La Cousine Angélique

Informations

  • Année : 1974
  • Durée : 1h47
  • Production : Elías Querejeta
  • Distribution : Tamasa
  • Scénario : Rafael Azcona & Carlos Saura
  • Musique : Luis de Pablo
  • Montage : Pablo González del Amo
  • Acteurs : José Luis López Vásquez, Lina Canalejas, Lola Cardona, Fernando Delgado

Synopsis

Après trente ans d’absence, Luis revient dans la région de son enfance et revit les souvenirs de sa jeunesse : la guerre civile, les ruptures familiales, les premières amours… Ce récit largement autobiographique de Carlos Saura est le prétexte d’un remarquable dispositif, où passé et présent s’entremêlent. Car l’adulte qui se souvient et l’enfant du souvenir sont incarnés tout au long du film par le même acteur, le formidable José Luis López Vázquez. Ainsi réinjecté dans son propre passé, Luis devient un « passéonaute » engagé dans un étrange voyage temporel, remontant le cours de ses traumatismes enfantins pour court-circuiter la machine à broyer du franquisme.

Carlos Saura

Biographie

Figure emblématique du cinéma espagnol, Carlos Saura compte à son actif plus d’une quarantaine de films. Il réalise en 1959 son premier long-métrage, Los golfos(Les voyous), sélectionné à Cannes en 1960. C’est avec cette radiographie de la jeunesse populaire d’après-guerre civile qu’il invente le cinéma moderne espagnol. Ses critiques acerbes de la société espagnole lui valent de nombreux conflits avec la censure. Carlos Saura devient le grand nom de la fin du franquisme, parvenant dans ses films à faire une synthèse particulièrement réussie entre histoire, métaphore et réflexion sur le temps et l’identité. Avec El jardín de las delicias (1970), il évoque directement la guerre d’Espagne, puis il s’en prend sans détour à l’armée, la religion et la sexualité dans Anna et les loups (1972). Le cinéaste remporte son premier succès international avec Cría cuervos (1976). Avec le changement de régime, Carlos Saura revisite ses thèmes favoris de la mémoire et de la mort dans Elisa, vida mía (1977), avant de se livrer, entre autres, à la mise en images d’un opéra (Carmen, 1983) et de réaliser des mélodrames sur fond de chorégraphie (Flamenco, 1995, Tango, 1998). En 2016, il réalise Beyond flamenco, un documentaire où il explore avec brio toutes les dimensions artistiques de la « jota » et en saisit toute la vivacité et le charisme.

Filmographie
  • 2016 : Beyond flamenco (documentaire)
  • 2015 : Argentina (documentaire)
  • 2010: Flamenco, flamenco (documentaire)
  • 2009 : Don Giovanni, naissance d'un opéra
  • 2008 : Sinfonía de Aragón (documentaire)
  • 2007 : Fados
  • 2005 : Iberia (documentaire)
  • 2004 : Le 7ème jour
  • 2002 : Salomé
  • 2001 : Buñuel y la mesa del rey Salomón
  • 1999 : Goya
  • 1998 : Tango
  • 1997 : Pajarico
  • 1996 : Taxi
  • 1995 : Flamenco (documentaire)
  • 1993 Marathon (documentaire)
  • 1992 : Sevillanas (documentaire)
  • 1990 : ¡Ay, Carmela!
  • 1989 : La nuit obscure
  • 1988 : El Dorado
  • 1986 : L'amour sorcier
  • 1983 : Carmen
  • 1982 : Antonieta
  • 1982 : Doux Moments du passé...
  • 1981 : Noces de sang
  • 1981 : Vivre vite
  • 1979 : Maman a cent ans
  • 1978 : Les yeux bandés
  • 1977 : Elisa, Mon Amour
  • 1976 : Cría cuervos...
  • 1974 : La Cousine Angélique
  • 1972 : Anna et les Loups
  • 1970 : Le jardin des délices
  • 1969 : La madriguera
  • 1968 : Stress es tres, tres
  • 1967 : Peppermint Frappé
  • 1966 : La chasse
  • 1964 : La charge des rebelles
  • 1960 : Les voyous
Courts-métrages
  • 2021 : Rosa Rosae. La guerra civil
  • 1958 : Cuenca
  • 1957 : La tarde del domingo
  • 1956 : El pequeño río Manzanares
  • Séances à Toulouse

Le dimanche 03 octobre 2021 à 16:15 - Cinémathèque (Grande Salle)
Le samedi 09 octobre 2021 à 15:50 - Cinémathèque (Petite Salle)

Trailer vidéo