Labo

Courts métrages d’animation : El ruido del mundo

« El ruido del mundo » (La rumeur du monde)

Programme de 9 courts-métrages / durée : 1h20
Médiathèque José Cabanis – Grand auditorium, rez-de-jardin
Conception du programme : Nicolas Boisseau

Cycle en coproduction avec la Bibliothèque de Toulouse

Pour sa 22ème édition, le Festival Cinespaña présente pour la première fois un programme entièrement dédié à l’animation, au sein de sa section Laboratoire. Car loin d’être réservé aux enfants et cantonné au domaine du divertissement, le cinéma d’animation, ouvert à l’innovation et à l’expérimentation, évolue souvent à l’avant-garde de la création audiovisuelle. Cette sélection présente quelques-uns des meilleurs courts-métrages d’animation espagnols de ces dernières années, en mettant notamment en valeur un cinéma de création, artistique voire expérimental. Elle cherche ainsi à faire découvrir au public la richesse du cinéma d’animation espagnol contemporain, qui réside non seulement dans la diversité des techniques employées, mais aussi dans l’originalité et l’acuité des regards portés sur le monde moderne.

Les œuvres présentées ici rappellent la difficulté de définir précisément les frontières de l’animation aujourd’hui, car sous cette même appellation cohabitent en réalité des pratiques diverses et variées. Images de synthèse, rotoscopie, ligne claire qui rappelle plutôt la bande-dessinée, sable ou peinture sur verre, les possibilités sont nombreuses et certains expérimentent d’ores et déjà l’imbrication des techniques, parfois même avec des images en prise de vue réelle. Cette diversité fait de l’animation un art presque sans limites, qui autorise une grande liberté d’expression et de création. Comme cette sélection cherche à le montrer, les artistes sont libres d’explorer différents styles esthétiques, et de développer des univers graphiques uniques.

La plupart des courts-métrages présentés exploitent subtilement cette absence de contraintes formelles pour jouer avec la perception de la réalité des personnages, ou encore représenter graphiquement des mondes intérieurs, que ce soient les délires de protagonistes aux confins de la folie ou les aspirations et les rêves d’hommes ordinaires. Ils abordent également des thèmes essentiels tels que l’éducation, le travail, ou encore le sexisme, et louent souvent les vertus de l’imagination comme refuge face à une réalité désenchantée. Sous couvert d’une fausse naïveté, ils nous invitent, avec poésie et philosophie, à réfléchir sur nos modes de vie et le monde qui nous entoure.

Il n'y a pas encore de film dans cette section

N'hésitez pas à revenir plus tard !