

 

Julio Diamante avait cinq ans lorsqu’ éclata la Guerre d’Espagne. En 1955, il était secrétaire général du Congrès Universitaire des Jeunes Écrivains qui organisa la première mobilisation étudiante contre le franquisme. En 1956 il fut emprisonné à Carabanchel. Il est titulaire d’un diplôme de réalisation de la Escuela Oficial de Cinématografía de Madrid où il a également enseigné. Il a exercé comme réalisateur et scénariste de cinéma Los que no fuimos a la guerra , Tiempo de Amor , El Arte de Vivir, La Carmen. Metteur en scène au théâtre (œuvres de : Elmer Rice, Ibsen, Büchner, Menotti, Muñiz, Olmo, Goldoni), réalisateur de télévision (Martin Fierro, El obispo leproso , Vicente Escudero ) directeur de la Semana Internacional de Cine de Autor (Benalmadena, Malaga) et écrivain (Cine, cultura, libertad , Blues/Jondo et De la idea al film). Il a reçu le prix d’honneur des réalisateurs espagnols, des historiens du cinéma et de la culture de la Junta de Andalucia.

 

 

  • lundi 3 octobre - 18h30 - Institut cErvantES : chapitres 1 et 2
  • Mardi 4 octobre - 18h30 - Institut cErvantES : chapitres 3 et 4
Publié dans MÉMOIRE
Mercredi, 31 Août 2011 14:51

La mitad de Oscar

 

 

 

 

Oscar un jeune homme solitaire est agent de sécurité dans une saline abandonnée. Son seul parent est son grand-père à qui il rend fréquemment visite à l’hôpital. Lorsque la santé du grand père se détériore, l’hôpital appelle la sœur d’Oscar avec laquelle les liens sont rompus depuis des années. La relation entre frère et soeur est très tendue...

 

 

La mitad de Oscar - Réalisateur

Manuel Martín Cuenca

Biographie

Manuel Martín Cuenca débute au cinéma comme assistant de réalisateurs comme Alain Tanner, Mariano Barroso, José Luis Cuerda,et Icíar Bollaín entre autres.

En 1999 il commence à écrire et réaliser des films  documentaires (Últimos testigos: Carrillo comunista) et des fictions (La flaqueza del Bolchevique), accumulant les prix et les critiques favorables.

 

 

 

  • SAMEDI 1 octobre – 20h - CINÉMATHÈQUE
  • LUNDI 3 octobre – 21h - ABC

En présence de Manuel Martín Cuenca et Dennis Eyriez

Filmographie

    Longs métrages

  • 2001 : El Juego de Cuba
  • 2003 : La Flaqueza del Bolchevique
  • 2004 : 11-M.
  • 2005 : Malas Temporadas
  • 2009 : Carrillo, comunista
  • 2011 : La mitad de Oscar

    Courts métrages

  • 1991 : El día blanco
  • 1998 : Hombres sin mujeres
  • 1999 : Nadie
Dimanche, 11 Septembre 2011 09:41

La mujer sin piano

 

La mujer sin piano dresse le portrait de rosa, femme mariée et parfaite ménagère, pour qui rien n’égale la satisfaction de voir un plat servi chaud avec une admirable ponctualité à l’heure du repas. Or, un jour, elle décide de fuir cette vie, mais cette fugue ne durera qu’une nuit...

 

  • MERCREDI 30 septembre - 18h - Lavelanet - Le Casino
  • SAMEDI 1 octobre - 18h - Lavelanet - Le Casino
  • MARDI 4 octobre - 18h - Lavelanet - Le Casino
  • JEUDI 6 octobre - 21h - Carbonne - Ciné'Carbonne
Publié dans HORS LES MURS
Vendredi, 09 Septembre 2011 11:51

La noche que no acaba

 

La noche que no acaba suit les traces du passage de Ava Gardner en Espagne. Une vie de folie, d’excès, de fêtes, de flamenco, de taureaux, d’alcool à la source de mille et une légendes. Une vie joyeuse et trépidante côté face, amère et vulnérable côté pile, dans un pays qui « avait les mêmes défauts qu’elle ».

 

 

La noche que no acaba  - Réalisateur

Isaki Lacuesta

Biographie

Isaki Lacuesta navigue entre le cinéma de fiction et le documentaire, comme réalisateur (Los condenados, La leyenda del tiempo) et scénariste (Garbo: el espía). Son style fait souvent exploser souvent la frontière entre réalité et fiction. étant donné la difficulté à qualifier son cinéma, la critique commence à parler de « documentaire de création ».

 

 

 

  • DIMANCHE 2 octobre – 21h30 - CINÉMATHÈQUE
  • (Nouveau horaire!!) SAMEDI 8 octobre – 14h - CINÉMATHÈQUE
Mardi, 06 Septembre 2011 09:04

La petición

 

En 1900, Teresa, une jeune fille de bonne famille, mais insatisfaite de sa position sociale, n’hésitera pas à se servir de tous ses atouts pour réussir son ascension dans la haute société.

 

  • JEUDI 6 octobre – 16h - INSTITUTO CERVANTES

 

 


Publié dans HOMMAGE À PILAR MIRÓ
Dimanche, 11 Septembre 2011 07:25

La piel que habito

 

Depuis la mort de sa femme brulée lors d’un accident de voiture, le docteur Ledgard, éminent chirurgien plasticien, s’intéresser à la création d’une nouvelle peau artificielle qui aurait pu la sauver. Pour y parvenir, il n’hésitera pas à franchir une frontière jusqu’ici fermé : la transgénèse sur des êtres humains. Mais ce ne sera pas son seul crime.

 

  • MERCREDI 28 septembre - 18h - Le Casino - Lavelanet
  • JEUDI 29 septembre - 21h - Ciné Carbonne - Carbonne
  • JEUDI 29 septembre - 21h - Ciné Fronton - Fronton
  • LUNDI 3 octobre - 18h - Le Casino - Lavelanet
  • MARDI 4 octobre - 21h - Jean Marais - Aucamville
  • JEUDI 6 octobre - 21h - Ciné'bor - Villefranche
  • VENDREDI 7 octobre - 21h - Les Capucines - Mazères
Publié dans HORS LES MURS
Jeudi, 12 Septembre 2013 22:11

La plaga

 

Dans les campagnes périurbaines de Barcelone marquées par la crise, se croisent les destins de Raúl agriculteur Catalan, de Rose, aide soignante d’origine philippine, de Maribel, prostituée, Iurie, lutteur Moldave, et María, vieille dame touchante et courbée par le poids de l’âge. Echantillon de vies pour pointer une situation de difficulté économique générale en Espagne.

 

 

Neus Ballús

Biographie

Neus Ballús est née à Barcelone en 1980. Elle est diplômée en communication audiovisuelle de l’Université Pompeu Fabra. Ses premiers courts-métrages : La Gabi (2006) et El abuelo de la cámara (2005) dressaient deux portraits de deux personnages captivants, un transsexuel d’une région très traditionnelle au Nicaragua et un grand-père qui venait de se découvrir une passion pour la réalisation de films. Les deux œuvres furent bien accueillies dans les différents festivals de courts-métrages. Avec Inmersión, elle changea radicalement sa façon de filmer. Plus original, ce documentaire a été tourné intégralement sous l’eau dans une piscine publique. Le film a reçu le Prix du Meilleur Court-Métrage au Festival ALCINE, un des festivals les plus prestigieux du pays. Elle combine son travail de réalisatrice à celui de chargée de montage pour d’autres cinéastes. La Plaga, présenté au Berlinale Forum 2013, est son premier long-métrage.

 

 

Filmographie

 

  • > SAM.28 - 15h - CINÉMATHÈQUE
  • > MER.2 - 20h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité] sous réserve
Dimanche, 26 Août 2012 20:34

La Plaza, la gestación del movimiento 15M

 

Durant 25 jours, entre mai et juin 2011 un groupe de personnes se révoltèrent contre la situation sociopolitique et décidèrent de s’installer sur la Puerta del Sol, la place principale de Madrid. Le mouvement 15M était né. La Plaza est le premier documentaire qui fait une analyse exhaustive des origines et des implications du mouvement.

 

 

Adriano Morán

Adriano Morán

Biographie

Il commence sa carrière audiovisuelle à la télévision et passe à la production sur internet après quelques années. Il réalise quelques unes des premières productions documentaires sur des sites internet espagnols tel que ADN.es. Il se consacre actuellement à la production de documentaires en petits formats sur Lainformacion.com. La Plaza, la gestación del movimiento 15M est son premier long-métrage.

 

 

 

 

 

  • > mAR. 2 - 22h - CInémAThèquE
  • > SAm. 6 - 16h - CInémAThèquE
Dimanche, 26 Août 2012 20:55

La Roca

 

En 1969, Franco ferma la frontière entre La Línea et Gibraltar, sous administration anglaise, laissant 30 000 personnes isolées, sans nourriture, eau ni téléphone. Jusqu’à cette soudaine interdiction, les habitants des deux villes se mariaient étant, pour ainsi dire, inséparables. Cette décision entraîna la séparation de milliers de familles.

 

 

Raúl santos

Raúl santos

Biographie

Il débuta sa carrière dans la publicité comme directeur créatif à Madrid, ce qui l’amena à créer sa propre entreprise. Il a vécu à Londres, Paris et Berlin travaillant pour Dior, Loewe, British Airways, etc. Il entre dans le monde du cinéma en 2009 grâce à la Bourse Talentia du Conseil Regional d’Andalousie, qui lui offre la possibilité de faire un Master Beaux Arts spécialisé dans le cinéma documentaire à l’Ecole d’Arts Visuels de New-York. Il obtient le Master en 2011 et reçoit le Prix Paula Rhodes. Raúl Santos a produit, écrit, édité et réalisé cinq courts-métrages ; tous sélectionnés et primés dans des festivals internationaux. La Roca est son premier long-métrage.

 

 

Filmographie

    Courts-métrages

  • We Just Go
  • Let Me Tell You Something
  • Ghostbikes
  • If it's easier for them
  • Are you the only one listening to this?

    Long-métrage

  • 2011 : La Roca

 

 

  • > SAm. 29 - 16h - CInémAThèquE
  • > mAR. 2 - 16h15 - CInémAThèquE
Dimanche, 11 Septembre 2011 21:10

La sombra del sol

 

Claudio, un indigent simple d’esprit, arrive à Barcelone. Là, il rencontre Pelé, un ex-hippie vieillissant qui vit dans la rue. Malgré leurs personnalités opposées, une grande amitié va naître pendant la préparation d’un spectacle de rue d’ombres chinoises. D’autres SDF vont accompagner nos protagonistes dans leur extraordinaire aventure.

 

La sombra del sol - Réalisateur

 

David Blanco

Biographie

David Blanco est architecte et depuis 15 ans il réalise et écrit des courts-métrages. Il a obtenu de nombreux prix nationaux et internationaux, dans des festivals aussi prestigieux que celui de Sundance.

La Sombra del Sol est son premier long-métrage.

 

 

 

  • SAMEDI 1er octobre – 14h - CINÉMATHÈQUE *en présence du réalisateur et l'équipe du film
  • LUNDI 3 octobre – 16h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 07 Septembre 2011 23:49

La sombra prohibida

 

 

(suite et fin de La herencia Valdemar)

 

Le film commence quatre jours après la fin du premier opus. De nouvelles alliances se nouent, les intrigues se dénouent, le tout enveloppé dans une production gothique n’ayant rien à envier au savoir faire de la Hammer.

 

  • MERCREDI 5 octobre – 22h30 - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 07 Septembre 2011 22:09

La Tía Tula

 

Sans aucun doute le plus populaire des romans de Miguel de Unamuno. D’après l’auteur, «  une jeune fille qui après avoir refusé des prétendants, reste vielle fille pour s’occuper de ses neveux, fils de sa sœur défunte. Elle vit avec son beau-frère, qu’elle refuse d’épouser, elle ne souhaite pas perturber l’ambiance chaste dans laquelle vivent les enfants. Son instinct maternel satisfait, à quoi bon perdre sa virginité ? »

 

  • MARDI 4 octobre – 21h - ABC *présenté par Manuel Larranz
Lundi, 24 Septembre 2012 18:48

La torre de los siete jorobados

 

Basilio est choisi par l'archéologue défunt Robinson de Mantua pour enquêter sur sa propre mort et protéger sa fille des dangers qui la guettent. Ses recherches le conduisent à une véritable cité souterraine occupée par des personnages inquiétants.

 

 

Edgar Neville

Biographie

Edgar Neville, comte de Berlanga del Duero, est né à Madrid en 1899. Après des études de droit, il rejoint le corps diplomatique, qui le conduira à séjourner dans plusieurs villes d’Amérique, d’Afrique et d’Europe. C’est à Hollywood qu’il débute sa carrière cinématographique : il écrit des scénarios, traduit des films et fait ses premières incursions dans le monde de la mise en scène. De retour en Espagne, il présente sa première pièce de théâtre, Margarita y los hombres (1934). Il commencera alors à mettre ses propres scénarios en image : La señorita de Trévelez, El último caballo et La torre de los siete jorobados en sont quelques exemples. Il tourne également le documentaire Duende y misterio del flamenco. Ami personnel de quelques-uns des grands humoristes du moment, il collabore à des publications satiriques comme La Codorniz ou La ametralladora. Il meurt à Madrid en 1967.

 

 

Filmographie
  • 1930 : El Presidio
  • 1931 : Yo quiero que me lleven a Hollywood
  • 1934 : Do, Re, Mi, Fa, Sol, La, Si, o La vida privada de un tenor
  • 1935 : El Malvado Carabel
  • 1936 : La Señorita de Trévelez
  • 1938 : Juventudes de España
  • 1938 : La Ciudad Universitaria
  • 1939 : Vivan los hombres libres
  • 1939 : Carmen fra i rossi
  • 1941 : Verbena
  • 1942 : Sancta Maria
  • 1942 : La Parrala
  • 1942 : Correo de Indias
  • 1943 : Café de Paris
  • 1944 : La Torre de los siete jorobados
  • 1945 : La Vida en un hilo
  • 1945 : Domingo de carnaval
  • 1946 : El Traje de luces
  • 1946 : El Crimen de la calle de Bordadores
  • 1947 : Nada
  • 1948 : El Marqués de Salamanca
  • 1950 : El Señor Esteve
  • 1950 : El Último caballo
  • 1951 : Cuento de hadas
  • 1952 : El Cerco del diablo
  • 1952 : Flamenco (Duende y misterio del flamenco)
  • 1959 : Bonjour la chance (La Ironía del dinero)
  • 1959 : El Baile
  • 1960 : Mi calle

 

  • > SAM. 29 - 20h30 - ESAV
  • > SAM. 6 - 19h30 - ABC
Dimanche, 11 Septembre 2011 13:02

La vida de nadie

 

Emilio Barrero est, en apparence, un homme à succès. Economiste, il a une épouse modèle, une belle villa et un fils qui l’admire. Lorsque Rosana, une charmante étudiante, fait irruption dans sa vie, l’équilibre précaire de son existence s’effondre et tout se précipite vers un improbable dénouement.

 

  • VENDREDI 30 septembre - 21h - Ciné Club - Quillan
  • SAMEDI 9 octobre - 21h - L'Elysée - Limoux
Publié dans HORS LES MURS
Dimanche, 11 Septembre 2011 08:29

La vida empieza hoy

 

Un groupe de personnes du troisième âge assiste à des cours d’éducation sexuelle durant lesquels on leur rappelle que leur corps est toujours en vie. Ils apprennent les uns des autres, partagent leurs expériences... Olga, la professeur les incite à pratiquer différents exercices : apprendre à se regarder dans le miroir, dédier vingt minutes au plaisir. Au final, c’est leur vision de la vie en général qui va changer...

 

  • LUNDI 3 octobre - 21h - L'Oustal - Auterive
  • SAMEDI 1 octobre - 21h - Studio 7 - Auzielle
  • DIMANCHE 9 octobre - 17h30 - L’Elysée - Limoux
  • VENDREDI 7 octobre - 21h - L’Autan - Ramonville
Publié dans HORS LES MURS
Mercredi, 20 Août 2014 09:13

La vida inesperada

 

Juan est acteur et vit à New York, oui enfin, c’est ce qu’il raconte à sa mère tous les jours par Skype et surtout ce qu’il aurait aimé devenir. Dans les faits, il a quitté l’Espagne il y a déjà 10 ans, joue dans un petit théâtre de quartier et donne des cours de cuisine espagnole pour payer son loyer. Jusqu’au jour où Juanito reçoit la visite de son cousin à qui tout semble réussir. Des retrouvailles pas toujours faciles pour les deux hommes, mais souvent comiques.

 

 

 

Jorge Torregrossa (1973, Alicante)

Biographie

Alors qu’il n’a qu’une vingtaine d’années, Jorge Torregrossa reçoit différentes bourses prestigieuses comme celles de la Fondation Caixa et du programme de cinéastes de Martin Scorsese grâce auxquelles il part vivre à New York et complète sa formation avec un master en cinéma à la Tish School of the Arts. C’est là-bas qu’il réalise ses premiers courts-métrages : Family Pictures, SaloMe PaMela Me et Desire qui lui assurent une reconnaissance dans le milieu du cinéma et des prix aux Festivals d’Alcalá et d’Almería. Lorsqu’il rentre vivre en Espagne, il alterne la réalisation de courts-métrages, de vidéo-clips, d’annonces publicitaires et de séries télévisées. En 2012, il réalise son premier long-métrage : Fin, adapté du roman de David Monteagudo. En 2013 il tourne La vida inesperada.

 

 

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014 : La vida inesperada
  • 2012 : Fin

 

Courts-métrages

  • 2006 : Verano o Los defectos de Andrés
  • 2005 : Manchas
  • 2001 : Xoman in a Train
  • 2000 : Deseo
  • 1998 : Family Pictures
  • 1998 : SaloMe PaMela Me

 

Série TV

  • 2014 : Sin Identidad
  • 2012 : Imperium
  • 2011 : Gran Hotel
  • 2010 : Tierra de lobos
  • 2008 : La señora

 

 

 

  • > SAM.04 - 18h10 - CINÉMATHÈQUE
  • > MAR.07 - 20h - UGC
  • > JEU.9 - 19h45 - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 18 Septembre 2013 21:38

Las cosas del querer [Les choses de l’amour]

> Jaime Chávarri

 

Au milieu des ruines de l’Espagne d’après-guerre, ce film nous raconte l’histoire d’un chanteur homosexuel, d’un pianiste et de sa compagne dont les opinions et les styles de vie hétérodoxes se confrontent à la brutalité de l’aristocratie de la capitale.

 

 

 

  • > SAM.28 - 18h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité]
  • > SAM.05 - 18h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 07 Septembre 2011 22:48

Las que tienen que servir

 

 

Venues d’Extremadura, Juana et Francisca sont servantes chez les Stevens. La relation avec leurs fiancés respectifs se détériore à mesure que les jeunes filles essaient d’imiter les rapports homme-femme des nord-américains.

 

  • LUNDI 3 octobre – 16h - INSTITUTO CERVANTES *presenté par Manuel Larranz

 


Publié dans Femmes servantes
Mercredi, 18 Septembre 2013 21:42

Las truchas

> José Luis García Sánchez

 

Par une matinée dans un petit restaurant isolé d’une ville quelconque, une cinquantaine de pêcheurs à la ligne se réunissent pour le banquet annuel. Mais dès les premiers instants, il semble que le sort soit contre les convives…

 

 

 

  • > DIM.29 - 18h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité]
  • > DIM.06 - 16h - CINÉMATHÈQUE
Vendredi, 20 Septembre 2013 02:45

Les intrigues de Sylvia Couski

 

Dans le cadre des Jeudis des Abattoirs

En présence du réalisateur Adolpho Arrietta et du critique de cinéma Philippe Azoury,
Projection du film Les Intrigues de Sylvia Couski

>Jeudi 3 octobre – 19h – Auditorium du Musée des Abattoirs


Les Intrigues de Sylvia Couski

 

 


Pour se venger de son mari sculpteur, Sylvia Couski charge Carmen de faire disparaître une sculpture. Dans un Paris peuplé d’héroïnes ambiguës, Arrietta joue des identités avec jubilation dans une comédie qui anticipe le cinéma du premier Almodóvar.



  • > JEU.03 - 19h - AUDITORIUM DU MUSÉE DES ABATTOIRS
    [En présence du réalisateur Adolpho Arrietta et du critique de cinéma Philippe Azoury]
Publié dans ABATTOIRS
Samedi, 10 Septembre 2011 16:32

Les ombres de la mémoire

 

 

Un chant d'espoir et de résistance, un chant à cette mémoire, une exigence éthique, une revendication politique.
“La mémoire ne m'intéresse que dans la mesure où elle nous permet de parler du présent”, Jean Ortiz.

 

  • SAMEDI 1er octobre - 17h - CINÉMATHÈQUE *en présence de Jean Ortiz
  • MARDI 4 octobre - 20h30 - ESAV (film projeté après 70 ans de silence)
Publié dans MÉMOIRE
Vendredi, 02 Septembre 2011 10:21

Los abajo firmantes

 

L’acteur principal d’une compagnie théâtrale meurt dans un accident. Un nouvel acteur, jeune et révolutionnaire, vient le remplacer. Sa venue crée des tensions et de la méfiance dans l’équipe...

 

  • JEUDI 6 OCTOBRE – 21h - ABC

 

*en présence de Juan Diego Botto

Mercredi, 20 Août 2014 09:20

Los amigos raros

 

Sam est mort. Il s’est suicidé. Ses amis, face à la caméra, racontent le lien particulier que chacun entretenait avec Sam, leur rencontre, leurs disputes, leur amour. Des relations indéfinissables, confuses, sexuelles, parfois maladives, toujours à sens unique, que ces  amis très « spéciaux » tentent aujourd’hui de mettre en mots.

 

 

 

Roberto Pérez Toledo (1978, Lanzarote)

Biographie

A quatre ans, Roberto Pérez Toledo regarde E.T. L’Extraterrestre et se demande ce que c’est de réaliser un film. Après avoir obtenu sa licence en Communication Audiovisuelle à Salamanque, il part à Madrid où il commence à réaliser des courts-métrages qu’il produit lui-même, parmi lesquels on retrouve Globos, Vuelcos, Nuestro propio cielo, Manguitos, El amor y las gambas et Tetequiquiero. Un de ses succès les plus notables, Los gritones, a remporté le Prix Spécial du Jury au Festival Notodofilmfest. En 2011 Roberto réalise son premier long-métrage, Seis puntos sobre Emma, un drame avec des airs de comédie. Los amigos raros est son 4ème et dernier long-métrage.

 

 

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014 : Los amigos raros
  • 2013 : #Sequence
  • 2013 : Al final todos mueren
  • 2011 : Seis puntos sobre Emma

 

Courts-métrages

  • 2014 : An Instagram Story
  • 2013 Tenemos de todo
  • 2012 : Rotos
  • 2010 : Los gritones
  • 2008 : Nuestro propio cielo
  • 2005 : Vuelco

 

 

 

  • > SAM.04 - 19h - ABC
  • > MAR.07 - 17h30 - ABC
  • > VEN.10 - 18h30 - INSTITUTO CERVANTES
Jeudi, 11 Septembre 2014 13:45

Los amigos raros

 

Sam est mort. Il s’est suicidé. Ses amis, face à la caméra, racontent le lien particulier que chacun entretenait avec Sam, leur rencontre, leurs disputes, leur amour. Des relations indéfinissables, confuses, sexuelles, parfois maladives, toujours à sens unique, que ces  amis très « spéciaux » tentent aujourd’hui de mettre en mots.

 

 

 

Roberto Pérez Toledo (1978, Lanzarote)

Biographie

A quatre ans, Roberto Pérez Toledo regarde E.T. L’Extraterrestre et se demande ce que c’est de réaliser un film. Après avoir obtenu sa licence en Communication Audiovisuelle à Salamanque, il part à Madrid où il commence à réaliser des courts-métrages qu’il produit lui-même, parmi lesquels on retrouve Globos, Vuelcos, Nuestro propio cielo, Manguitos, El amor y las gambas et Tetequiquiero. Un de ses succès les plus notables, Los gritones, a remporté le Prix Spécial du Jury au Festival Notodofilmfest. En 2011 Roberto réalise son premier long-métrage, Seis puntos sobre Emma, un drame avec des airs de comédie. Los amigos raros est son 4ème et dernier long-métrage.

 

 

Filmographie

Longs-métrages

  • 2014 : Los amigos raros
  • 2013 : #Sequence
  • 2013 : Al final todos mueren
  • 2011 : Seis puntos sobre Emma

 

Courts-métrages

  • 2014 : An Instagram Story
  • 2013 Tenemos de todo
  • 2012 : Rotos
  • 2010 : Los gritones
  • 2008 : Nuestro propio cielo
  • 2005 : Vuelco

 

 

 

  • > SAM.04 - 19h - ABC
  • > MAR.07 - 17h30 - ABC
  • > VEN.10 - 18h30 - INSTITUTO CERVANTES
Mercredi, 07 Septembre 2011 22:55

Los fieles servientes

 

Dans une propriété le personnel a préparé un grand banquet et on attend les invités. Tout est en place mais personne ne vient. La gouvernante et les autres serviteurs vont prendre provisoirement la place de leurs maîtres…

 

  • JEUDI 6 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE *présentation par Manuel Larraz
Publié dans Femmes servantes
Jeudi, 12 Septembre 2013 21:22

Los ilusos

 

Faire un film sur le désir de faire un film. Sur le temps perdu, les conversations du quotidien, les repas et la routine, sur les balades en sortant du cinéma, les amours et les amis… Au fil du temps, s’agrègent les souvenirs qui construiront le prochain film. Mise en abyme de la création cinématographique dans ce long-métrage qui porte l’empreinte de la Nouvelle Vague française.

 

 

Jonás Trueba

Biographie

Jonás Trueba est né à Madrid en 1981. Il a été co-scénariste des films Más pena que Gloria (2000) et Vete de mi (2005) tous deux réalisés par Víctor García León, et de El baile de la Victoria (2009) de Fernando Trueba. Todas las canciones hablan de mí (2010) est son premier long-métrage en tant que réalisateur. Il est aussi réalisateur d’un moyen métrage, Miniaturas (2011) et de quelques clips. Jonás Trueba a travaillé sporadiquement comme éditeur de livres de cinéma. Son premier roman, Las ilusiones (2013) fait écho à son second long-métrage Los ilusos (2013).

 

 

Filmographie
  • 2013 : Los ilusos
  • 2011 : Miniaturas
  • 2010 : Todas las canciones hablan de mí

 

  • > DIM.29 - 19h - ABC [Séance en présence d’un invité]
  • > MAR.1er - 21h - ABC
Mercredi, 07 Septembre 2011 23:55

Los ojos de Julia

 

Attente d’une dégénérescence visuelle, Julia n’arrive pas à croire au suicide soudain de sa sœur Sara. Elle décide d’enquêter. Son investigation la conduira vers une direction insoupçonnée.

 

  • SAMEDI 1 octobre – 22h30 - CINÉMATHÈQUE
Lundi, 04 Août 2014 08:17

Los tontos y los estúpidos

 

Lourdes aime Miguel mais ce dernier n’aime pas les filles. Elle a un enfant avec Mario qui n’en veut pas. Mario est le mari de Paula avec qui il a deux filles. Paula n’est pas heureuse dans sa vie de couple... Que d'histoires ! Mais Lourdes, Miguel, Mario, Paula sont en fait acteurs et sont en train de répéter leur rôle, assis autour d’une table, suivant les indications du réalisateur. Un film dans un film…

 

[Déconseillé aux moins de 16 ans]

 

 

Roberto Castón (1973, Coruña)

Biographie

Roberto Castón est diplômé en Réalisation du Centre d’Estudis Cinematogràfics de Catalunya (2002). Il réalise et écrits les scénarios de plusieurs courts-métrages avant de créer en 2006 sa propre société de production, Ilusión Óptica. Son premier long-métrage, Ander, réalisé en 2009, est sélectionné dans la section Panorama de la 59ème Berlinale et reçoit le prix CICAE. Il a également reçu, entre autres, le Prix du Meilleur Réalisateur, Meilleur Acteur et Meilleur Film au Festival Punta del Este (Uruguay) ainsi que la Violette d’Or du Meilleur Film lors de la 14ème édition de Cinespaña. En 2013, il réalise Los tontos y los estúpidos. Il est actuellement directeur de programmation du Festival de Zinegoak à Bilbao, festival duquel il avait été également président.

 

 

Filmographie

 

Longs-métrages

  • 2014: Los tontos y los estúpidos
  • 2009: Ander

 

Courts-métrages

  • 2011: Errudum sentitzen naiz
  • 2007: Los requisitos de Nati
  • 2005: Maricón
  • 2004: La pasión según un ateo (Sitcom)
  • 2001: Ilusión óptica

 

 

 

  • > DIM.05 - 17h15 - UTOPIA [Séance en présence du réalisateur Roberto Castón, de l'actrice Nausicaa Bonnin et du producteur Fernando Díez]
  • > MAR.07 - 18h45 - ABC
Mardi, 18 Septembre 2012 11:10

Madrid, 1987

 

Eté 1987 dans la ville à moitié vide… Miguel est un écrivain journaliste chevronné, craint et respecté pour ses redoutables chroniques. Angela, étudiante en journalisme, désire le rencontrer pour réaliser un entretien. Enfermés accidentellement dans la salle de bains de l’appartement prêté par un ami, ils sont condamnés à un jour et demi de cohabitation forcée avant que le propriétaire des lieux ne vienne les délivrer. C’est la rencontre de deux générations, transformée en duel au cours duquel les personnages se mesureront au désir, au talent, à l’expérience et aux ambitions personnelles de l’autre.

 

 

David Trueba

David Trueba

Biographie

David Trueba étudie le Journalisme (Université de Madrid) et le Cinéma (American Film Institute, Los Angeles). Il débute sa carrière dans la presse écrite, la radio et la télévision. Il a été scénariste notamment de Les pires années de notre vie (Emilio Martínez-Lázaro, 1994), Perdita Durango (Álex de la Iglesia, 1997), La fille de tes rêves (Fernando Trueba, 1998) et Vengo (Tony Gatlif, 2000). Il débute en tant que réalisateur en 1996 avec La buena vida, présentée à la quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Soldados de Salamina remporte le Prix d’Interprétation Masculine à Nantes en 2004. En 2006, Bienvenido a casa reçoit le Prix du Meilleur Réalisateur à Málaga. Parallèlement, il publie trois romans Abierto toda la noche (1995), Cuatro Amigos (1999) et Savoir perdre (2008), Prix Médicis.

 

 

Filmographie
  • 2011 : Madrid, 1987
  • 2006 : La silla de Fernando
  • 2006 : Bienvenido a casa
  • 2004 : ¡Hay motivo! (film collectif)
  • 2003 : Soldados de Salamina
  • 2000 : Obra maestra
  • 1996 : La buena vida

 

  • > SAM. 29 - 18h - CINÉMATHÈQUE
  • > MER. 3 - 20h - CINÉMATHÈQUE
Mercredi, 07 Septembre 2011 22:23

Mi hija Hildegart

 

 

Aurora, féministe convaincue, voulait engendrer la femme parfaite, au profit de la cause des femmes. Eduquée de façon stricte depuis sa plus tendre enfance, Hildegart est à tout juste 18 ans une célébrité dans les milieux intellectuels et révolutionnaires. Cependant, Aurora voit progressivement sa fille échapper à son contrôle, au point de tomber amoureuse...

 

 

 

  • (Nouveau horaire!!) DIMANCHE 2 – 14h - CINÉMATHÈQUE

 


Mercredi, 07 Septembre 2011 22:34

Mi querida señorita

 

Dans une ville de province, Adela Castro, une vieille fille de quarante ans, se sent différente des autres : elle se rase tous les jours et se sent attirée par sa servante Isabelita. Elle a passé sa vie dans la solitude, convaincue d’être restée célibataire à cause de son physique ingrat. Son confesseur la dirige vers un médecin, elle doit absolument savoir si elle est réellement une femme...

 

  • SAMEDI 8 octobre – 18h30 - ESAV  *présenté par Manuel Larranz
Mardi, 18 Septembre 2012 11:26

Miel de naranjas

 

Dans l’Andalousie des années 1950, Enrique et Carmen viennent de se rencontrer. Follement amoureuse, Carmen parvient à faire affecter son fiancé au palais de justice de la ville pour qu’il y effectue son service militaire. Enrique devient alors le témoin d’injustices quotidiennes et comprend qu’il va devoir agir pour changer les choses. Il se retrouve bientôt engagé dans des situations dangereuses qui vont mettre sa vie en danger ainsi que celles de ses proches.

 

 

Imanol Uribe

Imanol Uribe

Biographie

Il est diplômé de l’École Officielle de Journalisme et de l’École des Arts Cinématographiques de Madrid. Son œuvre cinématographique se caractérise par la prédominance du thème de la situation politico-sociale du Pays Basque, comme on peut le voir dans les films El proceso de Burgos (1979), La fuga de Segovia (1981), La muerte de Mikel (1984), ou encore Días contados (1994), film qui obtient huit Goyas. Mais Imanol Uribe a également abordé d’autres thèmes dans ses réalisations, comme le racisme qu’il traite dans le film Bwana (1996), ou l’histoire, dans le film El rey Pasmado (1991). Parallèlement à sa carrière de réalisateur, il produit également des films, comme Secretos del corazón de Montxo Armendaráriz.

 

 

Filmographie
  • 2012 : Miel de naranjas
  • 2007 : La Carta Esférica (La carte Marine)
  • 2004 : Manipulación (court-métrage documentaire)
  • 2002 : El Viaje de Carol (Le Voyage de Carole)
  • 1999 : Plenilunio (Pleine Lune)
  • 1999 : Extraños (Etrangers)
  • 1997 : Haika Mutil
  • 1996 : Bwana
  • 1994 : Dias Contados
  • 1992 : La Mujer de tu Vida 2: la Mujer Gafe , TV
  • 1991 : La Huella del Crimen: el Crimen del expreso de Andalucia (TV)
  • 1991 : El Rey Pasmado (Le Roi Ebahi)
  • 1989 : La Luna Negra (La Lune Noire)
  • 1986 : Adios Pequeña (Adieu Petite)
  • 1984 : La Muerte de Mikel (Le Sexe du Diable)
  • 1983 : Ikuska 13. Euskal Kanta Berria. La Nueva Cancion Vasca
  • 1983 : Guipuzkoa Donostia: Costa Guipuzcoana
  • 1981 : La Fuga de Segovia
  • 1979 : El Proceso de Burgos (Le Procès de Burgos) (documentaire)
  • 1977 : Ez (court-métrage)
  • 1976 : Off (court métrage)
  • 1974 : De Oca a Oca y Tiro Porque me Toca
  • 1972 : Jack

 

  • > DIM. 30 - 20h - CINÉMATHÈQUE
  • > JEU. 4 - 18h - CINÉMATHÈQUE
Vendredi, 09 Septembre 2011 11:40

Morente

 

Enrique Morente, chanteur de flamenco, était l’une des plus grandes voix de cet art. Ce long-métrage retrace son impressionnante  production  musicale  réalisée  sur  des  textes  de Pablo  Picasso  et  des  chants  flamencos  plus  traditionnels. Tourné à Grenade, sa ville natale, avec sa famille et ses amis, dont  sa  fille  Estrella  Morente,  Enrique  nous  a  quittés  le 13 décembre 2010.

 

Morente  - Réalisateur

Emilio Ruiz Barrachina

Biographie

 

Emilio Ruiz Barrachina est  écrivain et réalisateur spécialisé dans les documentaires. En 1997, il revient en Espagne, après avoir été correspondant de la BBC en Amérique latine pendant dix ans.

 

 

 

 

 

  • SAMEDI 1 octobre – 18h30 - CASA DE ESPAÑA
  • LUNDI 3 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE
Jeudi, 20 Septembre 2012 07:09

Ne dis rien

 

 

Par une nuit d’hiver, une jeune femme, Pilar, s’enfuit de chez elle en emmenant son fils, Antonio. Son mari la poursuit, veut la ramener à la maison, lui promet de changer, de ne plus être violent. Rien n’y fait, Pilar a pris sa décision. Il va alors tenter de la reconquérir et de maîtriser ses accès de colère qui immanquablement débouchent sur de la violence physique. Thérapie de groupe, retour sur soi, Antonio veut guérir. Mais pendant ce temps, Pilar va trouver loin de son mari un nouveau sens à sa vie.

 

 

Icíar Bollaín

Biographie

Fille d'un ingénieur aéronautique et d'un professeur de musique, Iciar Bollain commence sa carrière d'actrice à l'âge de 15 ans dans El Sur de Victor Erice. Après une pause de cinq ans, on retrouve la jeune actrice dans Malaventura de Manuel Gutiérrez Aragon, Un paraguas para tres, Land and Fredom de Ken Loach ou encore Balsa de piedra de George Sluizer. Après avoir exploré le métier de comédienne, Icíar Bollaín passe en 1995 à la réalisation avec ¿Hola estas sola?, film pour lequel elle remporte plusieurs prix, dont celui du Meilleur réalisateur pendant la Semaine du cinéma de Valladolid. Quatre ans plus tard, elle réitère avec Flores de otro mundo, une fois de plus salué par la critique dans plusieurs festivals. Laissant de côté sa carrière d'actrice, Icíar Bollaín livre un film tous les quatre ans : Ne dis rien en 2004, acclamé par le public espagnol puis Mataharis, une comédie dramatique, en 2008. Parallèlement, Icíar Bollaín est membre de l'Académie Espagnole de Cinématographie.

 

 

 

 

 

  • > VEN. 5 - 18h - CINÉMATHÈQUE

 

Filmographie

    Long-métrages

  • 2011 : Katmandú, un espejo en el cielo
  • 2010 : También la lluvia
  • 2007 : Mataharis
  • 2006 : Te doy mis ojos.
  • 1999 : Flores de otro mundo.
  • 1995 : Hola, ¿estás sola?

    Courts-métrages

  • 2004 : ¡Hay motivo!
  • 2002 : Viajes con mi abuela
  • 2000 : Amores que matan, origine du film Te doy mis ojos.
  • 1994 : Los amigos del muerto
  • 1993 : Baja, corazón

    Vidéos musicales

  • 2009 : Romper du disque Dramas y Caballeros, de Luis Ramiro
Publié dans RENCONTRE-LUIS TOSAR
Jeudi, 13 Septembre 2012 20:30

No es un juego

 

No es un juego est un parcours à travers certains secteurs dans lesquels travaillent des jeunes filles et jeunes garçons d’Amérique latine : Ils travaillent dans les champs de cannes à sucre, dans les décharges, à la fabrication de feu d’artifices, dans les mangroves, dans les mines. Le documentaire montre également l’exploitation sexuelle infantile. Les causes de ce phénomène sont diverses : pauvreté, peu d’accès à l’éducation, manque de travail digne pour les adultes, manque de ressources etc. et ils existent de nombreuses conséquences sur la santé des enfants mais aussi sur l’économie et la société en général.

 

 

Antonio Rosa

 

 

Filmographie

 

  • 1999 : Brasil. La tierra de los sin tierra (Exposition + documentaire)
  • 1999: Nicaragua y sus nicaragüitas después del huracán Mitch (Exposition photographique)
  • 2002-2005 : No es un juego (Exposition + documentaire)
  • 2004 : Pide tu turno! un mundo de tiendas
  • 2006-2006 : Clika... clika (Exposition + documentaire)
  • 2005-2006 : Foscor en la minería artesanal (Exposition + documentaire)
  • 2006-2007 : Busco trabajo. Inmigración y mundo laboral (Exposition + documentaire)
  • 2006-2008 : Maquilas. La esclavitud laboral del siglo XXI (Exposition + documentaire)
  • 2007 : Los Objetivos del Milenio son cosa de niños y niñas (documentaire)
  • 2008 : Un trabajo digno para una vida digna

     

    Exposition No es un joc
    www.ccoo.cat/noesunjoc

     

     

  • Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2012
    Mardi, 17 Septembre 2013 12:55

    No habrá paz para los malvados

     

    On est dimanche, l’inspecteur Santos Trinidad, très éméché, commet un triple meurtre. Mais un témoin de la scène parvient à prendre la fuite. Commence alors pour l’inspecteur une chasse à l’homme destinée à retrouver et éliminer ce témoin dérangeant. Pendant ce temps, la juge Chacón chargée de retrouver l’assassin, avance méticuleusement dans son enquête. Tous deux, Santos et Chacón, vont peu à peu découvrir que la réalité est bien différente de ce qu’il n’y paraît…

     

     

    Enrique Urbizu

    Biographie

    Enrique Urbizu est réalisateur et scénariste dans le milieu du cinéma. Il est diplômé de l’Université du Pays-Basque en Sciences de l’Information. Il tourne des courts-métrages et réalise son premier long-métrage Tu novia está loca en 1987. En 1991, il dirige Todo por la pasta, un thriller violent mêlé de comédie noire. Il part à Madrid pour adapter des romans de Carmen Rico Godoy et Arturo Pérez-Reverte. En 2002, il écrit et dirige La caja 507. Depuis 2003, il est professeur à l’Université Carlos III de Madrid où il donne des cours de mise en scène cinématographique. Il dispense aussi des cours de réalisation à l’ECAM. Il est le président de DAMA, une société de gestion de droits d’auteur. Il a été Vice-Président de la Academia de las Artes y las Ciencias Cinematográficas d’Espagne de 2006 à 2010. No habrá paz para los malvados est son dernier film en date.

     

    Filmographie
    • 2011 : No habrá paz para los malvados
    • 2009 : castillos de cartón
    • 2005 : Adivina quién soy
    • 2003 : la vida mancha
    • 2002 : La caja 507
    • 1999 : La novena puerta
    • 1997 : El hermano pequeño
    • 1996 : Cachito
    • 1995 : Cuernos de mujer
    • 1994 : Cómo ser infeliz y disfrutarlo
    • 1992 : Todo por la pasta
    • 1987 : Tu novia está loca

     

     

    • > VEN.04 - 21h30 - ABC [Séance en présence d'un invité]
    • > DIM.06 - 21h - ABC
    Vendredi, 09 Septembre 2011 04:31

    No tengas miedo

     

     

    Silvia est une jeune fille traumatisée par une enfance sombre. A 25 ans elle décide de refaire sa vie et d’affronter les personnes, les sentiments et les émotions qui la lient au passé. Dans sa lutte contre l’adversité, contre elle-même, elle apprendra à contrôler ses angoisses et à devenir une femme adulte, responsable de ses actes.

     

     

    Montxo Armendáriz

    Biographie

    Montxo Armendáriz avec 7 longs métrages à son actif depuis 1984, il est l'un des réalisateurs les plus brillants et novateurs du cinéma espagnol. Primé dans tous les grands festivals européens, Tasio, 27 horas, Historias del Kronen, Secretos del corazón et Silencio roto sont des films profondément ancrés dans la réalité de l'Espagne contemporaine.

     

     

     

     

     

    • MARDI 4 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE
    • VENDREDI 7 octobre – 21h - CINÉMATHÈQUE *en présence de Montxo Armendáriz (sous réserve)
    Mercredi, 19 Septembre 2012 21:21

    No tengas miedo

     

     

    Sylvia porte en elle un lourd secret qui a brisé son enfance. Ses proches n’ont pas vu sa détresse ou peut-être ont-ils préféré ne pas la voir… À 25 ans, elle décide d’affronter son douloureux passé et les êtres qui y sont liés. Sur le chemin de cette reconstruction, elle va apprendre à dominer ses émotions, ses peurs et accéder enfin à l’estime de soi.

     

     

    Montxo Armendáriz

    Biographie

    Intéressé au début par le cinéma documentaire, il a réalisé plusieurs courts-métrages à partir de 1979. Sept films ont suffi à faire de lui un des réalisateurs les plus prestigieux d’Espagne, en abordant toujours des thèmes sociaux.

     

     

     

     

     

    • > MER. 26 - 20h30- MAC-CITÉ UNIVERSITAIRE CHAPOU
    • > JEU. 4 - 20h30 - UTOPIA TOULOUSE

     

    Filmographie
    • 2011: No tengas miedo
    • 2005 : Obaba
    • 2004 : Escenario móvil
    • 2001 : Silence brisé (Silencio roto)
    • 1997 : Les Secrets du cœur (Secretos del corazón)
    • 1995: Historias del Kronen
    • 1990 : Las Cartas de Alou
    • 1986 : 27 heures (27 horas)
    • 1984 : Tasio
    • 1981 : Ikuska 11
    • 1981 : Carboneros de Navarra
    • 1980 : Paisaje
    • 1980 : Ikusmena
    Publié dans AVANT PREMIERES 2012
    Lundi, 01 Septembre 2014 07:03

    Ocho apellidos vascos

     

    Rafa est un jeune espagnol d’origine andalouse qui n’a jamais quitté sa Séville natale. Sa rencontre avec Amaia va tout changer. Pour elle il décide de tout quitter et s’installe dans le pays basque… un vrai choc des cultures et surtout un obstacle à surmonter pour conquérir le cœur de sa bien-aimée.

     

     

    Emilio Martínez Lázaro (1945, Madrid)

    Biographie

    Emilio Martínez Lázaro est diplômé en ingénierie industrielle et sciences physiques, un milieu qu’il quitte rapidement pour se consacrer entièrement à sa plus grande passion : le cinéma. D’abord critique de cinéma dans des revues spécialisées comme Griffith ou Nuestro Cine, il décide de devenir réalisateur en voyant Les 400 coups de Truffaut. Il tourne son premier court-métrage en 1969, Aspavientos, suivi de près par Camino al cielo, pour lequel il obtient la Espiga d’Or au Festival de Cinéma de Valladolid. Il réalise son premier long-métrage, Amo mi cama rica, en 1970. Huit ans plus tard il réalise Las palabras de Max qui remporte l’Ours d’Or au Festival de Berlin. Il partage sa carrière entre le cinéma et le petit écran pour lequel il réalise plusieurs séries et téléfilm.  En 2001 il tourne El otro lado de la cama, salué par le public et la critique et vainqueur de plusieurs prix nationaux et internationaux dont le Goya du Meilleur Son, le Prix du Meilleur Scénario à Fantasporto (Portugal) et la Biznaga d’Or au Festival de Cinéma de Malaga. En 2007 son film Las trece rosas rencontre le succès et remporte pas moins de trois Goyas: celui de la Meilleure Photographie, de la Meilleure Musique Originale et des Meilleurs Costumes. Son dernier film,  Ocho apellidos vascos, véritable succès de l’année 2014, a déjà battu tous les records en Espagne avec plus de 6 millions d'entrées en moins de deux mois.

     

     

     

     

    Filmographie

     

    Longs-métrages

    • 2014 : Ocho apellidos vascos
    • 2012 : La montaña rusa
    • 2007 : Las 13 rosas
    • 2005 : Los dos lados de la cama
    • 2001 : la voz de su amo
    • 1997 : Carreteras secundarias
    • 1994 : Los peores años de nuestra vida
    • 1991 : Amo tu cama rica
    • 1887 : El juego más divertido
    • 1985 : Lulú de noche
    • 1980 : Sus años dorados
    • 1978 : Las palabras de Max
    • 1971 : Pastel de sangre

     

    TV

    • 1990 : La mujer de tu vida: La mujer lunática
    • 1994 : Todo va mal

     

     

     

    • > LUN.06 - 20h - UGC
    • > VEN.10 - 20h - UGC [Séance en présence d'un invité] (sous réserve)
    Mercredi, 31 Août 2011 15:10

    Open 24h

     

     

    Hector un veilleur de nuit, s’occupe de son frère handicapé, il se bat tout les jours pour aller de l’avant. De tempérament dépressif, il sortira de cet univers oppressant.

     

     

    Open 24h - Réalisateur

    Carles Torras

    Biographie

    Carles Torras est diplômé de cinéma de la C.E.C.C. de Barcelone, il participe à de nombreux courts-métrages, documentaires, et films à petit budget. En 2004, il tourne son premier film, Jovenes, avec le réalisateur Ramon Termens.

     

     

     

     

    • DIMANCHE 2 octobre – 16h - CINÉMATHÈQUE
    • MERCREDI 5 octobre – 20h - CINÉMATHÈQUE *en présence de Carles Torras et de l'équipe du film
    Mercredi, 19 Septembre 2012 21:32

    Operación E

     

    Colombie, décembre 2007. Le monde entier attend la libération de deux otages des FARC, Clara Rojas et son fils Emmanuel, né en captivité. Or, quelques années plus tôt, le bébé a été confié de force par la guérilla à un pauvre paysan, José Crisanto. Le film raconte l’incroyable et bouleversante histoire de cet homme et de sa famille dont la vie va se transformer en périple tragique.

     

     

    Miguel Courtois

    Biographie

    Après une carrière de photographe et de reporter cameraman chez Sygma, Miguel Courtois fait ses débuts au cinéma en 1987 avec Preuve d’amour. Puis, pendant une dizaine d'années, il travaille pour le petit écran, qu'il considère comme la meilleure école. Il réalise ainsi seize téléfilms, dont plusieurs épisodes de la série La Crim pour France 2 et Le Lycée pour M6. Après quoi il se tourne à nouveau vers le grand écran pour diriger Richard Berry et Anne Brochet dans la comédie Une journée de rêve ! (1999). Deux ans plus tard, il retrouve Richard Berry pour un polar intitulé Un ange. Depuis, le cinéaste semble se destiner principalement au cinéma et sort régulièrement des films, tantôt comiques, tantôt policiers, puisqu'il a créé sa propre société de production en 1990. On lui doit ainsi El Lobo et 11 mars, Histoire d'un attentat en tant que réalisateur, et Bouge de Jérôme Cornuau, Féroce et Le Premier cri de Gilles de Maistre en tant que producteur. En 2006, il tourne son premier film espagnol, à propos d'un homme infiltré dans l'organisation terroriste ETA. Un sujet repris en 2008 dans son nouveau film, GAL, joué par José Garcia. Parallèlement, il sort la même année Skate or Die, une histoire de skateurs témoins d'un meurtre, interprétée entre autres par le rappeur Passi. En 2012, il tourne Operación E.

     

     

     

    • > MAR. 2 - 20h - UGC
    • > VEN. 5 - 22h - CINÉMATHÈQUE
    Publié dans AVANT PREMIERES 2012
    Jeudi, 20 Septembre 2012 07:23

    Operación E

     

    Colombie, décembre 2007. Le monde entier attend la libération de deux otages des FARC, Clara Rojas et son fils Emmanuel, né en captivité. Or, quelques années plus tôt, le bébé a été confié de force par la guérilla à un pauvre paysan, José Crisanto. Le film raconte l’incroyable et bouleversante histoire de cet homme et de sa famille dont la vie va se transformer en périple tragique.

     

     

    Miguel Courtois

    Biographie

    Après une carrière de photographe et de reporter cameraman chez Sygma, Miguel Courtois fait ses débuts au cinéma en 1987 avec Preuve d’amour. Puis, pendant une dizaine d'années, il travaille pour le petit écran, qu'il considère comme la meilleure école. Il réalise ainsi seize téléfilms, dont plusieurs épisodes de la série La Crim pour France 2 et Le Lycée pour M6. Après quoi il se tourne à nouveau vers le grand écran pour diriger Richard Berry et Anne Brochet dans la comédie Une journée de rêve ! (1999). Deux ans plus tard, il retrouve Richard Berry pour un polar intitulé Un ange. Depuis, le cinéaste semble se destiner principalement au cinéma et sort régulièrement des films, tantôt comiques, tantôt policiers, puisqu'il a créé sa propre société de production en 1990. On lui doit ainsi El Lobo et 11 mars, Histoire d'un attentat en tant que réalisateur, et Bouge de Jérôme Cornuau, Féroce et Le Premier cri de Gilles de Maistre en tant que producteur. En 2006, il tourne son premier film espagnol, à propos d'un homme infiltré dans l'organisation terroriste ETA. Un sujet repris en 2008 dans son nouveau film, GAL, joué par José Garcia. Parallèlement, il sort la même année Skate or Die, une histoire de skateurs témoins d'un meurtre, interprétée entre autres par le rappeur Passi. En 2012, il tourne Operación E.

     

     

     

    • > MAR. 2 - 20h - UGC
    • > VEN. 5 - 22h - CINÉMATHÈQUE
    Publié dans RENCONTRE-LUIS TOSAR
    Mercredi, 31 Août 2011 19:51

    Pájaros de papel

     

     

    À la fin de la guerre musicien Jorge del Pino, le ventriloque Enrique Corgo, la chanteuse Rocio Moliner et l’orphelin Miguel forment, avec d’autres âmes égarées, une curieuse famille qui tente de vivre et de lutter au jour le jour comme toute autre, avec ses peines et ses joies, stimulés par la musique et le chant. Un fait inattendu les mettra à l'épreuve.

     

     

    Pájaros de papel - Réalisateur

    Emilio Aragón

    Biographie

    Emilio Aragón devient à 18 ans, un des visages les plus populaires d'Espagne aux côtes de son père et de ses oncles dans l’émission à la télévision espagnole El gran circo.

    Ce film constitue son Opéra Prima dans le long-métrage.

     

     

     

     

    • DIMANCHE 2 octobre – 21h - ABC
    Samedi, 10 Septembre 2011 20:41

    Plácido

     

    Une campagne publicitaire est lancée par une fabrique d'ustensiles ménagers à grand renfort de vedettes du spectacle avec pour slogan : "Ayez chacun un pauvre à dîner pour Noël". Plácido est engagé pour traîner un char représentant le pauvre à la table du riche...

     

    • SAMEDI 8 octobre - 14h - Cinémathèque *en présence de Diego Galán
    Samedi, 10 Septembre 2011 10:04

    Prohibido Recordar

     

    Grace à ceux qui travaillent pour la récupération de la mémoire historique, peu à peu s’éclairent beaucoup de zones d’hombre de la Guerre Civile. Malgré cela, il reste beaucoup d’oubliées et il faut se souvenir encore de tant de choses.

     

    • MERCREDI 5 octobre - 18h30 - CASA DE ESPAÑA
    • SAMEDI 8 octobre - 16h - CINÉMATHÈQUE
    Vendredi, 02 Septembre 2011 10:28

    Roma

     

    Joaquín Góñez écrit son autobiographie lorsqu'un jeune journaliste fait irruption dans sa vie. Cette rencontre éveille chez Joaquín des émotions anciennes, les souvenirs de son enfance et de sa mère Roma.

     

    • MERCREDI 5 OCTOBRE – 21h - ABC
    Dimanche, 26 Août 2012 08:23

    Seis puntos sobre Emma

     

    Emma a presque trente ans. Elle est aveugle mais elle croit tout voir très clairement : elle veut devenir maman. Elle le désire vraiment. Après avoir découvert que son fiancé ne peut pas avoir d’enfant, elle le quitte et se met à la recherche du spermatozoïde parfait. Sans tomber amoureuse, sans sentiments. Cela à l’air facile, mais elle ne tardera pas à découvrir que sa cécité ne concerne pas seulement ses yeux.

     

     

    Roberto Pérez Toledo

    Roberto Pérez Toledo

    Biographie

    Roberto Pérez Toledo est né à Lanzarote. A quatre ans, il regarda E.T. L’Extraterrestre et se demande ce que c’est de réaliser un film. Après avoir obtenu sa licence en Communication Audiovisuelle à Salamanque, il part à Madrid où il commençe à filmer des courts-métrages qu’il produit lui-même, parmi lesquels on souligne : Globos, Vuelcos, Nuestro propio cielo, Manguitos, El amor y las gambos et Tetequiquiero. Un de ses derniers succès s’intitule Los gritones, qui a gagné le Prix Spécial du Jury au festival très connu Notodofilmfest. Maintenant, Roberto affronte avec enthousiasme son passage au long-métrage avec Seis puntos sobre Emma, un drame avec des airs de comédie.

     

     

     

     

    • > DIM. 30 - 18h - CINÉMATHÈQUE
    • > VEN. 5 - 19h - ABC
    Jeudi, 04 Septembre 2014 07:18

    Serrat y Sabina, el símbolo y el cuate

     

    Joan Manuel Serrat, Joaquín Sabina. Deux artistes compositeurs interprètes devenus légende chez eux en Espagne mais aussi en Amérique Latine, terre avec laquelle ils ont entretenu une longue histoire d’amour. De Mexico à Buenos Aires, en passant par Lima, Santiago et Montevideo, leur tournée est un voyage à travers un continent qui a subi de grands changements et avec lequel ils ont tissé des liens profonds. Au-delà de leurs chansons, c’est leur implication à des moments clés de l’histoire de ces pays qui a marqué plusieurs générations.

     

     

    Francesc Relea

    Biographie

    Francesc Relea a débuté sa carrière professionnelle dans le milieu journalistique. Il a réalisé de nombreux reportages et documentaire pour la télévision. Il a été correspondant pour El País en Amérique du Sud, en Amérique Latine ainsi qu’au Portugal, entre 1998 et 2011. Avant cela, il a travaillé comme reporter en Afrique, en Amérique Latine et au Proche Orient pour l’émission 30 minuts de la Télévision de Catalogne (TV3).

     

    Filmographie

     

    Documentaires et reportages

    • 1996 : La petjada dels criminals
    • 1990 : Nicaragua: deu anys de divisió
    • 1987 : París-Dakar: un negoci per a Àfrica?
    • 1986 : Sendero Luminoso: la revolta al Perú
    • 1984 : Garbo, l'espia que va enganyar Hitler

     

     

    • > VEN.03 - 21h - CINÉMATHÈQUE
    • > DIM.05 - 21h40 - CINÉMATHÈQUE
    • > MAR.07 - 20h - CINÉMATHÈQUE
    Dimanche, 11 Septembre 2011 11:34

    Siete mesas de billar francés

     

    Ángela et son fils Guille débarquent en ville car Leo, le père d’Ángela, est tombé subitement malade. À leur arrivée, Leo vient de mourir. Ángela apprend par Charo, la maîtresse de Leo, que l’affaire qu’il gérait, une salle de billards, va mal. La seule solution pour honorer ses dettes serait de vendre. Comme si un malheur ne venait jamais seul, Ángela apprend que son mari a disparu dans d’étranges circonstances. Face à la douloureuse réalité, Ángela décide de reprendre sa vie en main. Et pour commencer, elle va utiliser ses propres fonds pour relancer l’affaire de Las siete mesas...

     

    • DIMANCHE 2 octobre - 16h30 - Ciné club - Quillan
    • SAMEDI 8 octobre - 21h - L'estive - Foix
    • DIMANCHE 9 octobre - 17h - L'estive - Foix
    Publié dans HORS LES MURS
    Vendredi, 02 Septembre 2011 09:57

    Silencio Roto

     

    Hiver 1944. Lucia arrive dans un petit village de montagne où les maquisards survivent grâce à l’aide de quelques habitants, comme Manuel. Entre ses jeunes naît une passion...

     

    • VENDREDI 7 octobre – 21h30 - ABC

     

    En présence de Juan Diego Botto et Montxo Armendáriz ( sous réserve)

    Vendredi, 02 Septembre 2011 16:23

    Sin retorno

     

     

    Un jeune meurt dans un accident de la circulation, le coupable s’enfuit sans laisser de trace. Une série d’événements fortuits et une justice influencée par l’opinion publique conduisent un innocent sur le banc des accusés... La culpabilité, la responsabilité et l’intime nécessité de rédemption s’emmêlent dans une spirale sans retour.

     

     

    Sin retorno - Réalisateur

    Miguel Cohan

    Biographie

    Miguel Cohan, avant sa première oeuvre ifut assistant du réalisateur Marcelo Piñeyro, et collabora étroitement aux réalisations de Cenizas del Paraíso, Plata quemada, Kamchatka et El método.

     

     

     

     

    • LUNDI 3 octobre – 21h - ABC
    Dimanche, 26 Août 2012 21:12

    Sinaia, más allá del océano

     

    Le film fait revivre la traversée incertaine de nombreux exilés républicains qui embarquèrent en 1939 pour Mexico dans le navire Sinaia. Nous suivons aujourd’hui les traces d’un navire porte-conteneurs qui effectue le même trajet, tout en écoutant les témoignages des réfugiés encore vivants.

     

     

    Joan López Lloret

    Joan López Lloret

    Biographie

    Joan López Lloret commence sa carrière en réalisant des courts-métrages en super-8, puis il étudie la réalisation cinématographique au CEEC et se spécialise en Photographie dans le centre Calassanç de Barcelone, aujourd’hui l’ESCAC, à Barcelone. A partir de 1990, il travaille comme caméraman et directeur de la photographie pour des séries à la télévision, pour des documentaires, des court-métrages et des spots publicitaires. Entre 1995 et 1996, il collabore en tant qu’assistant réalisateur à quelques projets cinématographiques. Il a également animé des ateliers sur des projets documentaires comme à Docupolis de Santiago de Chile 08 et 10, à Docsforum à Mexico, au DIBA 09 (Festival du Cinéma Numérique de Barcelone) et au Bordocs 09 à l’Université de Tijuana au Mexique.

     

     

    Filmographie

      Longs-métrages documentaires

    • 2012 : La Cigüeña Metálica
    • 2011 : Sinaia, más allá de Océano
    • 2009 : Los Espías de Franco
    • 2008 : Amb ulls de nena. Dietari d’Encarnació Martorell
    • 2007 : Diumenge a les Cinc/ Sunday at five
    • 2006-2007 : Utopia 79
    • 2004 : Los Hermanos Oligor
    • 1998 : Gi-SRA (El camino de Agua)
    • 1992 : A Table, a Chair and a Bed
    • 1990 : Pinturas a la Bestia

      Courts-métrages

    • 2008 : Autoretrat
    • 1995 : 26 Grados a la Sombra

     

     

    • > DIM. 30 - 16h - CINÉMATHÈQUE
    • > DIM. 7 - 14h - CINÉMATHÈQUE
    Dimanche, 11 Septembre 2011 09:03

    Soldados de salamina

     

    Une jeune femme qui a abandonné sa carrière d'écrivain mène une recherche sur une histoire réelle arrivée quelques jours avant la fin de la Guerre Civile : l'écrivain Rafael Sánchez Mazas doit être fusillé mais il réussit à s'échapper dans les bois et à se cacher. Un soldat qui ratissait la zone à sa recherche, le retrouve, mais le laisse s'enfuir. L'écrivain tente alors de recomposer les pièces du puzzle, avec toutes ses contradictions et ses personnages énigmatiques. C'est aussi pour cette jeune femme l'occasion d’être confrontée à elle-même.

     

    • VENDREDI 23 septembre - 20h30 - Auzat - La maison du patrimoine
    Publié dans HORS LES MURS
    Lundi, 04 Août 2014 08:25

    Stella cadente

     

    Le règne d’Amadeo de Saboya, aussi bref qu’une étoile filante…Nous suivons le destin du monarque depuis le moment où il est proclamé roi d’Espagne, en 1870, jusqu’à la fin de son règne, en 1873. Trois années marquées par un contexte politico-social agité au sein duquel le nouveau roi peine à imposer ses nouvelles réformes. Alors que le pays lui échappe, il se laisse peu à peu gagner par la mélancolie ambiante, confiné dans son château, où sa Cour s’abandonne aux jeux et aux plaisirs de la chair.

     

    [Déconseillé aux moins de 16 ans]

     

     

     

    Lluís Miñarro (1949, Barcelone)

    Biographie

    Lluís Miñarro est un fervent défenseur du cinéma d’auteur. Il crée à Barcelone en 1989 sa propre entreprise de production Eddie Saeta, avec laquelle il a produit 23 films indépendants. Nombre d’entre eux ont été sélectionnés dans les plus prestigieux festivals internationaux.

    En 2009, il réalise le documentaire Familystrip, projeté en avant-première au Festival de Karlovy Vary. Blow Horn, son second documentaire long-métrage a été présenté la même année au Festival de Locarno. En 2013 Lluís Miñarro réalise Stella Cadente, son premier long-métrage de fiction.

    Producteur et réalisateur, il a également été jury dans de grands festivals de cinéma tels que ceux de Locarno, San Sebastián, Buenos Aires ou Munich. De nombreuses rétrospectives de son travail sont organisées à Paris, Cali, Montevideo, Tanger, Valence, Genève et Mexico. En 2008 un hommage a été rendu à sa carrière au Festival du Film de Sitges.

     

    Filmographie (en tant que réalisateur)

     

    Longs-métrages

    • 2013: Stella Cadente
    • 2009: Blow Horn
    • 2009: Familystrip

     

     

     

    • > MER.08 - 18h15 - CINÉMATHÈQUE
    • > VEN.10 - 19h45 - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence du réalisateur Lluís Miñarro et de l'actrice Lola Dueñas]
    Jeudi, 11 Septembre 2014 13:44

    Stella cadente

     

    Le règne d’Amadeo de Saboya, aussi bref qu’une étoile filante…Nous suivons le destin du monarque depuis le moment où il est proclamé roi d’Espagne, en 1870, jusqu’à la fin de son règne, en 1873. Trois années marquées par un contexte politico-social agité au sein duquel le nouveau roi peine à imposer ses nouvelles réformes. Alors que le pays lui échappe, il se laisse peu à peu gagner par la mélancolie ambiante, confiné dans son château, où sa Cour s’abandonne aux jeux et aux plaisirs de la chair.

     

    [Déconseillé aux moins de 16 ans]

     

     

    Lluís Miñarro (1949, Barcelone)

    Biographie

    Lluís Miñarro est un fervent défenseur du cinéma d’auteur. Il crée à Barcelone en 1989 sa propre entreprise de production Eddie Saeta, avec laquelle il a produit 23 films indépendants. Nombre d’entre eux ont été sélectionnés dans les plus prestigieux festivals internationaux.

    En 2009, il réalise le documentaire Familystrip, projeté en avant-première au Festival de Karlovy Vary. Blow Horn, son second documentaire long-métrage a été présenté la même année au Festival de Locarno. En 2013 Lluís Miñarro réalise Stella Cadente, son premier long-métrage de fiction.

    Producteur et réalisateur, il a également été jury dans de grands festivals de cinéma tels que ceux de Locarno, San Sebastián, Buenos Aires ou Munich. De nombreuses rétrospectives de son travail sont organisées à Paris, Cali, Montevideo, Tanger, Valence, Genève et Mexico. En 2008 un hommage a été rendu à sa carrière au Festival du Film de Sitges.

     

    Filmographie (en tant que réalisateur)

     

    Longs-métrages

    • 2013: Stella Cadente
    • 2009: Blow Horn
    • 2009: Familystrip

     

     

     

    • > MER.08 - 18h15 - CINÉMATHÈQUE
    • > VEN.10 - 19h45 - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence du réalisateur Lluís Miñarro et de l'actrice Lola Dueñas]
    Jeudi, 12 Septembre 2013 01:57

    Stockholm

     

    Lors d’une soirée, tu croises une fille et tu tombes amoureux. Tu le lui dis mais elle ne te croit pas. Tu insistes et parviens à rester avec elle le reste de la nuit. Mais que se passe-t-il si au petit matin elle n’est plus la fille qu’elle semblait être ? Lors d’une soirée s’approche le beau-parleur typique qui dit qu’il est tombé amoureux de toi. Tu lui demandes de partir mais il insiste et tu passes finalement la nuit avec lui. Mais que se passe-t-il si au petit matin il n’est plus le garçon qu’il semblait être ?

     

     

    Rodrigo Sorogoyen

     

    Rodrigo Sorogoyen est diplômé de la ECAM avec comme spécialité le scénario. Il a commencé à travailler dès son plus jeune âge comme scénariste et dialoguiste de séries au petit écran. En 2007, il a l’opportunité d’écrire et de diriger le film 8 Citas aux côtés de Peris Romano, film qui a été accueilli positivement en 2008 par la critique et le public. Il a ensuite commencé à travailler sur des séries comme Impares ou La Pecera de Eva en tant que scénariste et réalisateur dans la maison de production Isla de Babel. Son second scénario, 25, est en cours de financement.

     

     

     

     

     

     

     

    • > SAM. 28 - 22h - CINÉMATHÈQUE
    • > MAR. - 1er - 18h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité] (sous réserve)
    Mercredi, 19 Septembre 2012 21:45

    Sueño y silencio

     

     

    Oriol et Yolanda vivent à Paris avec leurs deux filles. Il est architecte, elle est professeur de lycée. Au cours de vacances dans le delta de l’Ebre, au sud de la Catalogne, un accident bouleverse leur existence.

     

     

    Jaime Rosales

    Biographie

    Né à Barcelone en 1970, Jaime Rosales a étudié l'économie avant de fréquenter les écoles de cinéma de San Antonio de Los Baños (EICTV) à Cuba puis de Sydney (AFTRSBE) en Australie. Après trois courts, il écrit, produit et réalise quatre longs-métrages inclassables et dérangeants, dans les années 2000. En 2003, l'étrange thriller Las horas del día, tourné en Catalogne, est présenté et primé à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes. Il suit le quotidien banal de l'impassible Abel, qui s'avère être un serial killer. Entre autres prix, Jaime Rosales reçoit pour ce premier film les Goya du Meilleur Réalisateur Révélation et du Meilleur Scénario. En 2007, Jaime Rosales présente, à nouveau au Festival de Cannes (section Un certain regard), La soledad, qui se déroule cette fois à Madrid. C'est un drame croisé suivant deux femmes : la jeune Adela quitte son ami pour élever seule son bébé dans la capitale ; Antonia, plus âgée, affronte le cancer de l'une de ses filles. Chacune va être confrontée à une forme de violence. La principale signature formelle de La soledad est l'usage récurrent du split-screen, matérialisation de l'incommunicabilité entre les personnages, de "la solitude" annoncée par le titre du film. Malgré ses seulement trente copies, le film fut un succès surprise en Espagne et fut couronné aux Goya du doublé Meilleur Film -Meilleur Réalisateur. En 2008, il présente son troisième long-métrage, Un tir dans la tête (Tiro en la cabeza), au Festival de San Sebastián, ville où il a tourné la plupart de ce film inspiré d'un fait divers. Le film, extrêmement dépouillé, est intégralement tourné au téléobjectif. En France comme en Espagne, le cinéma de Rosales fait débat et clive.

     

     

     

     

     

    • > SAM. 29 - 21h- ABC
    • > JEU. 4 - 21h - ABC

     

    Filmographie
    • 2012 : Sueño y silencio
    • 2008 : Un tir dans la tête
    • 2007 : La soledad
    • 2003 : Las horas del día
    Publié dans AVANT PREMIERES 2012
    Samedi, 03 Septembre 2011 09:03

    También la lluvia

    COLLÈGE 3ème  / LYCÉE / UNIVERSITÉ

     

     

    Costa un producteur de cinéma athée et Sebastian, réalisateur jeune et idéaliste arrivent en Bolivie avec un ambitieux projet cinématographique sur l’arrivée des Espagnols en Amérique. Lorsqu’éclate la Guerre de l’Eau, les convictions de l’un et le détachement de l’autre commencent à se fendiller, les obligeant à faire le voyage émotionnel en sens contraire.

     

     

    Jeudi, 13 Septembre 2012 20:57

    También la lluvia

     

    Sebastián, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes boliviennes pour entamer le tournage d'un film. Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l'un des principaux figurants contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l'accès à l'eau courante. Costa et Sebastián se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d'un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence.

     

     

    Icíar Bollaín

    Icíar Bollaín

    Biographie

    Fille d'un ingénieur aéronautique et d'un professeur de musique, Icíar Bollaín commence sa carrière d'actrice à l'âge de 15 ans dans El Sur de Victor Erice. Après une pause de cinq ans, on retrouve la jeune actrice dans Malaventura de Manuel Gutiérrez Aragon, Un paraguas para tres, Land and Fredom de Ken Loach ou encore Balsa de piedra de George Sluizer. Après avoir exploré le métier de comédienne, Icíar Bollaín passe en 1995 à la réalisation avec ¿Hola estas sola?, film pour lequel elle remporte plusieurs prix, dont celui du Meilleur réalisateur pendant la Semaine du cinéma de Valladolid. Quatre ans plus tard, elle réitère avec Flores de otro mundo, une fois de plus salué par la critique dans plusieurs festivals. Laissant de côté sa carrière d'actrice, Icíar Bollaín livre un film tous les quatre ans : Ne dis rien en 2004, acclamé par le public espagnol puis Mataharis, une comédie dramatique, en 2008. Parallèlement, Icíar Bollaín est membre de l'Académie Espagnole de Cinématographie.

     

     

    Filmographie

      Long-métrages

    • 2011 : Katmandú, un espejo en el cielo
    • 2010 : También la lluvia
    • 2007 : Mataharis
    • 2003 : Te doy mis ojos
    • 1999 : Flores de otro mundo

      Courts-métrages

    • 2004 : ¡Hay motivo!
    • 2002 : Viajes con mi abuela
    • 2000 : Amores que matan, origine du film Te doy mis ojos.
    • 1994 : Los amigos del muerto
    • 1993 : Baja, corazón

      Vidéo musicale

    • 2009 : Romper del disco "Dramas y Caballeros", de Luis Ramiro

     

     

     

    Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2012
    Jeudi, 11 Septembre 2014 08:02

    También la lluvia

     

    Télécharger le dossier pédagogique (PDF)

     

    Sebastián, jeune réalisateur passionné et son producteur arrivent dans le décor somptueux des montagnes boliviennes pour entamer le tournage d'un film. Les budgets de production sont serrés et Costa, le producteur, se félicite de pouvoir employer des comédiens et des figurants locaux à moindre coût. Mais bientôt le tournage est interrompu par la révolte menée par l'un des principaux figurants contre le pouvoir en place qui souhaite privatiser l'accès à l'eau courante. Costa et Sebastián se trouvent malgré eux emportés dans cette lutte pour la survie d'un peuple démuni. Ils devront choisir entre soutenir la cause de la population et la poursuite de leur propre entreprise sur laquelle ils ont tout misé. Ce combat pour la justice va bouleverser leur existence.

     

     

    Icíar Bollaín

    Icíar Bollaín (1967, Madrid)

    Biographie

    Icíar Bollaín fait ses premiers pas dans le cinéma à l’âge de 15 ans en tant qu’actrice. Elle joue sous la direction de plusieurs grands réalisateurs tels que Víctor Erice, Ken Loach, José Luis Borau et Chus Gutiérrez. En 1992 elle est déclarée Meilleure Actrice Espagnole par la revue Certelera Turia et reçoit un an plus tard le Prix Ojo crítico II Milenio de la radio nationale d’Espagne. Au début des années 90 elle passe pour la première fois derrière la caméra avec son court-métrage Baja, corazón suivi un an plus tard par le long-métrage Hola ¿Estás sola?. En 2003, son film Te doy mis ojos a remporté les Goyas du Meilleur Réalisateur et du Meilleur Scénario Original. Les films d’Icíar Bollaín se caractérisent par une forte empreinte sociale ; ils racontent des histoires de luttes de personnes opprimées par la société mais aussi l’impunité et la solidarité qui entourent les victimes et les homicides.

     

     

    Filmographie

     

    Longs-métrages

    • 2011 : Katmandú, un espejo en el cielo
    • 2010 : También la lluvia
    • 2007 : Mataharis
    • 2003 : Te doy mis ojos
    • 1999 : Flores de otro mundo

     

    Courts-métrages

    • 2004 : ¡Hay motivo!
    • 2002 : Viajes con mi abuela
    • 2000 : Amores que matan
    • 1994 : Los amigos del muerto
    • 1993 : Baja, corazón

     

     

    • > JEU.09 - 09h30 - CINÉMATHÈQUE
    • > VEN.10 - 09h30 - CINÉMATHÈQUE
    Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2014
    Dimanche, 11 Septembre 2011 10:06

    Tapas

     

    Cinq histoires s’entrecroisent dans un quartier de la grande ville. Cinq univers, unis au jour le jour, avec le bar, les commerces et le marché comme point névralgique, qui nous révèlent leurs inquiétudes, craintes, espoirs et rèves. La vie d’un quartier populaire dans un scénario de tendresse, comédie et amertume.

     

    • SAMEDI 1 octobre - 16h30 - Ciné club - Quillan
    • JEUDI 6 octobre - 21h - Ecran 7 - Plaisance-du-Touch
    • SAMEDI 8 octobre - 21h30 - Ciné'Carbonne - Carbonne
    Publié dans HORS LES MURS
    Mercredi, 07 Septembre 2011 23:00

    Tarde de Domingo

     

     

    Une employée de maison soupire quand arrive le dimanche après-midi. Aller au bal, sortir avec son fiancé et ses amies... Mais, ses projets du dimanche ne se dérouleront pas comme prévu.

     

    • JEUDI 6 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE *présentation par Manuel Larraz

     


    Publié dans Femmes servantes
    Mercredi, 18 Septembre 2013 21:46

    Te doy mis ojos [Ne dis rien]

    > Icíar Bollaín

     

    Par une nuit d’hiver, Pilar, s’enfuit de chez elle en emmenant son fils. Antonio, son mari veut la ramener à la maison, lui promet de changer, de ne plus être violent. Rien n’y fait, Pilar a pris sa décision. Thérapie de groupe, retour sur soi, Antonio veut guérir…

     

     

     

    • > SAM.28 - 22h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence d'un invité]
    • > SAM.05 - 20h - CINÉMATHÈQUE
    Dimanche, 26 Août 2012 08:52

    Terrados

     

    Pendant la grave crise économique qui frappa l’Espagne au cours de 2010, Leo et ses amis jouissent d’une situation confortable car ils reçoivent l’allocation chômage. Tous trentenaires et démotivés par le monde du travail, ils passent leurs jours à parcourir les terrasses cachées de la ville et passer les heures à ne rien faire. Au milieu de ce courant de « je-m’en-foutiste » et de liberté, Leo découvrira qu’il ne s’était peut-être jamais arrêté pour réfléchir à ce qu’il voulait vraiment faire dans la vie. Sa relation avec sa fiancée Ana et avec son meilleur ami Mario marqueront le rythme de son évolution jusqu’au point où il devra décider s’il veut continuer à avoir le même train de vie, où au contraire suivre son instinct et suivre une autre voie.

     

     

    Demian Sabini

    Demian Sabini

    Biographie

    Né à Barcelone, Demian Sabini a étudié la musique contemporaine aux Etats-Unis. Après sa licence obtenue en 2005, il déménage à New-York pour commencer une carrière d’acteur, de scénariste et de réalisateur autodidacte. En 2006, il réalise son premier court-métrage en tant qu’auteur et interprète : Hello, Lucy. En 2009, il retourne à Barcelone et fonde sa maison de production : Moviement Films S.L. grâce à laquelle il réalise son second court-métrage en tant que réalisateur : Lo que Walter sabe. Entre 2010 et 2011, il complète son premier long-métrage comme auteur, interprète et producteur : Terrados. Sorti en 2011, il reçoit le Prix du Public à la Semaine Internationale du Cinéma de Valladolid.

     

     

     

     

    • > LUN. 1 - 19h - ABC
    • > MER. 3 - 18h - CINÉMATHÈQUE
    Samedi, 10 Septembre 2011 10:11

    Tip & Cia.

     

    Tip & Cía. est un documentaire qui tente de révéler les aspects majeurs de la personnalité et de la carrière de Luis Sánchez Pollack. S’agissant d’un si grand personnage impossible à cadrer, le film se concentre sur les aspects les plus « tipiques », et à travers les gens qui l’ont connu et côtoyé, dévoiler le mystère de l’humour de Tip.

     

    • VENDREDI 7 octobre - 21h45 - CINÉMATHÈQUE
    Vendredi, 02 Septembre 2011 16:45

    Todas las canciones hablan de mí

     

    Ramiro est fou amoureux de Andrea, mais un jour survient la rupture. Malgré tous ses efforts, il n'arrive pas à surmonter cette épreuve.

     

     

    Todas las canciones hablan de mi - Réalisateur

    Jonás Trueba

    Biographie

    Jonás Trueba a travaillé sur des courts métrages et comme scénariste du film de son père Fernando Trueba, El baile de la Victoria.

     

     

     

     

    • SAMEDI 1er octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE
    • MARDI 4 octobre – 16h - CINÉMATHÈQUE
    Dimanche, 18 Septembre 2011 11:14

    Todo lo que tú quieras

     

    Léo, Alicia et leur fille de 4 ans Dafné, vivent paisiblement jusqu’au jour ou Alicia meurt subitement. Très affectée Dafné, réclame continuellement la présence maternelle, de telle sorte que Léo, pour la satisfaire, ira jusqu’à renoncer à lui-même.

    Un film touchant, qui parle du rôle des pères seuls dans la société actuelle.

     

     

    Todo lo que tú quieras - Réalisateur

    Achero Mañas

    Biographie

    Achero Mañas a débuté comme acteur de théâtre, cinéma et télévision et a collaboré avec de réalisateurs de prestige, comme Carlos  Saura. Il a connu un grand succès en 2000, grâce a son premier film El Bola, et en 2007 avec Noviembre.


    • DIMANCHE 2 octobre - 16h - CINÉMATHÈQUE
    • JEUDI 6 octobre – 18h30 - INSTITUTO CERVANTES

    • VENDREDI 7 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE

     

    En présence de Juan Diego Botto, présentation et débat après la séance, 7 octobre

     

    Filmographie

      Longs métrages

    • 2000 : El bola
    • 2003 : Noviembre
    • 2010 : Todo lo que tú quieras

      Courts métrages

    • 1995 : Metro
    • 1996 : Cazadores
    • 1998 : Paraísos artificiales
    Mercredi, 31 Août 2011 20:10

    Todo lo que tú quieras

     

    Léo, Alicia et leur fille de 4 ans Dafné, vivent paisiblement jusqu’au jour ou Alicia meurt subitement. Très affectée Dafné, réclame continuellement la présence maternelle, de telle sorte que Léo, pour la satisfaire, ira jusqu’à renoncer à lui-même.

    Un film touchant, qui parle du rôle des pères seuls dans la société actuelle.

     

     

    Todo lo que tú quieras - Réalisateur

    Achero Mañas

    Biographie

    Achero Mañas a débuté comme acteur de théâtre, cinéma et télévision et a collaboré avec de réalisateurs de prestige, comme Carlos Saura. Il a connu un grand succès en 2000, grâce a son premier film El Bola, et en 2007 avec Noviembre.


    • DIMANCHE 2 octobre - 16h - CINÉMATHÈQUE
    • JEUDI 6 octobre – 18h30 - INSTITUTO CERVANTES *en présence de Juan Diego Botto, présentation et débat après la séance
    • VENDREDI 7 octobre – 18h - CINÉMATHÈQUE *en présence de Juan Diego Botto

     


     

    Filmographie

      Longs métrages

    • 2000 : El bola
    • 2003 : Noviembre
    • 2010 : Todo lo que tú quieras

      Courts métrages

    • 1995 : Metro
    • 1996 : Cazadores
    • 1998 : Paraísos artificiales
    Mercredi, 20 Août 2014 09:31

    Todos tus secretos

     

    Un appel passé par Skype, la webcam allumée, une dizaine d’amis réunis autour du gâteau : c’est l’anniversaire de Tony, petit-ami de Susanna parti travailler en Allemagne. Tous sont venus ce soir pour Tony et célébrer avec lui ses 35 ans malgré la distance. Et tous sont venus avec au fond d’eux leurs secrets, leurs cachoteries… qui seront peu à peu dévoilés.

     

     

     

    Manuel Bartual (1979, Valence)

    Biographie

    Manuel Bartual fait ses débuts dans la réalisation en 2012 avec le court-métrage 85.12.30, finaliste de la 10ème édition du Festival de Cinéma de Notodofilms et récompensé au 17ème concours Audiovisuel de Cabra. Cette année-là, il réalise aussi les courts-métrages Tengo que matar a María, ¿Qué significan los símbolos ? et Salvador. Ses courts-métrages sont sélectionnés à des festivals en Espagne, Grèce, Italie, Argentine, Mexico et en Allemagne et programmés à la télévison espagnole. En 2014 il réalise son premier long-métrage : Todos tus secretos. Manuel travaille aussi comme artiste graphique pour des magazines. En tant que dessinateur il est connu principalement pour Sexorama, la série qu’il écrit et dessine chaque semaine depuis 2007 pour la revue El Jueves, revue publiée en France et en Italie.  En 2011 il fonde la société de production ¡Caramba ! Films avec Alba Diethelm, une éditrice spécialisée en bande-dessinées.

     

     

     

     

    Filmographie

     

    Longs-métrages

    • 2014 : Todos tus secretos

     

    Courts-métrages

    • 2014 : Ñeñeñe
    • 2013 : Tu color favorito
    • 2013 : Ventanitas
    • 2012 - 2013 : Desafío final 1 a 6
    • 2012 : Salvador
    • 2012 : ¿Qué significan los símbolos?
    • 2012 : Tengo que matar a María
    • 2012 : 85.12.30

     

     

     

    • > DIM.05 - 20h - CINÉMATHÈQUE
    • > JEU.09 - 18h - CINÉMATHÈQUE [Séance en présence du réalisateur Manuel Bartual, de l'actrice Ingrid García-Jonsson et de la productrice Alba Diethlem]
    Lundi, 04 Août 2014 08:44

    Tots volem el millor per a ella

     

    Après un grave accident, Gení éprouve des difficultés à retrouver une vie normale. Elle suit une physiothérapie, voit un psychologue, reçoit le soutien de sa famille, de son mari. Gení est très entourée, tout le monde ne veut que le meilleur pour elle mais Gení, elle, que veut-elle ? Lorsqu’un jour elle rencontre par hasard une ancienne amie de lycée, ses rêves de jeunesse se rappellent à elle. Le début d’une nouvelle direction donnée à sa vie ?

    [Déconseillé aux moins de 7 ans]

     

     

     

    Mar Coll (1981, Barcelone)

    Biographie

    Mar Coll étudie à l’École Supérieure de Cinéma et d’Audiovisuel de Catalogne. Son projet de fin d’étude, le court-métrage La última polaroid est sélectionné dans plusieurs festivals espagnols et internationaux et remporte plusieurs prix. Avec son premier long-métrage, Tres dies amb la família, elle obtient en 2009 le Goya du Meilleur Premier  Film, la Biznaga d’Argent de la Meilleur Réalisation, de la Meilleure Actrice et du Meilleur Acteur au Festival de Malaga, et les Prix Gaudí du Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleure Actrice.

     

    Filmographie

     

    Longs-métrages

    • 2013: Tots volem el millor per a ella
    • 2009: Tres dies amb la familia

     

    Courts-métrages

    • 2004: La última polaroid

     

     

     

     

    • > SAM.04 - 14h - CINÉMATHÈQUE
    • > JEU.09 - 19h - ABC [Séance en présence de la réalisatrice Mar Coll]
    Mercredi, 05 Septembre 2012 20:22

    Tres dies amb la família

     

    Lea doit partir brusquement pour Gérone où son grand-père paternel vient de mourir. Elle y est attendue par sa famille, qu’elle n’a pas revue depuis son départ pour la France. La mort du patriarche des Vich i Carbó va les obliger à cohabiter. Les trois jours que durent la veillée funèbre, la messe et l’enterrement, constituent un moment privilégié d’observation de ce jeu des apparences d’une bourgeoisie conservatrice au sein de laquelle tous les problèmes sont évidents mais jamais évoqués.

     

     

    Mar Coll

    Mar Coll

    Biographie

    Née à Barcelone en 1981, elle entre à l’ESCAC (École supérieure de Cinéma et d’Audiovisuels de Catalogne) à 18 ans, où elle se spécialise dans la réalisation. Pour son projet de fin d’études, elle dirige La última polaroid, court-métrage sélectionné dans de nombreux festivals espagnols et internationaux, lauréat de plusieurs prix, dont le troisième prix du prestigieux concours télévisé Versión española. Elle vit actuellement au Mexique. Tres dies amb la família est son premier long-métrage.

     

     

    Filmographie

      Long-métrage :

    • 2009: Tres dies amb la familia

      Court-métrage :

    • 2004: La última polaroid

     

     

     

    • > LUN. 1er - 18h -  CINÉMATHÈQUE
    Publié dans FOCUS ESCAC
    Mardi, 06 Septembre 2011 08:51

    Tu nombre envenena mis sueños

     

    Ángel Barciela y Francisco Valduque sont deux inspecteurs de police qui se retrouvent après des années, à l’enterrement de l’ingénieur Buendía. Tous deux espèrent revoir Julia, la fille du défunt, afin d’élucider les causes de la mort.

     

    • VENDREDI 7 octobre – 16h - INSTITUTO CERVANTES *en présence de Diego Galan

     

     

     


    Publié dans HOMMAGE À PILAR MIRÓ
    Samedi, 10 Septembre 2011 09:49

    Un cine como tú en un país como este

     

    Voyage vers les débuts de Fernando Colomo et Fernando Trueba. Leurs premiers films, furent tournés avec de très petits budgets, et dans le seul but de s’amuser… À l’évidence d’authentiques manifestes générationnels.

     

    • LUNDI 3 octobre - 16h - CINÉMATHÈQUE
    • JEUDI 6 octobre - 20h30 - ESAV
    Samedi, 03 Septembre 2011 07:39

    Un franco, 14 pesetas

    COLLÈGE / LYCÉE

     

    L’Espagne des années soixante. Deux amis? Martin et Marcos décident d’émigrer en Suisse, à la recherche d’un travail et d’une nouvelle vie dans l’Europe du progrès et des libertés. Ils découvriront là-bas une mentalité très différente de la leur et devront s’y adapter.

    Lundi, 09 Septembre 2013 21:32

    Una pistola en cada mano

     

    Ils sont huit, huit hommes proches de la quarantaine et en pleine crise d’identité masculine. Amour, divorce, infidélité et psychothérapie sont le lot de ces mâles déconcertés par la vie et par leur vie. Incapables d’exprimer leurs émotions ils se mettent dans des situations comiques voire pathétiques. Quant aux femmes qui les entourent, elles sont désabusées devant une telle faiblesse masculine. Un film comique et ironique qui ne prend pas de pincettes pour montrer la faiblesse de nos hommes.

     

     

    Cesc Gay


    Biographie

    Né en 1967, Cesc Gay étudie le cinéma à Barcelone et à New-York, où il réalise en 1998 avec l’Argentin Daniel Gimelberg son premier film  Hotel Room. En 2000, il adapte au cinéma la pièce Krampack qui gagna de nombreux prix suite à son avant-première à la Semaine de la Critique à Cannes. Avec  En la ciudad en 2003, il remporte un vif succès auprès du public et des critiques.

    Réputé pour être un chroniqueur des plus mordants/ subtils, Cesc Gay est un réalisateur et scénariste qui se distingue par un langage cinématographique tout à fait personnel et un regard profond sur les personnages qu’il met en scène. Il a aussi travaillé pour la télévision, en tant que réalisateur de séries comme « Jet Lag ».

     

    Filmographie
    • 2012 : Una pistola en cada mano
    • 2009 : V.O.S.
    • 2006 : Ficcio
    • 2003 : En la ciudad
    • 2000 : Krampack
    • 1998 : Hotel Room ( co-réalisé avec Daniel Gimelberg)

     

     

    • > VEN. 27 - 21h - ABC
      EN PRÉSENCE DE L’ACTRICE CAYETANA GUILLÉN CUERVO
    • > DIM. 29 - 21h - ABC
    Lundi, 27 Août 2012 08:11

    Urte berri on, amona !

     

    Urteberri on, Amona! est une comédie noire qui décrit les conflits d’une famille devant prendre soin de Mari, une grand-mère un peu particulière. De fait, Mari vampirise sa fille Maritxu. C’est pourquoi Joxemari, le mari de Maritxu et beau-fils de Mari, décide d’interner cette dernière en maison de retraite sans que sa femme le sache, mais avec l’aide de son gendre, Kintxo. Cette chose, qui peut paraître simple, provoque néanmoins, en raison du caractère de la grand-mère, une suite de péripéties imprévisibles. Si le réalisateur nous expose les conflits sous l’angle de l’humour, il n’en touche pas moins des dilemmes cruciaux comme la peur de la solitude, la perte des valeurs, l’égoïsme ou la destruction des liens familiaux.

     

     

    Telmo Esnal

    Telmo Esnal

    Biographie

    Né à Zarautz en 1966. Après avoir travaillé en tant qu’assistant-réalisateur pour Icíar Bollaín (Hola, ¿estás sola?, 1995 – Flores de otro mundo, 1999), Enrique Urbizu (Cachito, 1996) ou encore Álex de la Iglesia (Mes chers voisins, 2000 – Le crime farpait, 2004), Telmo Esnal a commencé à développer ses premiers projets aux côtés de Asier Altuna. Leurs courts-métrages ont été sélectionnés à quatre reprises par les "Kimuak", sélection des meilleurs courts-métrages basques. Ils réalisent ensemble leur premier long-métrage, Aupa Etxebeste, en 2005.

     

     

    Filmographie

      Longs-métrages

    • 2011 : Urte berri on, amona !
    • 2005 : Aupa Etxebeste (coréalisation Asier Altuna)

      Courts-métrages

    • 2010 : Amona putz
    • 2007 : Taxi ?
    • 2007 : Asedio. Koldobika Jauregi (doc)
    • 1999 : 40 ezetz
    • 1997 : Txotx

     

     

    • > MAR. 2 - 21h - ABC
    • > VEN. 5 - 18h30 - INSTITUTO CERVANTES (PROJECTION EN VOSTE)
    Jeudi, 04 Septembre 2014 07:11

    Vivir es fácil con los ojos cerrados

     

    Dans l’Espagne des années 60, Antonio est professeur d’anglais et fan inconditionnel de John Lennon. Lorsque son idole vient tourner un film à Almería, sans l’ombre d’une hésitation il prend la route pour aller à sa rencontre. Sur son chemin, il rencontre Belén puis JuanJo, deux adolescents qui ont fui leur foyer respectif. Le trajet jusqu’au chanteur anglais prend alors des allures de voyage initiatique.

    Goya du Meilleur Film en 2013

     

    David Trueba (1969, Madrid)

    Biographie

    David Trueba étudie le journalisme et débute sa carrière dans les médias : presse, radio et télévision. Il obtient son premier travail de scénariste dans le film d’Emilio Martínez-Lázaro Amo tu cama rica (1992). Par la suite, il fait des études de cinéma à l’American Film Institute de Los Angeles ; de retour en Espagne il consolide sa carrière de scénariste avec des films comme Los peores años de nuestra vida, Two Much (1995), Perdita Durango (1997), La niña de tus ojos (1998), Vengo (2000) et le documentaire de Carles Bosch Balseros (2002) pour lequel il est aussi coproducteur.

    C’est en 1996 qu’il débute sa carrière de réalisateur avec le film La buena vida présenté à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes. En 2000 il réalise son second long-métrage Obra Maestra, et en 2006 il dirige Bienvenido a casa, vainqueur du Prix du Meilleur Réalisateur au Festival de Malaga. En 2010 il crée et réalise pour Canal+ la série TV ¿Qué fue de Jorge Sanz?. En 2011 il écrit et réalise Madrid, 1987 présent au Festival Sundance dans la section officielle, suivi en 2013 de Vivir es fácil con los ojos cerrados.

    En parallèle de sa carrière de cinéaste David Trueba écrit des romans et des articles de presse : ses trois romans Abierto toda la noche (1995), Cuatro Amigos (1999) et Saber Perder (2008) sont traduits dans plus de dix langues. Le dernier d’entre eux lui a valu le Prix National de la Critique pour le Meilleur Roman et de participer à la finale du Prix Médicis.

     

    Filmographie

     

    Longs-métrages

    • 2013 : Vivir es fácil con los ojos cerrados
    • 2011 : Madrid, 1987
    • 2006 : Bienvenido a casa
    • 2006 : La silla de Fernando
    • 2003 : Soldados de Salamina
    • 2000 : Obra Maestra
    • 1996 : Labuena vida

     

     

    • > VEN.03 - 21h15 - ABC
    • > SAM.04 - 20h45 - ABC
    Jeudi, 11 Septembre 2014 08:04

    Vivir es fácil con los ojos cerrados

     

    Télécharger le dossier pédagogique (PDF)

     

    Nous remercions le Festival de Cinéma Espagnol de Nantes de nous avoir autorisés à utiliser ce dossier pédagogique

     

    Dans l’Espagne des années 60, Antonio est professeur d’anglais et fan inconditionnel de John Lennon. Lorsque son idole vient tourner un film à Almería, sans l’ombre d’une hésitation il prend la route pour aller à sa rencontre. Sur son chemin, il rencontre Belén puis JuanJo, deux adolescents qui ont fui leur foyer respectif. Le trajet jusqu’au chanteur anglais prend alors des allures de voyage initiatique.

     

     

    David Trueba (1969, Madrid)

    Biographie

    David Trueba étudie le journalisme et débute sa carrière dans les médias : presse, radio et télévision. Il obtient son premier travail de scénariste dans le film d’Emilio Martínez-Lázaro Amo tu cama rica (1992). Par la suite, il fait des études de cinéma à l’American Film Institute de Los Angeles ; de retour en Espagne il consolide sa carrière de scénariste avec des films comme Los peores años de nuestra vida, Two Much (1995), Perdita Durango (1997), La niña de tus ojos (1998), Vengo (2000) et le documentaire de Carles Bosch Balseros (2002) pour lequel il est aussi coproducteur.

    C’est en 1996 qu’il débute sa carrière de réalisateur avec le film La buena vida présenté à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes. En 2000 il réalise son second long-métrage Obra Maestra, et en 2006 il dirige Bienvenido a casa, vainqueur du Prix du Meilleur Réalisateur au Festival de Malaga. En 2010 il crée et réalise pour Canal+ la série TV ¿Qué fue de Jorge Sanz?. En 2011 il écrit et réalise Madrid, 1987 présent au Festival Sundance dans la section officielle, suivi en 2013 de Vivir es fácil con los ojos cerrados.

    En parallèle de sa carrière de cinéaste David Trueba écrit des romans et des articles de presse : ses trois romans Abierto toda la noche (1995), Cuatro Amigos (1999) et Saber Perder (2008) sont traduits dans plus de dix langues. Le dernier d’entre eux lui a valu le Prix National de la Critique pour le Meilleur Roman et de participer à la finale du Prix Médicis.

     

    Filmographie

     

    Longs-métrages

    • 2013 : Vivir es fácil con los ojos cerrados
    • 2011 : Madrid, 1987
    • 2006 : Bienvenido a casa
    • 2006 : La silla de Fernando
    • 2003 : Soldados de Salamina
    • 2000 : Obra Maestra
    • 1996 : Labuena vida

     

     

    • > JEU.09 - 09h30 - ABC
    • > VEN.10 - 09h30 - ABC
    Publié dans CYCLE SCOLAIRE 2014
    Mercredi, 07 Septembre 2011 19:12

    Werther

     

    Werther, un jeune professeur accepte de donner des cours particuliers au fils d’un riche armateur. Alors que l’enfant vit replié sur lui-même, la mère, Carlota, est au contraire une femme forte et indépendante. Entre les deux va naitre une grande attirance.

     

    • SAMEDI 1 octobre – 19h - ABC
    Publié dans HOMMAGE À PILAR MIRÓ
    Lundi, 27 Août 2012 08:22

    Wilaya

     

    Fatimetu retourne à la Wilaya de Smara pour l’enterrement de sa mère, après 16 années passées en Espagne. Elle y retrouve son frère Jatri, qui attend un premier enfant de son épouse Aichetu, et sa sœur Hayat. Jatri l’informe qu’elle a hérité de la Jaima familiale et de la responsabilité de prendre soin de sa sœur. Fatimetu accepte de mauvaise grâce les dernières volontés de sa mère, bien qu’elle ne sache comment s’occuper de sa sœur étant incapable de s’occuper d’elle-même. Les deux sœurs luttent pour s’adapter à la nouvelle situation. Fatimetu achète avec ses économies un 4x4 d’occasion et devient la première femme à travailler comme conductrice dans une Wilaya. Hayat sera son guide et son accompagnatrice pour distribuer des vivres dans les différentes Wilayas. Dans leurs vies, à travers leur travail, elles rencontreront les histoires de la nouvelle génération de saharaui : celle de Said, abandonné par son père parti en Espagne et jamais revenu, celle de la jeune Amal qui revient de Cuba pour se marier avec son cousin sur l’avis de ses parents. Wilaya conte l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent après 16 ans de séparation dans des cultures différentes et qui devront s’adapter pour survivre et découvrir leur propre identité.

     

     

    Pedro Pérez Rosado

    Pedro Pérez Rosado

     

     

    Filmographie
    • 2008 : La mala (coréalisation Lilian Rosado)
    • 2008 : Vendedora de sueños (documentaire)
    • 2006 : Agua con sal
    • 2004 : Sharaui, cuentos de la guerra
    • 2008 : Las cenizas del volcán (documentaire)

     

     

     

     

     

     

    • > DIM. 30 - 19h - ABC
    • > MER. 3 - 14h - CINÉMATHÈQUE
    Mercredi, 05 Septembre 2012 20:08

    Yo

     

    Un village à Majorque. Un ouvrier allemand, fraîchement arrivé. Une atmosphère de non-dits. Un emploi à conserver…yo raconte l’histoire d’un homme qui se sent accusé de quelque chose qu’il n’a pas fait et cherche à établir son innocence, que paradoxalement personne ne lui conteste. Mais chaque tentative de corriger cette situation le ramène un peu plus près du véritable problème : lui-même.

     

     

    Rafa Cortés

    Rafa Cortés

    Biographie

    Né à Majorque en Espagne en 1973, Rafa Cortés a travaillé comme assistant réalisateur pendant de nombreuses années, autant pour le cinéma que pour la publicité. Il a dirigé deux courts-métrages : Cómo ser Federico Fernández et La leyenda del Sevillano, ainsi que de nombreux spots publicitaires et vidéo-clips. Il a écrit yo, son premier long-métrage, en collaboration avec l’acteur Alex Brendemühl.

     

     

     

     

     

     

     

    • > LUN. 1er - 19h30 - ABC
    Publié dans FOCUS ESCAC
    Samedi, 03 Septembre 2011 09:36

    Yo también

    LYCÉE 1ère ET TERMINALE / UNIVERSITÉ

     

    Daniel es le premier trisomique d’Europe ayant obtenu un titre universitaire. Il commence sa vie professionnelle dans l’administration publique où il fait la connaissance de Laura. Entre tous les deux se crée une amitié qui se transformera vite en un problème pour Laura, lorsque Daniel tombera amoureux d’elle. Malgré tout, cette femme solitaire qui refuse les normes trouvera en lui l’amitié et l’amour qu’elle n’a jamais reçu de sa vie.

     

    Mercredi, 07 Septembre 2011 18:58

    ¿Quién fue Pilar Miró?

     

    Le dimanche 19 octobre 1997 mourrait Pilar Miró à 57 ans. Ce fut une information à la une de presque tous les journaux espagnols, débordants de témoignages d’admiration. Quelques années plus tôt, injustement tenue pour voleuse, dictatoriale, corrompue… elle laisse le souvenir d’une femme à la personnalité complexe.

     

    • LUNDI 3 octobre – 20h30 - ESAV
    • VENDREDI 7 octobre – 20h - INSTITUTO CERVANTES *en présentation du film par Diego Galan et Emmanuel Larranz
    Publié dans HOMMAGE À PILAR MIRÓ