Jury

Le jury décerne la Violette d’or du Meilleur Film, doté par la Mairie de Toulouse de 6 000 €, ainsi que le prix du Meilleur Réalisateur, de la Meilleure Interprétation Féminine et Masculine, de la Meilleure Musique, de la Meilleure Photographie et du Meilleur Scénario.

Dominique Cabrera

Réalisatrice et présidente du jury
Née en Algérie, Dominique Cabrera y retourne à l’âge de 34 ans pour réaliser son premier documentaire, Rester là-bas, sur des pieds-noirs devenus Algériens. Après plusieurs courts, elle réalise des longs-métrages dont L’Autre côté de la mer, nominé aux Césars et pour lequel Claude Brasseur recevra un prix d'interprétation. En 1995, elle publie Demain et encore demain, un essai autobiographique. La même année, les grèves des cheminots lui inspirent Nadia et les hippopotames, nominé dans la section Un certain regard à Cannes en 1999. La cinéaste réalise ensuite le film choral Le lait de la tendresse humaine. Deux ans plus tard, le film Grandir est primé au Festival Cinéma du Réel. Son dernier film, Corniche Kennedy remporte un vif succès et vaudra un prix d’interprétation à l’actrice Lola Créton. Dominique Cabrera enseigne à Harvard, à la Fémis et à la Sorbonne.

Béatrice Thiriet

Compositrice
Béatrice Thiriet reçoit en 2001 le Prix Nadia et Lili Boulanger à l'Académie des Beaux-Arts pour la création de son opéra de Chambre : Nouvelles Histoires d'Elle. Découverte au cinéma par Pascale Ferran, Béatrice Thiriet écrit la musique de Petits arrangements avec les morts en 1993, de L'Âge des possibles en 1994, de Lady Chatterley en 2006 pour lequel elle reçoit le FIPA d'or de la meilleure musique, et de Bird People en 2014, pour lequel elle est nommée aux Césars dans la catégorie Meilleure Musique Originale. Elle travaille avec de nombreux réalisateurs et réalisatrices, au cinéma comme à la télévision, dont Dominique Cabrera, Jacques Deschamps, Joël Farges ou encore Marc Esposito. En 2008, Béatrice est élevée au titre de Chevalier des Arts et des Lettres.

Philippe Piazzo

Scénariste
Formé à l'école des ciné-clubs, collaborant à la revue Jeune cinéma, il découvre le film A fleur de mer de Joao Cesar Monteiro et le distribue en France en 1992. Il rejoint ensuite la rédaction de Télérama en tant que journaliste et critique de cinéma avant de devenir responsable des pages cinéma du supplément des journaux Le Monde et les Inrockuptibles : Aden. Il y organise et anime le festival Les Festins d'Aden au MK2 Quai de Seine, puis développe des manifestations autour du cinéma français à l'étranger.Directeur éditorial du site vod Universciné pour défendre le cinéma indépendant jusqu'en 2018, il est aussi scénariste auprès de Jean-Pierre Mocky (Tout est calme, 2000) et François Ozon (Frantz, 2016; L'Amant double, 2017).

Lola Créton

Comédienne
Lola Creton débute sa carrière d'actrice très jeune ; à l'âge de 10 ans, elle joue dans son premier court-métrage. C'est dans ce format qu'elle poursuit sa carrière avant d’obtenir cinq ans plus tard son premier grand rôle dans l'adaptation de Barbe Bleue de Catherine Breillat. En 2011, le public la découvre dans les films En Ville de Valérie Mréjen et Bertrand Schefer, et Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Love, deux portraits d’adolescentes portés avec grâce. Lola Creton reçoit le Swann d’or de la révélation féminine au festival de Cabourg pour son rôle dans Après Mai d’Olivier Assayas. Après Les salauds de Claire Denis (2013), nous la retrouvons en 2017 dans le nouveau film de Dominique Cabrera adapté d’un roman de Maylis de Kerangal, Corniche Kennedy, pour lequel elle reçoit le prix d'interprétation au festival de Palerme.

Martín Samper

Producteur
Martín Samper travaille depuis vingt ans dans le secteur cinématographique. Il a travaillé sur plus de cent longs-métrages espagnols. Après neuf ans passés au sein de la société Filmax où il a endossé différentes responsabilités dans divers départements, il crée en 2009 sa propre maison de production No Hay Banda. Il a produit quatre courts-métrages multi primés dans des festivals.Son premier long-métrage en tant que producteur, El camino mas largo para volver a casa de Sergi Pérez, remporte plus de vingt prix. Il a ensuite co-produit Ana de día de Andrea Jaurrieta qui a gagné aussi de nombreux prix qui ont permis à la réalisatrice d’être nominée aux Goya au Meilleur Premier Film en 2019. Il est membre des Académies Européenne, Espagnole et Catalane de cinéma.

Composé de trois spécialistes du cinéma documentaire, ce jury décerne le Prix du Meilleur Documentaire doté de 2000 € par la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Anaïs Desrieux

Programmatrice
Anaïs Desrieux débute en tant qu’assistante de programmation au FIDMarseille en 2008, puis elle rejoint l’équipe d’AMBULANTE, le Festival de documentaire itinérant de Mexico en tant que programmatrice. En 2013, elle est nommée Adjointe à la direction artistique de Cinéma du Réel à Paris et entreprend la création de la plateforme professionnelle du festival : ParisDOC. En 2017, elle commence à travailler pour le Marché International du Film Classique du Festival Lumière à Lyon. En 2019, elle intègre l'équipe de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes pour le développement des nouveaux projets.

Matthieu Duperrex

Artiste et chercheur
Docteur en arts plastiques, Matthieu Duperrex est philosophe, artiste-auteur et chercheur associé au laboratoire LLA-Créatis de l’Université de Toulouse Jean Jaurès. Il est également co-fondateur et directeur artistique du collectif « Urbain, trop urbain » qui, empruntant à la géographie, à l’histoire, à la sociologie et à l’anthropologie, fait des villes et du monde un sujet de réflexion sur notre condition contemporaine. Les travaux de Matthieu Duperrex procèdent d’enquêtes de terrain sur des milieux anthropisés et croisent littérature, sciences humaines et arts visuels ou numériques.

Guillaume Morel

Producteur de documentaires
Après un cursus de gestion, Guillaume Morel se forme au documentaire au sein du master « Le Documentaire : Ecriture du Monde Contemporain » (le DEMC) de l'Université Paris 7. Il y rencontre Carine Chichkowsky avec qui il fonde en 2010 la société de production et de distribution Survivance, avec la volonté de mêler ces deux métiers, mais aussi de mêler la fiction et le documentaire. La société tend à se spécialiser aujourd'hui dans la découverte de jeunes auteurs parmi lesquels Kleber Mendonça Filho, Mila Turajilc, Quentin Ravelli, Kôji Fukada ou Jude Ratnam.

Un jury composé de cinq étudiants, sélectionnés par le CROUS, décerne ce prix. Il est doté de 2 000 € par le Conseil départemental de la Haute-Garonne, parmi les premières ou deuxièmes œuvres de réalisateurs ou réalisatrices présentées au festival, inédites en France. Le film primé sera également proposé en tournée dans le département en 2019.

 

 

Membres du jury étudiant :

Jeanet Froidurot  / présidente du Jury

Célia Boulegue

Élise Pillet

Valentin Mena Belbecir

Soutenu par La Dépêche du Midi.

Les spectateurs votent pour le meilleur film parmi les longs-métrages en Compétition et en Panorama.